Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

INSECTES ET BESTIOLES AMIS

Les cultivateurs de cannabis sont prédisposés à réagir à la découverte de bestioles et d’insectes dans la culture du cannabis avec des préjugés extrêmes. Cependant, certains insectes dans les jardins de cannabis peuvent être la plus efficace ligne de défense. En fait, certains animaux peuvent aussi être de grands guerriers d’herbe à quatre pattes.

L’astuce est de reconnaître vos ennemis de vos amis, et de garder vos alliés à proximité. Les forces amies comme les coccinelles et les tueuses d’insectes sont des prédateurs généralistes. Recrutons-les pour qu’ils se nourrissent de certains des nuisibles envahissants les plus communs comme les pucerons, les thrips, et les aleurodes.

Les Bons Insectes Pour Votre Ganja

Acariens Prédateurs

Phytoseiulus

L'araignée rouge est un nuisible qui peut causer de sérieux dommages, elle est sans pitié à la fois en intérieur et en extérieur. Une population d'araignées rouges peut voir son nombre exploser, et en particulier en cas de temps chaud et sec. Depuis de nombreuses années, on réussit à la contrer avec succès grâce aux acariens prédateurs Phytoseiulus persimilis.

Biologie

L'acarien prédateur Phytoseiulus persimilis est originaire du Chili, et a été répandu par les humains (volontairement ou non) sur toute la planète. Un acarien prédateur Phytoseiulus persimilis fait à peu près la même taille que l'acarien appelé 'araignée rouge', mais est d'une teinte brune / rousse, se tient un peu plus haut sur ses pattes et est bien plus mobile. En général, il y a 4 fois plus de femelles que de mâles dans une population.

Les femelles pondent leurs oeufs à l'intérieur ou près d'une colonie d'araignées rouges. On peut distinguer les œufs d'acariens prédateurs à ceux des araignées rouges de par leur forme ovale, leur couleur orange clair et de par le fait qu'ils sont deux fois plus gros. Leur larve à six pattes ne mange rien. Tout comme pour les acariens de serres, le stade de larve est suivi par le stade protonymphe qui se transforme en deutonymph pour enfin arriver au stade adulte.

Il n'y a pas vraiment de temps d'arrêt entre tous les stades de développement. Une fois le stade adulte atteint, il suffit de 2 jours à 20° C pour que l'acarien prédateur ponde des oeufs. Son développement dure, sous des conditions normales, moins longtemps que celui de l'acarien de serre, avec environ 5 jours à 30° C, 9 jours à 20° C et 25 jours à 15° C. La femelle ne peut pas pondre d’œufs sans avoir été fertilisée. A 20° C, elle peut, sur une période de 22 jours, pondre environ 54 œufs, mais ce chiffre peut atteindre les 75.

Sous des conditions normales, une population d'acariens prédateurs se développe donc plus vite que celle d'araignées rouges. A des températures plus hautes (au dessus de 30° C) ou sous un temps plus sec (lorsque l'humidité de l'air est située en dessous de 60%), l'araignée rouge est plus avantagée et il sera plus difficile de la contrôler. Avec un trop faible taux d' humidité dans l'air, les œufs de l'acarien prédateur se froissent.

Le régime de l'acarien Phytoseiulus comprend presque exclusivement des araignées rouges. En l'absence de celles-ci, les acariens prédateurs se tourneront vers le cannibalisme. Un acarien prédateur adulte dévore les araignées rouges à n'importe quel stade de leur développement, alors que les nymphes se collent sur les oeufs et les protonymphes. En un seul jour, les acariens prédateurs adultes peuvent manger en moyenne 20 oeufs ou larves d'araignées rouges, 13 protonymphes, ou cinq araignées rouges adultes.

C'est grâce à leur rapide développement et à leur gros appétit que les acariens prédateurs peuvent éradiquer une population d'araignées rouge. Bien que les nymphes Phytoseiulus aient tendance à rester à la même place, les adultes se déplacent à la recherche d'autres terrains de chasse. Si vos plantes se touchent, les acariens prédateurs peuvent rapidement se répandre sur toute votre culture.

Application

Phytoseiulus peut être utilisé sur toutes sortes de légumes et de plantes décoratives cultivées en serre, tels que les poivrons, les concombres, les melons, les aubergines, les fraises, les haricots verts, la gerbera, les roses et toutes sortes de plantes en pot. Pour un traitement biologique efficace contre les araignées rouges, il est important de contrer l'infestation assez tôt pour être en mesure de la mettre sous contrôle. Étant donné que la population d'acariens araignées rouges se multiplie plus rapidement en été, période où il sera plus difficile de la contrôler de manière biologique, il est préférable de commencer à mettre en place votre lutte biologique immédiatement dès les premiers jours chauds du printemps dans le but d'attraper les araignées dès qu'elles sortiront de l'hibernation.

Après avoir détecté les premières colonies de tétranyques (aussi appelés 'araignées rouges'), libérez Phytoseiulus le plus tôt possible. En fonction de ce qui est cultivé et des conditions environnementales, vous devriez miser sur la libération de 4 à 6 Phytoseiulus / m² dans le champ complet. Vous devriez libérer environ 20 acariens prédateurs / m² sur et autour des plantes infectées. Dans des conditions normales, Phytoseiulus est capable de maintenir le nombre d'araignées sous contrôle pour le reste de la saison de culture. Par temps sec et chaud, les araignées rouges pourront quand même vous créer des problèmes majeurs. Notre expérience a montré que le contrôle avec Phytoseiulus peut être augmenté en maintenant le taux d'humidité dans l'air par brumisation via un tuyau à haute pression doté d'un embout fin.

Instructions d'Utilisation

  • Une fois obtenus, les acariens prédateurs doivent être relâchés dès que possible? Ils peuvent être gardés un petit moment si vous conservez les petites bouteilles allongées dan un endroit frais (6 - 10° C) et sombre.
  • Laissez la bouteille contenant les acariens prédateurs atteindre la température ambiante avant de les utiliser. Tournez et remuez doucement la bouteille afin que les acariens prédateurs soient dispersés de façon homogène entre les blocs de vermiculite.
  • Assurez vous que la bouteille de Phytoseiulus ne chauffe pas trop (la température de votre main est idéale).
  • Retirez l'autocollant de l'ouverture. Répandez le contenu sur les feuilles. Ne saupoudrez jamais en enlevant le bouchon (autrement vous allez répandre trop d'acariens prédateurs au même endroit).
  • Une bouteille peut être remuée à peu près 190 fois. Par pile remuée, il y aura une moyenne de 6 à 7 acariens prédateurs. Relâchez les Phytoseiulus dès qu'une araignée rouge arrive à hauteur de leurs têtes.
  • Le mieux est de prévoir un minimum de 2 ou 3 acariens prédateurs par m². Si nécessaire, vous pourrez en relâcher un second groupe deux semaines plus tard. Dans les cas les plus extrêmes, vous pouvez relâcher jusqu'à 20 acariens prédateurs par m².
  • Pour que vos acariens prédateurs se développent bien, l'humidité de l'air doit être maintenue à un niveau assez élevé (65% ou plus) et la température ambiante doit régulièrement dépasser les 20°C.

Chrysope

Chrysope

Le corps de la chrysope est mince et allongé, et sa couleur varie du vert au jaune-vert. Les chrysopes ressemblent un peu à des moustiques, mais leurs ailes sont beaucoup plus grandes, plus rondes et présentent de fines nervures bien dessinées. Au repos, les ailes sont repliées sur leurs dos, en vol, elles brillent d'un éclat nacré. Ce n'est certainement pas un insecte volant rapide ou agile et on peut facilement l'attraper en l'air. Chacune de ses quatre ailes a la même forme et elles peuvent bouger indépendamment les unes des autres. Les chrysopes sont vulnérables, leurs ailes peuvent facilement être endommagées, après quoi elles ne seront plus capables de voler vers les plantes sur lesquelles elles se nourrissent.

Prévention et alimentation

Il existe de nombreuses espèces de chrysopes, parmi elles on retrouve la chrysope brune (Micromus variegatus), bien connue mais moins répandue que la chrysope verte que l'on peut trouver de partout dans le monde, à l'exception de l'Australie et de l'Antarctique.

Cette chrysope mange d'énormes quantités de pucerons, surtout lorsqu'elles sont à l'état de larves, ce qui peut s'avérer très pratique. L'imago (adulte) se nourrit principalement de sécrétions de pucerons (miellat) et de pollen. Les femelles mangent aussi des pucerons, en particulier lors de la période qui précède la ponte des œufs. Les pucerons sont la nourriture exclusive des larves, qui sont de véritables prédateurs et ressemblent un peu à des larves de coccinelles.

Les pucerons ne sont pas réellement consommés, leur contenu est aspiré par les larves, tout comme les araignées rouges et les mouches blanches, deux autres ravageurs de plantes. En horticulture sous serre en particulier, les chrysopes sont utilisées en masse pour nettoyer les infestations de pucerons. Une seule larve peut dévorer jusqu'à 50 pucerons par jour.

Développement

Lacewing larve mange le puceron

Les œufs sont pondus entre des colonies de pucerons, et restent sur de longues tiges. La conception de ces tiges permet de maintenir les œufs hors de portée des fourmis, qui bénéficient aussi du miellat sécrété par les pucerons, qu'elles protègent. La larve est large, elle ressemble à une chenille, sa couleur brune est irrégulière, elle dispose de trois paires de petites pattes et de longues mandibules (mâchoires) ou pinces buccales.

Certaines espèces de larves de chrysope se camouflent avec des morceaux de plante ou des pucerons morts afin de ne pas être repérées par les fourmis. Quand, après un certain temps, les larves se pupifient (deviennent chrysalides), une toile est filée au milieu de la végétation. Il y a deux générations par an, et en hiver, l'imago hiberne, la plupart du temps dans les habitations. Au cours de cette période de repos, la chrysope vire au brun, mais au printemps, elle redevient verte.

Coccinelles

Coccinelles graines de cannabis

Les coccinelles sont des scarabées, souvent de couleur rouge ou jaune, avec des points noirs. Elle sont de forme ovale, presque ronde. Une large partie de la tête et du thorax de la coccinelle est recouverte par un écran, et sa partie basse est recouverte par deux ailes (les ailes dures principales). La coccinelles aime évoluer au milieu de ses congénères. En cas de danger, elle se s'immobilise et ne bouge pas d'un pouce. Elle peut aussi sécréter un liquide jaune à l'odeur et au goût très amer. Ce liquide n'est pas dangereux mais il donne le change aux prédateurs.

Utilité pour le cannabis

La coccinelle est un partenaire apprécié du monde agricole. La raison est évidente : elle se régale de pucerons. Une coccinelle peut dévorer jusqu'à 500 pucerons par jour, si elle repère des pucerons à portée, elle ne partira pas(sauf si vous la chassez) tant qu'ils ne sont pas tous engloutis ! Pour cette raison, si vous en voyez, laissez-les en paix. Cependant, la variété de coccinelle jaune n'est pas aussi bien considérée : il s'agit d'une variant jaune à points noirs de la coccinelle traditionnelle. Cette espèce ne se nourrit pas de pucerons mais de moisissure. Bien que les moisissures soient une plaie pour le cannabis, ces coccinelles ne sont d'aucune aide, en fait, elles portent et transmettent la maladie.

Espèce protégée

Bien qu'extrêmement désirable, la coccinelle ne doit être manipulée à volonté dans certains pays. En Belgique, c'est une espèce protégée, et il est interdit de les attraper, de les tuer, de les ramasser, de les transporter, les enfermer ou les déranger. Autrement dit, vous ne pouvez rien faire leur faire. Faites donc attention à la législation en vigueur dans votre pays de résidence.

Réduves (Assassin bug)

Orius

Les réduves sont petits et plats avec un museau long et mobile qui peut être replié sous son corps. Ce qui le caractérise le plus, c'est ses yeux rouges. Le type le plus courant est brun-noir avec des tâches de lumière sur les cases des ailes. Les femelles mesurent environ 3 mm et les mâles sont un peu plus petit.

Il existe de ombreuses espèces d'insectes, mais celui qui nous intéresse le plus est la réduve. Les réduves peuvent elles mêmes êtes divisées en plusieurs sous espèces, celle qui nous intéresse le plus étant la variété Orius.

Lorsque vous envisagez d'appliquer des Orius sur vos plants, vous devez garder à l'esprit que les réduves sont très sensibles à de nombreux produits chimiques servant à protéger les plantes. Vous ne devez donc pas, par exemple, appliquer de Nomolt (teflubenzuron) ou de l'Admire (imidacloprid) si vous ne voulez pas décimer votre population d'Orius.

No produits chimiques