Découvrez Le Tryptophane Et Ses Nombreux Bienfaits

Découvrez Le Tryptophane Et Ses Nombreux Bienfaits

QU’EST-CE QUE LE TRYPTOPHANE ?

Le tryptophane est un acide aminé essentiel que notre corps ne produit pas, de ce fait, on l’obtient généralement grâce aux aliments. C’est un précurseur du neurotransmetteur de sérotonine. Parfois appelée « hormone du bonheur », la sérotonine contribue à notre bien-être et notre bonheur. Dû à cela, le tryptophane à de nombreuses utilités et diverses applications potentielles. Si vous en prenez, il peut rééquilibrer un dysfonctionnement de sérotonine.

COMMENT FONCTIONNE LE TRYPTOPHANE ?

Bien que la sérotonine, « l’hormone du bonheur » ne puisse être consommée sous la forme de compléments, le tryptophane, lui est l’un des acides aminés essentiels qui procure au corps les moyens de produire cette sérotonine. Celle-ci est un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans notre corps en régulant notre humeur, la mémoire, le sommeil et les habitudes alimentaires.

En plus de fournir la base à notre cerveau pour qu’il soit capable de produire la sérotonine, le tryptophane est aussi utilisé par le corps pour créer la mélatonine, qui est l’hormone qui se charge de réguler nos cycles de sommeil et de réveil. C’est également un précurseur important à la niacine, une vitamine B qui est un nutriment essentiel à notre bon fonctionnement. La niacine est utilisée par notre corps pour transformer les aliments en énergie.

TRYPTOPHANE

LE TRYPTOPHANE POUR AMÉLIORER L’HUMEUR

En plus de produire de la mélatonine pour nous aider à mieux dormir, le tryptophane joue également un rôle majeur dans la production de sérotonine. Un déséquilibre de cette hormone est souvent la cause de troubles de l’humeur tels qu’une dépression ou de l’anxiété. Le tryptophane pourrait grandement y remédier.

LE TRYPTOPHANE COMME COUPE-FAIM NATUREL

Le tryptophane pourrait apparemment également être un coup-faim naturel très efficace. Pendant une étude[7] réalisée avec 15 personnes en bonne santé a qui on avait administré du L-tryptophane, on a découvert que ceux qui avaient reçu le complément mangeaient moins de glucides et plus de protéines, ce qui résultait en une consommation de 20 % en moins de calories.

Dans des études[8] conduites sur des animaux, les rats qui avaient reçu du L-tryptophane mangeaient apparemment moins et moins fréquemment.

On pense que des niveaux amoindris de tryptophane dans le cerveau peut être l’une des raisons qui pousse à la consommation abusive de glucides. À partir de ces découvertes, on peut en conclure que le tryptophane peut aider les gens à moins manger, et consommer des aliments plus sains.

TRYPTOPHANEVoir Le Produit

LE TRYPTOPHANE PEUT AMÉLIORER LES PERFORMANCES SPORTIVES

Celui-ci pourrait améliorer nos performances physiques durant le sport. Dans une étude où on a demandé à des athlètes de courir sur un tapis de course jusqu’à épuisement, ceux qui[14] avaient reçu du tryptophane étaient en mesure de courir jusqu’à 49,4 % de plus que ceux sans le complément.

Il pourrait également améliorer la résistance contre la douleur et donc permettre des sessions d’exercice physique plus longues.

QUELS ALIMENTS SONT RICHES EN TRYPTOPHANE ?

QUELS ALIMENTS SONT RICHES EN TRYPTOPHANE ?

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le tryptophane peut apporter de nombreux bienfaits. Cependant, le corps ne peut pas produire cet acide aminé, ce qui signifie que nous devons l’obtenir ailleurs, soit, dans les aliments. Heureusement, cela n’est pas difficile puisque le tryptophane peut être trouvé dans de nombreux aliments tels que la viande, les légumes, les fruits et les graines. Analysons ensemble les sources de tryptophane dans les groupes alimentaires basiques.

Les viandes, et particulièrement le poulet et la dinde et certaines viandes de gibier comme le lapin ou le faisant sont riches en tryptophane. On en trouve également dans le poisson, et surtout dans le cabillaud, le flétan et le saumon.

Les légumes, dont les pommes de terre, les betteraves, les épinards, le varech et les algues marines sont des sources riches en tryptophane. On en trouve également dans des fruits comme les bananes, les mangues et les dattes.

Les produits laitiers et les graines : les œufs, le lait et le fromage, ainsi que les graines comme le riz, le blé, les haricots, l’avoine, le soja, les lentilles, les graines de citrouille et les poids-chiches sont également de très bonnes sources de tryptophane.

EST-IL SANS DANGER ? Y A-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES ?

EST-IL SANS DANGER ? Y A-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES ?

Il est sans danger, surtout si vous le prenez via des aliments dans votre régime. Il est possible d’avoir des effets secondaires lorsque vous le prenez en complément, et surtout si vous dépassez les doses recommandées. Les femmes enceintes ou qui allaitent ne devraient pas en prendre sous forme de compléments.

Si vous n’êtes pas sûr de vouloir en prendre sous forme de complément, n’allez pas vous auto-médicamenter. Vous devriez toujours consulter votre professionnel de santé, et surtout si vous avez déjà des troubles de santé et/ou des traitements médicamenteux déjà en cours.

Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. DEFINE_ME - https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(70)92015-5/fulltext
  2. Sleep induced by L-tryptophan. Effect of dosages within the normal dietary intake. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/469515/
  3. The Effects of Dietary Tryptophan on Affective Disorders - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4393508/
  4. Potentiation of the antidepressant action of clomipramine by tryptophan. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/985049
  5. Tryptophan and high-carbohydrate diets as adjuncts to smoking cessation therapy. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1880796/
  6. Therapeutic effects of an alpha-casozepine and L-tryptophan supplemented diet on fear and anxiety in the cat. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27677831
  7. - https://www.sciencedirect.com
  8. - https://www.sciencedirect.com
  9. A placebo-controlled clinical trial of L-tryptophan in premenstrual dysphoria. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10023508/
  10. L-Tryptophan in Mania: Contribution to a Permissive Hypothesis of Affective Disorders | JAMA Psychiatry | JAMA Network - https://jamanetwork.com/journals/jamapsychiatry/article-abstract/491056
  11. A controlled clinical trial of L-tryptophan in acute mania. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3886024
  12. Error - Cookies Turned Off - https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/j.1600-0447.1981.tb00766.x
  13. Effects of tryptophan, kynurenine and kynurenic acid exerted on human reconstructed corneal epithelium in vitro. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28551532
  14. Effect of L-tryptophan supplementation on exercise performance. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3246461
  15. Neuroendocrine effects of L-tryptophan and dexamethasone. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3090598/
  16. - https://www.jci.org