Les champignons magiques pourraient réduire la peur et l'anx

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesScience

Les champignons magiques pourraient réduire la peur et l'anx

La peur et l'anxiété sont un des problèmes de l'existence qui peuvent être handicapants pour certaines personnes. La science y cherche une réponse dans les substances psychédéliques et ...

heureusement, elle trouve des résultats positifs.

Peur et anxiété sont inévitables, elle sont un poids toujours présent au cours de nos existences. Ce sont des réponses de survie, qui ont pour but de nous aider à éviter des situations dangereuses. La vie sans ces mécanismes ne serait probablement pas très positive pour la longévité de notre espèce. Et pourtant ces émotions, et les effets physiologiques qu'elles ont, sont un fardeau plus lourd pour certaines personnes. Elles peuvent être la cause et le symptôme de troubles tels que la dépression et le SSPT. Vaincre la peur et l'anxiété, ou du moins les réduire chez les personnes que ces émotions empoisonnent, est devenu un objectif à long terme pour la science.

Différents domaines ont été étudiés et des progrès ont été accomplis. Récemment, la science a commencé à chercher des réponses dans le domaine des substances psychédéliques et les résultats sont prometteurs. Des scientifiques sont très intéressés par le fait que la psilocybine, le composé psychoactif des champignons magiques, a le potentiel de réduire et même supprimer la peur et l'anxiété.

VAINCRE LA PEUR AVEC LES CHAMPIS

Un bon exemple d'étude scientifique dans ce domaine a découvert que les champignons étaient capable d'éviter la peur chez les souris. Dans cette expérience, deux groupes de souris entendaient un son, suivi d'une décharge électrique douloureuse. En résultat, toutes les souris ont commencé à associer le son avec la décharge électrique imminente et se sont mises à ressentir de la peur en entendant le son. Un des deux groupes de souris a reçu de la psilocybine. Il a été découvert que le groupe ayant reçu de la psilocybine n'avait plus peur du son et était bien plus calme que l'autre groupe. « Elles ont arrêté de s'immobiliser, elles n'avaient plus peur », a écrit le Dr Juan Sanchez-Ramos, coauteur de l'étude.

L'hypothèse est que l'amygdale, une partie du cerveau associée au traitement des émotions négatives, avait une activité diminuée. Ainsi, la peur et l'anxiété sont moins un problème sur le long terme.

Il a également été découvert que la psilocybine pourrait avoir provoqué la neurogenèse, la création de nouvelle cellules du cerveau, surtout dans l'hippocampe, qui est couramment considéré comme étant responsable de la mémoire et de l'apprentissage. Les implication potentielles et le cadre théorique que ceci laisse envisager sont incroyables ! De quoi peut-être apporter un jour aux personnes souffrant de dépression, de SSPT et d'anxiété sociale un moyen de calmer leurs schémas de pensée négatifs.

UTILISER CES CONNAISSANCES

Même si ces études scientifiques restent au niveau théorique, certaines personnes ont décidé de mettre la théorie en pratique. Ce changement dans la façon dont les pensées négatives sont traitées est déjà en train de changer des vies : il a aidé des personnes, diagnostiquées comme étant en phase terminale d'une maladie mortelle, à accepter leur situation. Rien ne provoque plus de peur et d'anxiété que d'apprendre que vous n'avez plus qu'un temps limité à vivre. Mais la façon dont les champignons modifient le cerveau pour gérer la situation permet à de nombreuses personnes de vivre leurs derniers jours avec un sentiment de paix et de compréhension, même quand les effets des champignons sont terminés.

Cette explication des choses est probablement une simplification exagérée. La façon dont les champignons magiques interagissent avec le cerveau est complexe, et la spiritualité et l'unicité sont des concepts difficiles à décrire scientifiquement. Il y a de fortes chances que même le fait de savoir comment l'amygdale est modifiée n'explique pas totalement comment les effets de la nature spirituelle de l'expérience aident les personnes à totalement accepter la nature de leur situation.

Ce qui est sûr, c'est que cette étude semble prometteuse et que même si les nombreux témoignages de sensations similaires chez l'homme ne sont pas recevables d'un point de vue scientifique, ils vont tous dans le sens de cette étude. Tant que la recherche psychédélique continue a être financée et explorée, le futur des remèdes psychédéliques semble prometteur.