Nouvelle étude : le cannabis est aussi addictif que l'héroïne

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Nouvelle étude : le cannabis est aussi addictif que l'héroïne

Une nouvelle étude liant le cannabis à l'héroïne nous a fait repenser fondamentalement notre position sur le cannabis. Notre conclusion : dites non au cannabis !

Nous nous plaisons à penser qu'ici chez Zamnesia, nous essayons d'offrir une opinion bien équilibrée et honnête pour ce qui est du cannabis. Nous savons que les excès, quel que soit le domaine, peuvent être une mauvaise chose, mais nous n'avions pas réalisé l'étendue de notre aveuglement. Il se trouve que notre addiction à notre plante bien-aimée pourrait avoir obscurci notre jugement et nous avoir éloigné de la sombre vérité. Cependant, grâce à une étude récemment rapportée dans notre journal préféré, The Daily Mail, nous nous sommes enfin réveillés et nous avons vu nos erreurs. Alors, les amis, pour ce qui est de l'herbe, dites non !

Dans cette étude, les chercheurs soulignent qu'alors que l'addiction à l'héroïne peut être traitée, nous n'avons pas les connaissances nécessaires pour traiter l'addiction au cannabis, ce qui est pire. L'étude en elle-même est une méta-étude qui analyse les résultats de la recherche sur le cannabis des 20 dernières années, rejetant les milliers de soit-disant « découvertes positives » et consolidant toutes les négatives en un rapport concis.

Cette étude est assez effrayante à lire. Afin de nous éduquer, nous avons décidé de rechercher les faits les plus frappants sur le cannabis et de partager ces perles de sagesse avec vous : ignorez toutes les nouvelles découvertes « positives » de la science que vous auriez pu voir et préparez-vous pour la suite !

1. Le cannabis est en réalité pire que l'héroïne : il tue plus de 30.000 personnes par an rien qu'au Royaume-Uni

Un médecin a récemment déclaré au Daily Mail que la consommation régulière de cannabis pourrait faire plus de dégâts que de fumer du tabac. Selon le Daily Mail, le tabac tue chaque année 120.000 des 13 millions de fumeurs de tabac du Royaume-Uni, et le cannabis devrait aussi tuer au moins 30.000 des 3,2 millions de fumeurs de cannabis.

De plus, des preuves de la dangerosité mortelle du cannabis viennent d'Allemagne, où il a été découvert que le cannabis pourrait provoquer des problèmes cardiaques mortels. Deux hommes en Allemagne viennent de succomber à cause de leur addiction. Le rapport ne précise pas si les hommes s'étaient ou non injecté la drogue.

2. Ce n'est pas qu'une addiction : le cannabis peut vous entraîner sur un chemin de violence et de démence, aussi appelé « Reefer Madness »

Non, l'addiction au cannabis ne se limite pas à une continuelle envie de la dose suivante. Avec le temps, le cannabis peut vous rendre fou ! Comme mentionné dans le documentaire « Reefer Madness », même la plus petite des quantités de cannabis mène à l'addiction, très souvent vite suivie par des accès de violence continue, ce qui amène au meurtre et au viol, avant d'entraîner dans les profondeurs de la démence.

Ayant utilisé de considérables ressources à explorer les effets du cannabis sur le cerveau, les esprits éclairé de l'organisation ‘Marijuana Makes You Violent’ (le cannabis vous rend violent), organisation consacrée à l'éducation sur les atrocités de la consommation du cannabis, a réalisé une infographie très utile sur la façon dont le cannabis affecte le cerveau :

Comme ils l'ont découvert, c'est le THC qu'il faut blâmer. Selon leurs recherches, le THC a un effet paralysant sur le lobe frontal, ce qui rend le consommateur inconscient de ses actions. Le THC se répand ensuite dans le reste du cerveau et active les récepteurs de la violence.

3. Le cannabis « entrave le développement intellectuel »

Mais c'est juste une façon polie de dire qu'il rend stupide comme balai. Des études récentes ont montré que la consommation de cannabis altérait la structure du noyau du cerveau et qu'une consommation à long terme pouvait faire baisser le QI. Mais la réalité est que le cannabis fait rétrécir le cerveau : des chercheurs ont découvert que l'hippocampe était en moyenne 12 % plus petit chez les consommateurs de cannabis, en comparaison avec ceux qui ne fument pas de cannabis. L'amygdale, impliquée dans les émotions et la mémoire, était en moyenne 7 % plus petite !

En plus de vous rendre accro, stupide et violent, le cannabis provoque également un retard mental. Une étude a découvert que « fumer du cannabis pouvait provoquer chez le consommateur des dégâts cérébraux au point d'entraîner un retard mental. » Les chercheurs ont découvert que le THC entraînait des « ruptures dans le circuit cerveau-cellule qui provoque la formation des souvenirs », et qu'en conséquence « la drogue semple empêcher tout apprentissage. » Voilà pourquoi tout le monde dans nos bureau a arrêté l'école à 15 ans !

Dans une initiative à ne pas négliger, le Ministère de la Santé américain, en coopération avec l'American Scientist Association, a également publié une infographie officielle qui met en perspective les risques du cannabis :

4. Fumer fait pousser les seins

Oui, on parle des seins chez les hommes. Malheureusement, pour les femmes, ça ne marche pas. Mais si vous êtes un homme et que vous aimeriez avoir des formes, le cannabis pourrait bien être la solution. Le Dr Anthony Young, un chirurgien esthétique de Détroit, n'est pas le seul à voir un lien entre ce que les spécialistes appellent « gynécomastie » et le THC. Le lien avec le cannabis a déjà été étudié dans les années 1970 quand le New England Journal of Medicine a publié une étude sur le sujet. Cependant, aucune causalité concluante n'a pu être établie. Nous pensons que le message est clair : si vous êtes un homme et que vous ne voulez pas avoir de seins, ne fumez pas d'herbe.

5. Même le fait d'étudier le cannabis est lié à la dégénérescence et la corruption cérébrale

Il semble bien que même le fait de faire des recherches sur le cannabis peut affecter négativement la façon dont le cerveau fonctionne. Comme l'a découvert Vice Magazine, de nombreux universitaires impliqués dans la recherche sur le cannabis ne s'en sont pas sortis sans dommages. Il est reporté que bon nombre d'entre eux souffrent de dégâts neurologiques qui causent corruption et dégénérescence professionnelle.

Et voilà, vous savez tout. À la lumière de notre nouvelle compréhension, nous ne pouvons que citer une fois de plus nos amis de Marijuana Makes You Violent :

1. Ne fumez pas
Fumer du cannabis entraîne une mort immédiate.

2. Ne vous injectez pas de cannabis
S'injecter du cannabis entraîne une mort immédiate.

3. Ne mangez pas de cannabis
Manger du cannabis entraîne une mort immédiate.