Les conducteurs fumeurs de joints n'ont pas plus de risques d'avoir des accident

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Les conducteurs fumeurs de joints n'ont pas plus de risques d'avoir des accident

Une toute nouvelle étude du gouvernement américain suggère que le THC, et les personnes qui en consomment, pourraient ne pas être un risque aussi grand pour la circulation routière que ce que l'on pensait.

Il a toujours existé des inquiétudes sur le fait que conduire en étant sous l'effet du cannabis pose un risque significatif pour la circulation. Selon une nouvelle étude du gouvernement fédéral américain, ces inquiétudes pourraient être infondées : les personnes ayant du THC dans leur système ne sont pas plus susceptibles d'être impliquées dans un accident de la route que les conducteurs sobres.

ÉTUDE SUR LE CANNABIS SUR LES ROUTES

L'étude elle-même est la première du genre à analyser les implications à grande échelle de la consommation de drogue sur les risques d'accident, en évaluant plus de 9.000 participants au cours de l'année dernière. Les résultats initiaux suggéraient que les consommateurs de cannabis étaient 25 % plus susceptibles d'être impliqués dans un accident de la route, mais une fois d'autres facteurs pris en compte, tels que le sexe, l'âge, l'origine ethnique et la présence d'alcool, ces risques ont diminué jusqu'à zéro !

Il faut noter que les chercheurs n'ont pas fait de distinction entre de fortes et de faibles doses de THC, mais ont simplement considéré sa présence ou non.

De plus, ce qui est assez intéressant (mais pas surprenant), les personnes ayant été testées positives pour de faibles quantités d'alcool avaient un risque statistiquement signifiant plus élevé d'avoir un accident, même quand les variables démographiques étaient prises en compte.

Les auteurs de l'étude ont conclu : « ces découvertes indiquent que ces autres variables (âge, sexe, origine ethnique et consommation d'alcool) étaient fortement corrélées avec la consommation de drogue et étaient responsables de la plupart de l'augmentation des risques (d'accident) associés à la consommation de drogues illégales et de THC. »

UN MYTHE SIGNIFICATIF DISSIPÉ

Le fait qu'une organisation du gouvernement fédéral des États-Unis déclare que le cannabis semble ne pas avoir d'effets sur les risques d'accidents de la route est un coup significatif porté au mouvement anti-cannabis. Récemment, surtout dans les endroits où l'herbe a été légalisée, les dangers des fumeurs de joints au volant ont été l'un des principaux arguments de l'opposition à la légalisation. À présent que cette nouvelle étude a été publiée, il va être très difficile pour les anti-cannabis de se servir de cet argument.

Bien entendu, ceci n'est pas une raison pour planer et conduire. C'est toujours illégal, et il n'est jamais raisonnable de conduire tout type de véhicule quand on n'est pas techniquement sobre. La sécurité avant tout.

comments powered by Disqus