Blog
La Densité Des Têtes De Cannabis
9 min

6 Conseils Pour Améliorer La Densité Des Têtes De Cannabis

9 min
Growing Seedshop

Récolter des fleurs aérées et trop légères après plusieurs mois de culture peut être fortement décevant. Ces conseils vous permettront d’obtenir une récolte pleine de têtes denses et épaisses.

L’un des objectifs principaux, lorsque l’on cultive du cannabis, est d’obtenir le plus gros rendement possible à la fin de toutes ces épreuves. Cultiver un plant de la phase de plantule jusqu’à une récolte finale riche en têtes peut durer jusqu’à plusieurs mois. Les cultivateurs doivent faire en sorte de faire tout ce qu’il faut durant ce processus pour maximiser leur retour final. Après tout, c’est un investissement conséquent en termes de temps et de ressources.

Une récolte conséquente n’est pas la seule variable que l’on souhaite obtenir à la fin d’une culture. En effet, la qualité des fleurs sera également capitale. Le nombre de trichomes et la production de résine sont deux variables à analyser et considérer dans votre récolte finale. La densité des fleurs est également un facteur important pour les cultivateurs. Mais pourquoi cette densité est-elle si importante ? En quoi réside la différence entre une tête aérée et légère et une autre dense et compacte ?

Regardons ensemble pourquoi les fleurs denses sont préférables, et ce qu’il faut faire pour en avoir le plus possible.

POURQUOI LA DENSITÉ DES TÊTES EST-ELLE IMPORTANTE ?

Pourquoi La Densité Des Têtes Est-elle Importante ?

La densité des têtes est très importante pour plusieurs raisons. Tout d’abord et peut-être le plus important : plus vos têtes sont denses, plus votre récolte est lourde ! Imaginez deux plants de la même taille et qui ont produit le même nombre de fleurs. Celui de gauche a produit des fleurs très denses et imposantes suffisamment mûres pour être récoltées. Celui de droite a produit la même quantité de têtes, mais celles-ci sont aérées, faiblardes et ne vendent pas beaucoup de rêve. En fait, elles sont quasiment deux fois moins denses que celles produites par le plant de gauche.

Histoire liée à ce sujet

Comment Cultiver Des Têtes Énormes : 10 Étapes Pour Réussir

Les deux pieds ont donc produit la même quantité exacte de têtes, mais la récolte du pied de gauche est deux fois plus importante. La densité de chaque tête signifie qu’il y a le double en termes de tissus, et donc, le cultivateur va pouvoir littéralement doubler le nombre de joints et de bowls qu’il consommera.

Bien que cet exemple puisse sembler un peu extrême, c’est une manière assez simple de schématiser l’importance de récolter des têtes les plus denses possible.

La densité des fleurs est un autre facteur crucial pour les cultivateurs commerciaux, les dispensaires et les propriétaires de coffeeshop. Lorsqu’une ganja est bien manucurée, les têtes denses ont une apparence bien plus aguichante que celles trop aérées.

Il y a de multiples facteurs à prendre en compte lors d’une culture de belles fleurs de cannabis bien denses et de haute qualité. Les facteurs génétiques jouent un rôle significatif, mais au final, ce seront les conditions environnementales qui détermineront la destinée de vos têtes. Un éclairage optimal, un bon engraissement et du palissage vont très souvent permettre d’obtenir de belles têtes denses. À l’inverse, un manque d’un seul de ces facteurs résultera en une récolte pâlotte, aérée et sans le moindre intérêt visuel.

Avant de nous lancer dans la façon d’obtenir des fleurs denses, regardons d’abord ce qu’il est préférable d’esquiver et éviter.

QUE SE PASSE-T-IL SI VOUS MALTRAITEZ VOS PLANTS ?

Que Se Passe-t-il Si Vous Maltraitez Vos Plants ?

La maltraitance de fleurs de cannabis (ce qui est très souvent dû à un simple manque d’entretien ou à des fautes d’inattention) résultera en une ganja de piètre qualité. C’est le genre de fleurs dont les vendeurs se passeraient volontiers. C’est le genre de qualité de fleurs dont le curing va devoir durer bien plus longtemps, et qu’on ne fumera que lorsque tout votre meilleur matos sera consommé jusqu’à la dernière miette.

Si les plants manquent de l’un des facteurs vitaux que nous venons de mentionner, la floraison ne serait pas autant proliférative. Une carence en éclairage va minimiser la photosynthèse et perturber la production d’énergie et la synergie microbienne au sein de la zone racinaire. Une carence dans un seul nutriment suffit au développement de symptômes, à la modification physiologique du plant ou à soustraire aux fleurs toute leur densité potentielle.

Il n’est pas difficile d’identifier une ganja de piètre qualité. Elles ont souvent une apparence de pop-corn, d’où le nom des têtes pop-corn. Ces croissances manquent de taille et présentent une apparence lâche et cotonneuse.

6 ÉTAPES POUR DENSIFIER VOS TÊTES DE CANNABIS

Les têtes pop-corn sont uniquement décevantes en tout point, surtout quand on prend en compte toute la phase très fragile de la germination, les semaines en phase végétatives, la longue période de floraison et enfin, tout ce temps que vous avez passé à bichonner vos pieds. Ci-dessous, vous apprendrez à éviter ce résultat décevant et à cultiver à la place des branches de têtes gargantuesques et somptueuses.

1. TOUT COMMENCE AVEC LES GÉNÉTIQUES

Tout Commence Avec Les Génétiques

Les génétiques sont un facteur crucial pour ce qui est de cultiver des têtes denses. Il y a des centaines de cultivars de cannabis très connus, et tous présentent des caractéristiques légèrement différentes. Certaines auront un effet fracassant alors que d’autres prodigueront un effet énergétique. Certaines atteindront des hauteurs faramineuses alors que d’autres seront de courts et petits buissons près du sol. La densité est également un facteur qui varie selon la variété initiale.

Certains cultivars sont génétiques conçus pour produire des têtes duveteuses et aérées. Cela ne veut pas nécessairement dire que celles-ci sont moins puissantes, mais cela impacte effectivement leur aspect esthétique. Les variétés sativas ont tendance à produire des têtes qui sur le spectre de densité, sont souvent du côté où c’est plus aéré. En revanche, celles indicas produisent souvent des branches de têtes compactes et épaisses.

Si vous décidez de vous lancer dans la quête des fleurs les plus denses possible, il est préférable de commencer avec un spécimen purement indica ou une hybride avec une forte dominance de ce côté. Voici un vaste catalogue de génétiques indicas qui varient grandement en termes de goût, effet et durée de floraison.

Histoire liée à ce sujet

Top 5 Indica Strains For 2020

2. CONTRÔLER BIEN LES TEMPÉRATURES

Contrôler Bien Les Températures

La température a une influence capitale sur la taille et la forme des branches de têtes. Un plant s’épanouit la plupart du temps dans une fenêtre de 18–26 °C et peut même survivre à des températures excédant les 30 °C. Cependant, si les températures sont en dehors de cette fenêtre à cause de chutes de températures ou de vagues de chaleur, les têtes vont commencer à perdre la leur, et à devenir toutes légères.

Les cultivateurs doivent faire en sorte que les températures restent suffisamment chaudes la nuit, et suffisamment fraîches en journée. Les cultivateurs en intérieur ont l’avantage de pouvoir contrôler bien plus facilement les conditions climatiques de leur espace de culture. On peut contrôler ces variables avec des climatiseurs, des chauffages, des ventilateurs et un hygromètre. On peut même automatiser le tout à l’aide de capteurs et de minuteurs.

Ceux en extérieur n’ont pas cet avantage et sont à la merci des éléments naturels. Pour éviter une chaleur excessive, ils peuvent ériger des panneaux avec de la toile autour de leurs plants pour créer de l’ombre et mettre en place des ventilateurs dans les tunnels plastiques qui servent de serre.

3. L’INTENSITÉ ET LE SPECTRE D’ÉCLAIRAGE SONT CRUCIAUX

3. L’intensité Et Le Spectre D’éclairage Sont Cruciaux

L’éclairage est probablement le facteur le plus important pour obtenir des têtes denses. Il est nécessaire aux plants pour que la photosynthèse soit efficace, pour créer les sucres vitaux et pour tout simplement, se développer. Cependant, tous les éclairages ne naissent pas égaux. Les plants ont besoin d’une intensité optimale et du bon spectre d’éclairage pour développer de belles têtes dodues et résineuses.

Les plants en extérieur se contenteront naturellement de la lumière du soleil durant quasiment toute la journée. Un cycle 10–12 heures est optimal. Les cultivateurs devraient également penser à les exposer face au sud pour une meilleure exposition en journée. Ils doivent être espacés uniformément avec suffisamment de place entre chacun pour qu’ils n’entravent pas la prise de lumière des autres.

Ceux en intérieur ont le choix entre plusieurs types d’éclairage, mais on considère que les LEDs sont celles les plus adaptées. Elles ne coûtent pas trop d’argent, sont puissantes et génèrent peu de chaleur. Le seul hic pourrait éventuellement être celui d’opter pour des panneaux réfléchissants de haute qualité qui peuvent potentiellement coûter assez cher.

Les cultivateurs doivent viser une intensité d’éclairage autour de 1 000 W par mètre carré. Cette puissance sera suffisante pour optimiser une croissance stable des plants afin de produire des fleurs denses. Les cultivateurs doivent faire attention à la position de leurs lampes. Les mettre trop loin de la canopée réduira le taux de photosynthèse, et trop les rapprocher peut engendrer du stress à la chaleur et réduire la densité des têtes.

Si vous utilisez des LEDs, positionnez-les à environ 60 cm au-dessus de vos plants. Rapprochez un tout petit peu la source de lumière jour après jour. Si vous commencez à voir des signes de blanchissement, remontez les lampes de 5 cm à chaque fois jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

4. MANUCUREZ, PALISSEZ ET TAILLEZ

Manucurez, Palissez Et Taillez

Si on les laisse se débrouiller tout seuls, les plants de cannabis vont pousser verticalement et produire une seule branche de tête centrale. Ce schéma de croissance n’est pas idéal si vous souhaitez maximiser votre rendement et la densité de vos fleurs. Heureusement, il existe plusieurs techniques qui permettent de remodeler les plants et d’accroître leur rendement.

Les techniques de palissage comme le palissage à faible stress (LST) sont utilisées pour ouvrir la canopée et produire une abondance de branches de têtes principales. Durant le LST, les cultivateurs utilisent des attaches pour plantes afin de tirer et attacher la tige principale sur le côté du conteneur. Ainsi, les branches latérales commencent à se développer verticalement, et deviennent elles-mêmes des tiges. Si l’on répète ce processus, cela va grandement améliorer le rendement, l’exposition à la lumière et la qualité des fleurs. Des techniques à haut stress comme l’étêtage peuvent aussi être utilisées pour encourager la ramification et augmenter la densité des têtes.

Tailler peut également améliorer la croissance, la qualité des fleurs et la forme du plant. En éliminant certaines branches et feuilles, le cultivateur permet au plant d’exploiter son énergie et ses ressources pour la production de belles têtes plutôt qu’autre chose.

Histoire liée à ce sujet

Techniques Et Astuces Essentielles De Taille

5. NE PRÉCIPITEZ PAS LA RÉCOLTE

Ne Précipitez Pas La Récolte

On le sait, la récolte, c’est ce qu’on attend le plus ! Vous venez de passer multiples mois à entretenir vos plants et à les voir se développer de plantules vulnérables à de magnifiques plants dont les fleurs sont de toute beauté. Les cultivateurs débutants ont souvent tendance à décrocher les têtes de leurs plants dès que possible. Bien que cela soit très tentant, attendre le bon moment en vaudra la chandelle. Les têtes se développent rapidement durant la phase de floraison et attendre ne serait-ce que quelques jours supplémentaires peut améliorer la densité. Il y a quelques facteurs à connaître pour distinguer quand le moment est venu.

Un indicateur pour récolter est la couleur des trichomes. Ce sont des structures cristallines qui occupent la surface des fleurs et des feuilles résineuses. Durant les premières étapes de la phase de floraison, les trichomes ont une apparence translucide. Éventuellement, ils vont devenir plus laiteux. Lorsque la majorité des trichomes sont laiteux, vous pouvez récolter.

Les cultivateurs devraient également observer les pistils, les structures qui ressemblent à des poils que l’on retrouve sur toutes les têtes de cannabis. Les pistils sont au départ blancs, et lorsqu’ils mûrissent, prendront une couleur orange et rouge.

6. CONTRÔLEZ MINUTIEUSEMENT LES NUTRIMENTS

Contrôlez Minutieusement Les Nutriments

Le cannabis a besoin d’un nombre important de nutriments pour se développer efficacement dont des macronutriments comme l’azote, le phosphore et le potassium, et des micronutriments comme le manganèse et le zinc. Si les plants ne reçoivent pas suffisamment de nutriments, ou ne peuvent y accéder, ils commenceront à présenter des symptômes de carence et la qualité des fleurs en sera affectée. En revanche, un excès de nutriments peut également nuire aux plants et à la qualité des têtes.

Les cultivateurs devraient engraisser minutieusement leurs plants en se basant sur les recommandations du produit acheté pour ce faire. Et même là, il est préférable d’administrer seulement 50 % de la dose recommandée par le produit durant les débuts de la phase végétative. Le pH de la terre doit être légèrement acide pour éviter les carences. Introduire des micro-organismes bénéfiques à la terre comme les champignons mycorhiziens aidera également les plants à accéder à ces nutriments.

Luke S

Écrit par: Luke S.
Luke S. est un journaliste basé au Royaume-Uni, spécialisé dans la santé, la médecine alternative, les herbes et la guérison psychédélique. Il a écrit pour des médias tels que Reset.me, Medical Daily et The Mind Unleashed, sur ces sujets et d’autres.

De nos auteurs

Read more about
Growing Seedshop
Recherche par catégories
ou
Rechercher