Blog
Quels Sont Les Bienfaits Des Piments ?
7 min

Quels Sont Les Bienfaits Des Piments ?

7 min

Les piments sont un superbe ajout à de nombreux plats. Mais ils peuvent faire encore mieux. La capsaïcine (le composé responsable du piquant des piments) est aussi très bonne pour la santé.

Les piments sont pour leurs amateurs une des meilleures choses au monde. Mais en plus des incroyables saveurs, saviez-vous qu’on pense qu’ils sont aussi très bons pour la santé ?

La recherche reste en cours pour ce qui concerne leurs effets potentiels. Ici, nous nous y intéresserons et découvrirons ce que les piments peuvent potentiellement apporter à notre santé en plus de leurs saveurs superbement puissantes.

Les piments sont-ils bons pour vous ?

Les piments sont-ils bons pour vous ?

Les piments contiennent toute une gamme de composés, le plus connu est la capsaïcine. La capsaïcine est le nom du composé qu’on trouve au sein du piment et qui lui donne son célèbre piquant qui vient mettre un peu de chaleur dans les plats épicés.

En plus d’être un délice culinaire (ou un cauchemar selon vos goûts) la capsaïcine est aussi connue pour avoir des usages liés à la santé. Cependant, les piments ne contiennent pas que de la capsaïcine. En plus d’un lot de vitamines et de minéraux, les composés suivants sont aussi présents :

  • Capsanthine : un caroténoïde responsable de la coloration rouge et un antioxydant puissant
  • Violaxanthine : autre caroténoïde, trouvé plus abondamment dans les piments jaunes et responsables de ses couleurs
  • Lutéine : responsable de la coloration verte de certains pments et lié à une meilleure santé des yeux
  • Acide synaptique : un antioxydant
  • Acide férulique : un antioxydant

Pour faire court, oui, en théorie, les piments sont bons pour vous. En pratique, il faut faire preuve d’un peu plus de nuance. Les piments sont certainement pleins de composés sains, mais il faut prendre en compte les quantités assimilées. Pour la plupart des gens, un ou deux piments en un seul repas est un maximum et la plupart des gens en mangent bien moins que ça.

Alors, même s’ils sont bons pour vous, il y a des chances pour que vous n’en mangiez pas assez pour en tirer tous les bienfaits. Néanmoins, ci-dessous, nous enquêterons sur les bienfaits sur la santé associés aux composés présents dans les piments.

Articles liés

Les Bienfaits Surprenants Du Mélange Du Cannabis Et Des Piments

7 bienfaits des piments

Ici, nous nous intéresserons à 7 troubles de la santé plutôt communs et estimerons l’impact que le piment (ou son agent actif, la capsaïcine) pourrait avoir dans le traitement ou le soulagement des symptômes.

Rhume et états grippaux

Rhume et états grippaux

On pense que les piments aident à traiter les symptômes des rhumes et des états grippaux. Les bienfaits sont doubles. Premièrement, ils débordent de bêta-carotène, de vitamine C et d’autres antioxydants qui sont tous connus pour aider à lutter contre les infections (« Antioxidants: In depth, » 2013). En fait, on pense que certains piments contiendraient jusqu’à 3 à 4 fois plus de vitamine C qu’une orange, car vous n’avez probablement pas très envie d’engouffrer un piment de la taille d’une orange.

En termes de traitement des symptômes du rhume ou des états grippaux, la capsaïcine peut temporairement décongestionner et aider à lutter contre la rhinite non allergique (Evorgyan, 2015). Alors que dans certains autres cas, des médicaments à base de capsaïcine pourraient être nécessaires pour profiter de l’intégralité des bienfaits, un plat épicé peut largement suffire pour se déboucher le nez. Même si les effets ne seront pas trop longs, ils pourront permettre un soulagement temporaire d’un symptôme frustrant.

Signalement de la douleur

Signalement de la douleur

La capsaïcine est aussi connue pour affecter, perturber et diminuer le signalement de la douleur (Gašparini et al., 2020). Un certain degré d’effet existe même à des doses disponibles en les mangeant directement. Ce savoir est depuis longtemps utilisé en médecine. Cette crème chauffante que vous badigeonnez sur vos muscles endoloris pour vous soulager de la douleur contient de la capsaïcine en tant qu’ingrédient actif.

Même si les crèmes contenant de la capsaïcine sont principalement employées pour les douleurs musculaires et articulaires, leur usage théorique est plus important. Une étude s’est intéressée à l’emploi de crèmes à base de capsaïcine pour le traitement des migraines. Elle a découvert que 50 % des participants voyaient leurs symptômes soulagés, ce qui est beaucoup plus que le groupe de contrôle qui n’avait reçu que de la vaseline (Cianchetti, 2020).

Nutrition

Nutrition

Comme vous pouvez probablement le voir, les piments sont très nutritifs. La plupart d’entre nous profitera plus des piments moins puissants. Le Carolina Reaper est rempli de capsaïcine, mais nous ne serons en mesure de n’en supporter qu’un tout petit morceau qui sera difficile à faire passer.

Un piment un peu moins puissant offrira ses bienfaits tout en étant mangeable en plus grandes quantités, ce qui signifie que l’on pourra profiter de plus de ses nombreux composés bienfaisants (voir liste ci-dessus).

Articles liés

Carolina Reaper : Comment Le Cultiver Et Le Consommer

Inflammation

Inflammation

On pense que les piments affectent l’inflammation. On pense que ce mécanisme passe par l’action sur les récepteurs de capsaïcine, spécifiquement sur les récepteurs ou canaux TRPV1. Le TRPV1 est impliqué au niveau de l’inflammation somatique et viscérale périphérique. On suppose qu’en affectant cela, la capsaïcine pourrait réduire les niveaux d’inflammation (Frias & Merighi, 2016).

L’éventail complet des utilisations potentielles de cette caractéristique de la capsaïcine reste encore inconnu. Une utilisation supposée serait la lutte contre les allergies et l’asthme. Une étude a employé un spray nasal et a découvert que les symptômes étaient réduits (Bernstein, 2011).

Cependant, plus des recherches sont nécessaires pour découvrir comment la capsaïcine agit sur l’inflammation et comment ces effets pourraient être employés. Pour l’instant, si vous souffrez d’inflammation chronique, avaler un gros tas de piment n’est pas forcément l’idée du siècle.

Métabolisme

Métabolisme

On a longtemps dit que la capsaïcine boostait le métabolisme et certaines preuves semblent l’indiquer. Un examen a découvert que la capsaïcine (à nouveau via les récepteurs TRPV1) était capable d’augmenter l’expression d’UCP2 et de déclencher le métabolisme (McCarty et al., 2015). Lors d’études menées sur des rongeurs, cette caractéristique s’est prouvée comme ayant des effets bénéfiques sur les troubles suivants : athérosclérose, syndrome métabolique, diabète, obésité, stéatose hépatique non alcoolique, hypertrophie cardiaque, hypertension et risque d’accident vasculaire cérébral.

On pense que la capsaïcine et ses analogues, comme la capsiate, augmente a dépense énergétique et augmente l’oxydation des graisses (Ludy et al., 2012). L’emploi de ces effets est double. Pour commencer, la transformation de ces composés a un effet modéré sur le métabolisme en accélérant le processus global. Ensuite, ils aident aussi à supprimer l’appétit, surtout après une consommation en début de journée.

Cependant, comme avec d’autres usages, ces effets sont plus observables à des doses relativement élevées. Alors, il est difficile de dire avec certitude s’il est possible ou non de booster votre métabolisme en mangeant des piments.

Pression sanguine et rythme cardiaque

Pression sanguine et rythme cardiaque

Un nombre significatif d’études ont étudié les effets de la capsaïcine sur la pression sanguine et le rythme cardiaque. Au travers de ces études, les découvertes furent contradictoires.

Une méta-analyse d’un grand nombre d’études a révélé que la capsaïcine n’avait pas d’effets significatifs sur la pression sanguine ou le rythme cardiaque (Shirani, 2021). Cela dit, les auteurs ont tout de même pointé la nécessité d’autres études bien conçues pour enquêter sur ce phénomène plus en profondeur. Malgré le nombre d’études clamant des effets, aucune n’a donné de résultats vraiment concluants.

Digestion

Digestion

On pense que les piments pourraient aider à la digestion, y compris aux troubles liés à la digestion tels que le syndrome du côlon irritable (SCI). Une étude relève l’éventail des troubles gastro-intestinaux auxquelles les piments pourraient être destinés. On y retrouve : la dyspepsie, la perte d’appétit, le reflux gastro-œsophagien et les ulcères gastriques (Maji & Banerji, 2021).

Une autre étude s’est spécifiquement intéressée aux effets des piments sur le SCI et a révélé qu’il a été observé des effets bénéfiques les personnes qui consomment du piment en poudre comparé au groupe de contrôle.

Cependant, dans les deux cas, il est important de reconnaitre que les piments peuvent certainement aussi perturber les estomacs et nous sommes nombreux à le savoir. N’hésitez pas à expérimenter avec les piments pour aider à votre digestion, mais allez-y doucement et soyez attentif au moindre inconfort qu’ils pourraient provoquer.

Quels piments sont les meilleurs pour vous ?

Quels piments sont les meilleurs pour vous ?

Vous l’avez peut-être remarqué, la capsaïcine est le principal composé mentionné dans les effets ci-dessus. Non seulement les piments en débordent, mais il est rare d’en trouver ailleurs. Alors qu’il est possible de trouver d’autres sources d’antioxydants, la capsaïcine est bien plus difficile à trouver.

Alors, en prenant ça en compte, plus le piment sera puissant, meilleur ce sera. Mais allez doucement… Il n’y a aucun intérêt à acheter un piment tellement puissant que vous ne pourrez pas ne le manger. En règle générale, plus un piment contient de capsaïcine, plus il a de chance de vous faire du bien.

Articles liés

Cultiver Des Piments Pour Les Débutants En 10 Étapes Simples

Les piments ont-ils des effets secondaires ?

Il y a de potentiels inconvénients à la consommation de piments. Pour certains, le principal est que manger quelque chose de trop épicé ou trop piquant n’est tout simplement pas agréable. Mais même si vous aimez les saveurs intenses, il pourrait exister des effets indésirés à la consommation de piments.

  • Troubles digestifs
  • Brulures causées par les piments
  • Certaines études ont observé une augmentation de la fréquence des cancers de la vésicule biliaire, de l’estomac, de la bouche et de la gorge chez les personnes qui consomment beaucoup de piments, notamment en Inde (Notani & Jayant, 1987).

Globalement, vous pouvez probablement envisager la consommation de piments comme bonne pour votre santé tant que vous ne souffrez pas de leurs effets secondaires. Si vous trouvez qu’ils vous aident, alors c’est tant mieux. Même s’il semble que la capsaïcine possède bel et bien des bienfaits, vous ne devriez pas vous reposer sur les piments pour remplacer une hygiène de vie saine !

Max Sargent
Max Sargent
Max est pigiste depuis plus de 10 ans et s’est tourné vers le journalisme du cannabis et des produits psychédéliques ces dernières années. Rédacteur pour des entreprises telles que Zamnesia, Royal Queen Seeds, Cannaconnetion, Gorilla Seeds, MushMagic et bien d’autres, il est fort d’une grande expérience dans ce secteur.
Références
  • (n.d.). Antioxidants: In Depth. NCCIH. https://www.nccih.nih.gov/health/antioxidants-in-depth. Accessed April 14, 2022. - https://www.nccih.nih.gov
  • (n.d.). Cianchetti C. (2010). Capsaicin jelly against migraine pain. International journal of clinical practice, 64(4), 457–459. - https://doi.org
  • (n.d.). Notani, P. N., & Jayant, K. (1987). Role of diet in upper aerodigestive tract cancers. Nutrition and cancer, 10(1-2), 103–113. - https://doi.org
  • (n.d.). Shirani, F., Foshati, S., Tavassoly, M., Clark, C., & Rouhani, M. H. (2021). The effect of red pepper/capsaicin on blood pressure and heart rate: A systematic review and meta-analysis of clinical trials. Phytotherapy research : PTR, 35(11), 6080–6088. - https://doi.org
  • Amal K. Maji, & Pratim Banerji. (2016/06/01). Maji, A. K., & Banerji, P. (2016). Phytochemistry and gastrointestinal benefits of the medicinal spice, Capsicum annuum L. (Chilli): a review. Journal of complementary & integrative medicine, 13(2), 97–122. - https://doi.org
  • Bernstein JA, Davis BP, Picard JK, Cooper JP, Zheng S, & Levin LS. (2011 Aug). Bernstein J, Davis B, Picard J, Cooper J, Zheng S, Levin L. A randomized, double-blind, parallel trial comparing capsaicin nasal spray with placebo in subjects with a significant component of nonallergic rhinitis. Annals of Allergy, Asthma & Immunology. 2011;107(2):171-178. doi:10.1016/j.anai.2011.05.016 - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • Bortolotti, M., Porta, & S. (2011, November). Bortolotti, M., & Porta, S. (2011). Effect of red pepper on symptoms of irritable bowel syndrome: preliminary study. Digestive diseases and sciences, 56(11), 3288–3295. - https://doi.org
  • Frias, Bárbara, Merighi, & Adalberto. (2016/6). Frias, B., & Merighi, A. (2016). Capsaicin, Nociception and Pain. Molecules (Basel, Switzerland), 21(6), 797. - https://doi.org
  • Gašparini D, Ljubičić R, & Mršić-Pelčić J. (2020 Nov). Gašparini D, Ljubičić R, Mršić-Pelčić J. Capsaicin - Potential Solution for Chronic Pain Treatment. Psychiatr Danub. 2020;32(Suppl 4):420-428. - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • Gevorgyan A, Segboer C, Gorissen R, van Drunen CM, & Fokkens W. (07/14/2015). Evorgyan A, Segboer C, Gorissen R, van Drunen C, Fokkens W. Capsaicin for non-allergic rhinitis. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2015. doi:10.1002/14651858.cd010591.pub2 - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • Ludy, Mary-Jon, Moore, George E., Mattes, & Richard D. (2012/02/01). Ludy, M. J., Moore, G. E., & Mattes, R. D. (2012). The effects of capsaicin and capsiate on energy balance: critical review and meta-analyses of studies in humans. Chemical senses, 37(2), 103–121. - https://doi.org
  • Mark F McCarty, James J DiNicolantonio, & James H O'Keefe. (2015/06/01). McCarty, M. F., DiNicolantonio, J. J., & O'Keefe, J. H. (2015). Capsaicin may have important potential for promoting vascular and metabolic health. Open heart, 2(1), e000262. - https://doi.org
Culture Produits Seedshop
Recherche par catégories
ou
Rechercher