Les Pires Types d'Effets

Publié :
Catégories : BlogCannabisConsommation De CannabisL'éducation aux drogues

Pires Types d'Effets


Le cannabis peut à la fois provoquer et traiter certains types de symptômes. Ceci inclut les attaques de panique, la dépression et l’anxiété. Mais qui fait quoi ? Une partie de la réponse demande de comprendre les différents types de cannabis et cannabinoïdes. Une autre demande d’expérimenter. Découvrez les meilleures variétés pour votre trouble.

Alors que fumer ou ingérer du cannabis est une expérience largement agréable, il existe certains « effets » qui sont en réalité désagréables. D’un autre côté, les consommateurs peuvent ressentir des sensations d’intense euphorie, de relaxation et de créativité, voire de concentration mentale. Cependant, ce n’est pas toujours tout. Certains consommateurs ressentent également des effets très négatifs avec le cannabis. Ceci incluent de la léthargie, des attaques de panique, de la paranoïa et même de l’insomnie. Dans certains cas, les patients qui ressentent ces effets finissent par se sentir plus mal qu’ils ne se sentaient au début.

QUELS SONT LES PIRES TYPES D’EFFETS ?

Il semble y avoir plusieurs effets négatifs que les consommateurs rapportent couramment. Ils peuvent être provoqués par de nombreux facteurs, comme le métabolisme personnel, l’état d’esprit ou même la variété consommée. Ironiquement, la weed peut aider pour de nombreux symptômes qu’elle provoque également.

Essentiellement, les cannabinoïdes agissent comme des régulateurs dans le corps. Dans de nombreux cas, ceci signifie que les symptômes s’améliorent ou disparaissent complètement. Dans certains cas, cependant, le cannabis peut aggraver ces troubles. Alors que bon nombre de ces corollaires sont également temporaires, vous devriez immédiatement consulter un médecin s’ils persistent.

Comme certaines personnes peuvent être en réalité allergiques au cannabis, vous devriez également consulter un médecin si vous ne vous sentez pas bien pendant plus de quelques heures après l’apparition des premiers symptômes.

Il existe deux options principales à envisager si vous vous sentez mal avec vos têtes. La première, tout arrêter. La deuxième ? Chercher un autre type de weed. Heureusement, il existe de nombreuses variétés pour correspondre à votre physiologie unique.

PARANOÏA

Paranoïa

Est-ce que la police est sur le point d’enfoncer la porte ? Est-ce que j’ai bien éteint le gaz ? Est-ce que les extraterrestres débarquent ? Même si ces sensations peuvent sembler ridicules à ceux qui ne souffrent pas d’attaques de panique ou de paranoïa, elles peuvent être très réelles pour ceux qui en souffrent. Et oui, le cannabis également peut les exacerber.

Le meilleur moyen de gérer la paranoïa ? D’abord, la reconnaître pour ce qu’elle est. Si votre cœur bat la chamade, ou que vous suez – essayez de vous recentrer. Demandez-vous s’il y a une raison réelle derrière cette pénible sensation soudaine. Il est toujours utile de se rappeler que l’on vient juste d’ingérer une substance psychoactive.

La reconnaissance, cependant, n’est que la première étape de l’ensemble. Si vous n’arrivez pas à vous calmer d’une autre manière, buvez de l’eau ou essayez de manger quelque chose. Ceci impactera aussi l’effet lui-même et aidera à vous faire descendre.

Vous pourriez aussi essayer une autre variété de weed. De nombreuses personnes consomment du cannabis et ressentent de temps en temps des effets secondaires négatifs temporaires. De plus, de nombreuses variétés ont été spécialement sélectionnées pour cibler le problème de la paranoïa.

INSOMNIE

Insomnie

L’impossibilité de dormir est un problème médical à lui seul. L’insomnie est aussi souvent provoquée par certains troubles sous-jacents et elle peut être influencée par la dépression ou la tension nerveuse. Jusqu’à 30 % des adultes souffrent d’insomnie. Pire, 95 % de ceux à qui on a prescrit des narcotiques « traditionnels » ressentent souvent une « gueule de bois » le lendemain matin. Voilà pourquoi le cannabis médical est en train de devenir une alternative de choix et une aide naturelle au sommeil.

La recherche sur le cannabis montre que le THC et le CBD affectent le sommeil de nombreuses façons différentes et positives. En fait, les cannabinoïdes peuvent aider les patients à s’endormir. Ils peuvent également impacter et améliorer la qualité du cycle de sommeil lui-même.

Les variétés indica sont généralement considérées comme étant les plus efficaces à utiliser comme aide au sommeil. Vous avez du mal à fumer à cause du joint que vous venez juste de fumer ? Dommage. La prochaine fois, essayez une autre variété de cannabis. Il en existe beaucoup parmi lesquelles choisir.

Par exemple, il y a CBD Shark Shock. Cette variété à dominante indica regorge également de CBD pour vous garantir un sommeil long et agréable. La petite plante compacte produit en juste 8 semaines. Elle a une odeur sucrée et fruitée, avec un parfum surprenant d’ail.

Bubba Kush est une variété presque pure indica qui marchera aussi bien. Vous compterez les moutons en un rien de temps. Cette variété, synonyme d’un agréable engourdissement, a une teneur en THC élevée de 16 %. Elle ne demande également que 8-9 semaines de floraison pour produire des têtes riches en résine qui vous emmèneront rapidement aux pays des rêves.

LÉTHARGIE

Léthargie

La somnolence et la tendance à être scotché au canapé sont des stéréotypes très négatifs associés aux fumeurs de joints. En fait, c’est une des principales idées fausses à propos de la substance et de ceux qui en consomment. Le cannabis peut bien sûr pousser les gens à dormir. Cependant, il existe de nombreux types de cannabis qui ne provoquent pas cette réaction. En fait, les mélanges sativa ont tendance à créer un effet mental très concentré qui permet aux gens de créer, de faire de l’exercice et de travailler.

Si vous ne souhaitez pas consommer de caféine pour vous donner un coup de pouce, ou que votre weed actuelle vous rend somnolent – ne craignez rien. La solution à ce problème est facile. Choisissez une variété avec une teneur en sativa plus élevée. Elles sont connues comme variétés à dominante sativa. Il en existe également de nombreuses parmi lesquelles choisir.

Par exemple, Energy Haze donne aux consommateurs une sensation énorme de puissance et d’énergie. Créée avec un croisement entre Kali Mist et Northern Light, cette variété à dominante sativa est connue pour ses sensations élévatrices. Avec une période de floraison de juste 10-11 semaines, c’est une bonne productrice. L’effet est encore meilleur.

New York City essaie également de faire honneur à la ville dont elle tire son nom en apportant un effet énergétique plein de sativa. Cette variété à 70 % sativa donne un rendement massif de 500 grammes par plant. Elle produira des têtes en 80 jours.

AUTRES CONSEILS

La Consommation Alimentaire

Alors que beaucoup de personnes consomment la weed en la fumant, les consommateurs médicaux passent de plus en plus à la consommation alimentaire. Et pour de nombreuses raisons. La première est évidemment liée à la santé. Mais la seconde tient à la façon dont le cannabis agit dans le corps humain. Quand il est mangé, les effets des cannabinoïdes montent plus lentement, mais durent plus longtemps. Ceci impacte également la capacité du corps à plonger graduellement dans un sommeil réparateur. Ce qui permet au cerveau et au corps de se reposer pendant une plus longue période de temps. La méthode de consommation que vous choisissez affectera votre réaction, c’est donc une bonne idée de faire des tests par vous-même.

Si les symptômes que vous traitez avec du cannabis médical perdurent sur une période de temps prolongée dans raison, vous devriez consulter un médecin.

Marguerite Arnold

Écrit par: Marguerite Arnold
Avec des années d’expérience de l’écriture, Marguerite consacre son temps libre à explorer le secteur du cannabis et les développements du mouvement pour la légalisation.

De nos auteurs

Produits Connexes