Mixer Cannabis et Tabac Augmenterait Vos Risques d’Addiction

Publié le :
Catégories : BlogScience
Dernière édition :

Mixer Cannabis et Tabac Augmenterait Vos Risques d’Addiction

Tout le monde savait que le tabac est addictif en lui-même, mais une nouvelle étude suggère qu’il pourrait aussi contribuer à la dépendance au cannabis.

Selon une nouvelle étude, ajouter un peu de tabac dans votre joint pourrait augmenter les risques d’addiction.

Tout le monde savait que le tabac est addictif en lui-même, mais une nouvelle étude suggère qu’il pourrait aussi contribuer à la dépendance au cannabis.

Vous mélangez du tabac avec votre weed pour économiser de l’argent ou accroître l’inhalation ? Vous aimez la « montée » distincte obtenue en fumant les deux substances ensemble ? Si c’est le cas, vous pourriez bien augmenter vos risques d’addiction.

  Addiction Tobacco Cannabis

Une nouvelle étude de chercheurs britanniques suggère que les consommateurs de cannabis qui mélangent du tabac à leur cannabis (une pratique courante en Europe) pourraient bien avoir plus de risques d’avoir un comportement addictif. Les découvertes de cette étude ont été publiées dans le journal Frontiers of Psychiatry en juillet 2016.

Cette étude, menée par Chandni Hindocha de l’unité de psychopharmacologie clinique de l’University College de Londres, a analysé les méthodes de consommation de cannabis dans 18 pays.

Il a été demandé aux participants de suivre une enquête transversale en ligne et de répondre à des questions sur leur consommateur de cannabis et de tabac, dont :

• Forme de consommation préférée du cannabis

Fréquence de consommation

• Motivation à arrêter la consommation de cannabis et de tabac

L’étude a rassemblé 33.687 réponses de personnes venues du monde entier ayant consommé du cannabis au moins une fois au cours des 12 derniers mois.

C’est la première étude à analyser les méthodes de consommation du cannabis à l’échelle mondiale et elle a découvert que 65,6 % des participants mélangeaient le cannabis avec du tabac. Parmi ces participants, plus de 90 % étaient européens.

L’étude avait aussi pour but de déterminer comment les différentes méthodes de consommation du cannabis affectaient les motivations de la personne à consommer moins de cannabis ou de tabac dans le futur.

 

Cannabis and tobacco seperate use

 

Les participants qui consommaient tabac et cannabis séparément avaient 80,6 % plus de probabilité de chercher une aide professionnelle pour diminuer la consommation de tabac, et 103,9 % plus de chances de chercher activement ce genre d’aide.

Ces consommateurs étaient également 61,5 % plus susceptibles de vouloir une aide professionnelle pour consommer moins de cannabis. Cependant, le fait qu’ils ne mélangent pas cannabis et tabac n’avait aucun effet significatif sur leur motivation à chercher activement une aide professionnelle.

Cette étude rejoint un corpus limité d’études explorant la relation entre mélange de cannabis et tabac et risque d’addiction.

Une étude de 2014 publiée dans le Journal of Adolescent Health a documenté la prévalence des différentes méthodes de consommation de cannabis et la façon dont ces méthodes étaient liées à une consommation de drogue problématique.

Sur 1.700 consommateurs de cannabis à qui on a demandé de répondre à des questions sur leur consommation de substances, dont leur méthodes d’administration préférées (MAPs), s’ils consommaient des substances illicites, et d’autres questions.

Il a été découvert que les participants qui ne mélangeaient pas leur cannabis avec du tabac avaient un risque plus faible de développer une consommation de drogue problématique. L’étude a aussi montré que différents MAPs, surtout l’utilisation de pipes à eau, peuvent être associées à une consommation plus importante.

Une autre étude, publiée en 2009, a découvert des résultats similaires.

Se basant sur des informations issues de l’enquête de 2001-2002 National Epidemiologic Survey on Alcohol and Related Conditions, cette étude cherchait à examiner si la consommation de cannabis et la dépendance étaient associées avec la consommation de tabac fumé/sans fumée.

Il a été découvert que le fait de fumer du tabac était associé avec un risque 4 fois accru de dépendance/abus de cannabis. Elle a aussi été associée avec un risque 3 fois accru de consommation de cannabis non-problématique.

L’argument qui voudrait que le cannabis soit addictif est depuis longtemps au cœur du problème. Cependant, il existe un solide corpus d’études qui suggèrent le contraire.

En 1994, l’épidémiologiste James Anthony et ses collègues ont interrogé plus de 8.000 personnes de 15 à 64 ans sur leur consommation de cannabis et d’autres drogues. Les résultats ont été publiés la même année dans le journal Comparative Epidemiology of Dependence on Tobacco, Alcohol, Controlled Substances, and Inhalants.

L’enquête a découvert que seuls 9 % des participants ayant consommé du cannabis au moins une fois correspondaient au diagnostic d’une dépendance au cannabis. Pour l’alcool, ce chiffre était de 15 %, pour la cocaïne, 17 %, pour l’héroïne, 23 % et pour la nicotine, 32 %.

Alors qu’il y a toujours de l’espace pour plus d’investigations, cette nouvelle étude soulève de sérieuses inquiétudes sur la consommation du mélange cannabis/tabac. Quelles que soient vos raisons pour mélanger votre weed avec du tabac, il pourrait être temps de chercher des formes de consommation plus pures pour savourer votre beuh.

Pour lire l’étude complète publiée dans Frontiers in Psychiatry, cliquez ici. Pour plus d’informations mises à jour sur le cannabis, visitez notre blog.

 

 

Survey cannabis

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits connexes