Cactus Psychédélique : Un Guide Pour Le San Pedro

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliques

Cactus Psychédélique : Un Guide Pour Le San Pedro

Avec une riche et profonde histoire de pratiques chamaniques, le San Pedro est une bonne addition au jardin hallucinogène de tout psychonaute.

Pour ce qui est des substances psychédéliques, il existe tout un monde de substances trippantes. Un exemple est le cactus San Pedro, une substance hallucinogène traditionnelle d'Amérique du Sud utilisée depuis des milliers d'années dans des rituels chamaniques. Ce cactus contenant de la mescaline occupe une place dans le cœur de plus d'un psychonaute averti depuis bien longtemps, alors nous avons voulu préparer un guide rapide de tout ce qu'il faut savoir à son sujet.

HISTOIRE DU CACTUS SAN PEDRO

Sacred Valley, Peru

Valle Sagrado de los Incas, Peru

Le cactus San Pedro nous accompagne depuis un bon moment. Originaire de la chaîne de montagnes des Andes, il est estimé qu'il fait l'objet d'une consommation chamanique continue au Pérou depuis plus de 3.000 ans. Les mentions les plus anciennes du cactus San Pedro se trouvent dans un ancien temple Chavín dans le nord-est du Pérou, dans lequel une créature mythique est représentée tenant un cactus – des archéologues ont daté le dessin à environ 1.300 ans avant notre ère ! Ceci est soutenu par la découverte d'un site de déchets Chavín, contenant des restes archéologiques de cigares confectionnés avec du San Pedro.

En plus d'être consommé pour des pratiques chamaniques visionnaires, le cactus San Pedro était également utilisé comme remède traditionnel, et même les missionnaires catholiques ont accepté à contrecœur qu'il avait des propriétés curatives. Christian Rätsch a fait la remarque suivante dans ses écrits :

« C'est une plante à l'aide de laquelle le diable peut renforcer les Indiens dans leur idolâtrie ; ceux qui boivent son jus perdent leurs sens et sont comme morts ; ils sont presque transportés par la boisson et rêvent d'un millier de choses inhabituelles et les tiennent pour vraies. Le jus est bon contre les brûlures des reins et, en petits quantités, est bon contre la fièvre élevée, l'hépatite et les brûlures dans la vessie. »

Malgré ce dédain, le cactus San Pedro est en réalité nommé d'après le nom d'un saint chrétien, et de nombreuses personnes pensent que Saint Pierre utilisait les visions du cactus pour trouver les clés du paradis !

Heureusement, au contraire d'autres hallucinogènes, la consommation de San Pedro pour son contenu psychoactif reste aussi fort de nos jours que dans l'ancien temps – pour une raison quelconque, il a largement réussi à éviter d'attirer l'attention des colons catholiques, qui ont pratiquement éliminé la consommation de tous les autres hallucinogènes dans la région. Il est même légal à la possession dans de nombreux pays, tant que ce n'est pas pour en consommer (mais vérifiez toujours d'abord!). Au Pérou, et dans d'autres cultures traditionnelles d'Amérique du Sud, sa consommation à évolué avec le changement d'époque, et il est à présent utilisé pour traiter des troubles tels que l'alcoolisme et l'addiction.

LES EFFETS DU CACTUS SAN PEDRO

Pour de nombreuses personnes, le réel intérêt est le voyage que l'on peut faire en consommant le cactus San Pedro. Alors intéressons-nous y. Le San Pedro est un cactus contenant de la mescaline, qui est le principal alcaloïde psychoactif présent. Cependant, le San Pedro contient également d'autres alcaloïdes psychoactifs en plus faibles quantités, de quoi modeler les sensations pour donner une expérience unique au cactus.

L'ingestion de San Pedro préparé provoque de fortes hallucinations vives, ainsi que l'expansion de la conscience. En résultat, l'expérience peut être à la fois intense visuellement et profonde pour l'âme. Ajoutant encore plus à l'expérience, le San Pedro est également capable de produire des sensations d'euphorie, et une sensation d'unicité avec la nature. De quoi rendre l'expérience globale extrêmement spirituelle et visionnaire. De plus, un voyage moyen sous San Pedro dure entre 7 et 15 heures, alors préparez-vous pour une sacrée aventure !

Le San Pedro peut provoquée des nausées et même des vomissements chez le consommateur avant que la montée ne commence. C'est traditionnellement perçu comme un nettoyage : de quoi s'assurer que le corps et l'esprit sont « propres » pour le voyage dans lequel ils vont s'embarquer. Si vous ressentez ce genre de sensations, pas d'inquiétudes, c'est normal.

ASPECTS CHIMIQUES DU CACTUS SAN PEDRO

Mescaline

Sans l'ombre d'un doute, le principal alcaloïde actif présent dans le San Pedro est la mescaline – qui représente jusqu'à 10 % de la matière sèche. Cependant, de nombreux autres alcaloïdes ont été isolés dans le cactus, et certains semblent également être psychoactifs. Malheureusement, on ne connaît que peu de choses sur ces alcaloïdes additionnels, et ils ne sont présent que dans d'infimes quantités.

Parmi les alcaloïdes additionnels, on peut citer la tyramine, hordinénine, 3,4-diméthoxy-4-hydroxy-B-phénéthylamine, 3-méthoxytyramine, anhalaninine et anhalonidine – pour n'en citer que quelques-uns.

INFORMATIONS BOTANIQUES SUR LE CACTUS SAN PEDRO

Le cactus San Pedro pousse en grandes colonnes vertes ayant chacune 4 à 9 côtés. Il pousse assez rapidement (pour un cactus) et continue à pousser jusqu'à ce qu'il s'écroule sous son propre poids. Une fois couché, il re-développe des racines à partir des colonnes tombées, et continue à pousser – souvent avec encore plus de branches une base de racines plus profondes qu'auparavant. Cette adaptabilité et la facilité avec laquelle pousse le San Pedro est la raison pour laquelle c'est une base si populaire pour greffer d'autres cactus.

La majorité de la mescaline se trouve directement sous la peau, et les quantités augmentent en abondance avec l'âge et l'exposition à la chaleur du soleil.

PRÉPARATION DU SAN PEDRO

Pour ceux d'entre vous qui ont un cactus San Pedro, et qui veulent s'en servir, voici comment.

Traditionnellement, le San Pedro est coupé en petits morceaux, puis bouilli et réduit pendant 10-12 bonnes heures. Cependant, en utilisant un mixeur, le processus peut être rendu bien plus efficace.

1. Coupez votre cactus en tranches. Vous devriez avoir des morceaux en forme d'étoile.

2. Coupez ces tranches en quartiers.

3. Placez le San Pedro coupé en tranches dans un mixeur avec autant d'eau que de cactus. (càd que si vos morceaux de cactus remplissent la moitié du mixeur, ajoutez une moitié de mixeur d'eau).

4. Mixez le cactus et l'eau. Si vous en avez beaucoup, faites-le en plusieurs fois, car le mélange va probablement produire rapidement de la mousse.

5. Versez le mélange dans une grande casserole. Quand vous avez tout versé, mettez à chauffer à feu doux.

6. Au début, le cactus va commencer à se séparer de l'eau, mais au fur et à mesure de la cuisson, il s'y fondra à nouveau. Durant ce processus, surveillez de près, car la mousse va sûrement bouillonner et pourrait se répandre hors de la casserole.

7. Quand la pulpe de cactus et l'eau commencent de nouveau à se mélanger, il est important de remuer. Chauffer à feu doux, et remuer, deux points très importants pour cette première phase de cuisson (qui prend généralement 30-60 minutes).

8. Enfin, la consistance du mélange va ressembler à une bouillie avec de la mousse, comme l'eau et la pulpe fusionnent totalement.

9. Montez légèrement le feu pour que le mélange frémisse, mais il ne faut pas qu'il bouille.

10. Laissez mijoter le mélange pendant 2-4 heures. Durant cette période, il est important de le surveiller. Si le mélange réduit trop vite, alors il faut ajouter un peu d'eau pour compléter. Vous devriez obtenir au final une substance semblable à un sirop ou de la glu.

11. Prenez de la mousseline et disposez-la sur le dessus d'un récipient.

12. Versez votre bouillie de cactus réduite sur la mousseline.

13. Fermez le tissu pour obtenir un petit sac et suspendez-le au-dessus du récipient.

14. Laissez refroidir et égoutter à travers la mousseline dans le récipient.

15. Une fois que c'est fini, vous pouvez ouvrir la mousseline. La pulpe restante peut être pressée et jetée, car la substance psychédélique a été extraite.

16. Le liquide dans votre récipient est prêt à être bu. Bon trip !

comments powered by Disqus