Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Qu'est-ce qu'un cactus san pedro ?

San pedro - trichocereus pachanoi

Les cactus doivent leur apparence à l'environnement extrêmement sec et chaud dans lequel ils poussent. Les cactus sont connus pour leurs épines (qui sont en réalité des feuilles séchées), mais certaines variétés ont une stratégie de défense différentes et combattent leurs ennemis qui voudraient les manger avec du poison. Certains de ces variétés sont le Peyotl, Sunami, Pata de Venado, Pezuna de Venado, Tsuwiri, Mitre d'évèque, Aztekium Retterii et Astropytum Astrias.

Selon les chercheurs (dont Backberg) il existe 47 sous-espèces de la famille Trichocereus, dont San Pedro, ou Trichocereus Pachanoi est la variété la plus connue. D'autres affirment qu'il n'y a que 13 variétés, et certaines autres que Trichocereus Pachanoi contiennent de la mescaline, mais toutes sont incontestablement originaires d'Amérique du sud.

Le contenu en mescaline dépend de l'espèce et de l'âge du cactus.

Botanique

San Pedro est un cactus à croissance assez rapide avec un système de racine fort et des piliers avec 4 à 9 rubans. Les branches du cactus partent du tronc et continuent à pousser jusqu'à ce que leur poids les fassent s'écrouler. Elles s'enracinent alors et produisent de nouvelles branches.

Le cactus contient le plus de mescaline juste sous l'écorce, plus vieux il est et au plus de chaleur il a été exposé, le plus de mescaline il contient.

Histoire

Turner et Heyman ont découvert en 1960 que San Pedro contenait de la mescaline et ont nommé ce cactus Opunita Cylindtica. Il est communément connu que le nom San Pedro se réfère à l’apôtre Pierre, gardien des clés du Paradis : une preuve de la forte influence de la religion catholique sur les autres religions.

Les tribus indigène des Andes au Pérou, Équateur et Bolivie utilisaient et utilisent encore San Pedro comme hallucinogène pour pouvoir dépister les causes spirituelles et inconscientes aux maladies.

Chimie

Contenu en Mescaline (3,4,5-triméthoxyphénéthylamine) : entre 1 et 10% de la matière sèche (selon Erowid).

D'autres substances dans le San Pedro, en plus de la mescaline : Tyramine, , Hordinénine, 3-Méthoxytyramine, Anhalaninine, Anhalonidine, 3,4-Diméthoxyphène-Ethylamine, 3,4-Diméthoxy-4-Hydroxy-B-Phénéthylamine et 3,5-Diméthoxy-4-Hydroxy-B-Phénéthylamine.

Effets

1 à 2 heures environ après l'ingestion de San Pedro, les effets commencent à se faire sentir et demeurent pendant 8 à 15 heures. Les effets les plus communs, entre autres, sont : le retour de souvenirs longtemps oubliés, une sensibilité extrême à la lumière, la capacité à voir et ressentir le moindre rayon de lumière et à entendre les sons de très loin. Vous pouvez également ressentir un amour pour toutes les créatures terrestres et les formes inanimées.

Les effets du cactus San Pedro sont, comparés au Peyotl, bien plus plaisants et le pic de l'expérience est moins troublant pour l'esprit et bien moins physique. Le San Pedro a un goût très légèrement amer et la nausée fatalement ressentie avec le Peyotl n'est pas courante.

Usage médical

Plusieurs tribus amérindiennes utilisaient et utilisent toujours le San Pedro pour atteindre un état de spiritualité et de clairvoyance qui permettait au chaman de trouver les causes inconnues d'une maladie chez un individu. Il n'existe pas de sources communément acceptées d'usage médical du San Pedro.

Utilisation

San Pedro est traditionnellement préparé en cuisinant des pièces (boutons) du cactus pendant un long moment. Suivant les résultats attendus par le chaman, certaines herbes comme  Micha (Brugmansia Suavenolens) et Cimorillo (Coleus Blumei) sont ajoutées à la mixture.

De nos jours, la façon habituelle d'ingérer le San Pedro est d'utiliser la plante séchée. Coupez le cactus en rondelles d'environ 1 cm d'épaisseur, enlevez les épines et les parties boisées et faites -les sécher au soleil. Quand ces boutons sont complètement secs, broyez-les : ceci simplifie le processus d'ingestion et évite les problèmes d'estomac. Avant d'avaler un extrait de San Pedro, il est recommandé de ne rien manger pendant au moins 6 heures.

Dosage

Entre 20 et 50 grammes, souvent consommés avec de l'eau et de l'acide citrique pour aider à une bonne assimilation par l'organisme.

Contre-indications

San Pedro, comme certains champignons magiques et autres substances psychoactives, engendre une sorte de gueule de bois avant que l'effet et le voyage ne commence réellement. Un trouble et une nausée ne sont pas rares et il est possible de vomir.

Avertissement

Assurez-vous d'avoir un gardien avec vous : une personne expérimentée et sobre, pour votre confort et votre sécurité !

San Pedro cause des altérations de la perception visuelle et des hallucinations massives : ne vous mélez pas à la circulation sous l'effet du San Pedro. Utilisez ce cactus dans un environnement sur et familier et ne consommez jamais seul. En cas de panique ou de bad-trip avec des attaques paniques, un peu de Seresta ou de Valium peut aider à ramener la peur à des niveaux acceptables.

Culture

La plante n'a besoin que d'eau et de quelques nutriments.

San Pedro aime la chaleur et la lumière. Les collines sur lesquelles il pousse habituellement on un sol riche en nutriments. Ajoutez-en donc de temps en temps, mais pas trop, car la plante reste tout de même un cactus. Quand vous cultivez un cactus en intérieur, assurez-vous qu'il reçoive la lumière directe du soleil : le meilleur endroit est une fenêtre exposée plein sud. Les jours de grande chaleur, il appréciera un peu d'eau supplémentaire.

Si vous faites pousser une pusse coupée, vous devez d'abord la faire sécher, jusqu'à ce que la paie de coupe ait "guéri". Vous pouvez ensuite la laissez s'enraciner dans le sol avant qu'elle se mette à pousser, ceci peut prendre jusqu'à une année.

Faire pousser à partir de graines demande beaucoup de temps ( on parle en années !) et d'efforts.

 

Zamnesia