Découvrez Le Tryptophane Et Ses Nombreux Bienfaits

Découvrez Le Tryptophane Et Ses Nombreux Bienfaits

Le tryptophane est un acide aminé essentiel que notre corps ne produit pas, de ce fait, on l’obtient généralement grâce aux aliments. C’est un précurseur du neurotransmetteur de sérotonine. Parfois appelée « hormone du bonheur », la sérotonine contribue à notre bien-être et notre bonheur. 

QU’EST-CE QUE LE TRYPTOPHANE ?

Le tryptophane est un acide aminé essentiel que notre corps ne produit pas, de ce fait, on l’obtient généralement grâce aux aliments. C’est un précurseur du neurotransmetteur de sérotonine. Parfois appelée « hormone du bonheur », la sérotonine contribue à notre bien-être et notre bonheur. Dû à cela, le tryptophane à de nombreuses utilités et diverses applications potentielles. Si vous en prenez, il peut rééquilibrer un dysfonctionnement de sérotonine, qui se trouve souvent être l’une des causes principales des troubles de l’humeur. Il fonctionne comme un sédatif naturel et peut soulager de l’anxiété, de la dépression, des SPM et des troubles du sommeil.

Examinons ensemble les propriétés de cet acide aminé, quels aliments sont riches en tryptophane et découvrons comment il peut améliorer notre santé.

COMMENT FONCTIONNE LE TRYPTOPHANE ?

Bien que la sérotonine, « l’hormone du bonheur » ne puisse être consommée sous la forme de compléments, le tryptophane, lui est l’un des acides aminés essentiels qui procure au corps les moyens de produire cette sérotonine. Celle-ci est un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans notre corps en régulant notre humeur, la douleur, la mémoire, le sommeil et les habitudes alimentaires.

En plus de fournir la base à notre cerveau pour qu’il soit capable de produire la sérotonine, le tryptophane est aussi utilisé par le corps pour créer la mélatonine, qui est l’hormone qui se charge de réguler nos cycles de sommeil et de réveil. C’est également un précurseur important à la niacine, une vitamine B qui est un nutriment essentiel à notre bon fonctionnement. La niacine est utilisée par notre corps pour transformer les aliments en énergie en plus de réguler et améliorer notre système nerveux, notre système digestif et notre peau.

TRYPTOPHANE

Si quelqu’un a de faibles niveaux de tryptophane, cela peut engendrer avec le temps des formes d’insomnie et de dépression puisque le corps ne peut pas produire ce dont il a besoin pour s’auto-réguler.

Pour résumer, le tryptophane agit de bien des manières bénéfiques pour le corps : il produit de la mélatonine pour nous aider à dormir et il augmente la production de sérotonine pour améliorer notre humeur et accroître la production d’autres hormones bénéfiques à notre corps. Ci-dessous, vous trouverez de plus amples informations quant aux bienfaits du tryptophane.

LE TRYPTOPHANE COMME AIDE NATURELLE AU SOMMEIL

LE TRYPTOPHANE COMME AIDE NATURELLE AU SOMMEIL

Le tryptophane produit de la mélatonine, l’hormone qui régule notre rythme circadien et nos cycles du sommeil. La mélatonine est parfois utilisée comme complément pour palier aux troubles du sommeil.

Dans une étude[1] contrôlée à l’aveugle et aléatoire avec 5 volontaires en bonne santé, il a été démontré que le L-tryptophane augmentait la durée du sommeil. Les volontaires de l’étude auxquels on avait administré du L-tryptophane ont tous signalé une certaine somnolence une demi-heure avant de se coucher.

Des compléments de L-tryptophane ont été administrés à des volontaires souffrant d’insomnie pendant dix nuits consécutives. Cinq volontaires ont signalé une augmentation du sommeil avec mouvements non-oculaires rapides et du sommeil en onde delta (profond). Sept patients insomniaques à qui on a administré du tryptophane ont signalé une augmentation du sommeil total et du sommeil paradoxal.

Même de petites quantités de tryptophane ont été bénéfiques pour le sommeil et la qualité du sommeil. Dans une autre étude[2] encore, 15 patients insomniaques ont rapporté un meilleur sommeil après avoir pris seulement 0,25 g de L-tryptophane. Une dose typique de tryptophane est généralement autour de 0,5 – 1 g. Cette étude a montré que même des quantités minimes de tryptophane peuvent augmenter le sommeil profond.

ARTICLE LIÉ
Qu’est-ce Que La Mélatonine ?

La mélatonine est un complément alimentaire parfait pour favoriser un sommeil sain et naturel. Découvrez tout à son sujet sur Zamnesia.

LE TRYPTOPHANE POUR AMÉLIORER L’HUMEUR

En plus de produire de la mélatonine pour nous aider à mieux dormir, le tryptophane joue également un rôle majeur dans la production de sérotonine. Un déséquilibre de cette hormone est souvent la cause de troubles de l’humeur tels qu’une dépression ou de l’anxiété. Le tryptophane pourrait grandement y remédier.

LE TRYPTOPHANE POUR LA DÉPRESSION

Une étude[3] aléatoire avec 25 jeunes adultes a montré qu’un régime riche en tryptophane améliorait leur humeur et réduisait les symptômes d’anxiété et de dépression.

Cependant, toutes les études sur l’efficacité du tryptophane pour traiter la dépression ne sont pas forcément toutes en accord. En effet, certaines preuves suggèrent que le tryptophane peut compléter d’autres antidépresseurs tels que l’amitriptyline et la clomipramine pour améliorer leurs effets.

Dans une étude[4] publiée en 1976, on avait découvert que la clomipramine, un médicament employé pour traiter la dépression, était plus efficace lorsque les patients recevaient simultanément des doses de L-tryptophane. Selon les résultats de cette étude, la combinaison des deux résultait en une humeur moins maussade et des niveaux d’anxiété réduits avec moins de pensées suicidaires que si la prise de clomipramine n’était pas complétée.

TRYPTOPHANE

Voir Le Produit

TRYPTOPHANE POUR RÉDUIRE L’ANXIÉTÉ

Dans cette étude[5] de 1991 sur l’efficacité du tryptophane, 16 personnes qui cherchaient à arrêter de fumer se sont vues être administré du L-tryptophane et un régime riche en glucides. L’étude a montré que le tryptophane aidait à réduire les symptômes de manque et l’anxiété, et qu’il aidait les sujets de l’étude à fumer moins de cigarettes.

Étonnamment, un régime[6] riche en tryptophane et en alpha-casozépine pourrait également réduire le stress, la peur et l’anxiété chez les chats.

LE TRYPTOPHANE COMME COUPE-FAIM NATUREL

Le tryptophane pourrait apparemment également être un coup-faim naturel très efficace. Pendant une étude[7] réalisée avec 15 personnes en bonne santé a qui on avait administré du L-tryptophane, on a découvert que ceux qui avaient reçu le complément mangeaient moins de glucides et plus de protéines, ce qui résultait en une consommation de 20 % en moins de calories.

Dans des études[8] conduites sur des animaux, les rats qui avaient reçu du L-tryptophane mangeaient apparemment moins et moins fréquemment.

On pense que des niveaux amoindris de tryptophane dans le cerveau peut être l’une des raisons qui pousse à la consommation abusive de glucides. À partir de ces découvertes, on peut en conclure que le tryptophane peut aider les gens à moins manger, et consommer des aliments plus sains.

LE TRYPTOPHANE PEUT SOULAGER DES SYMPTÔMES PRÉ-MENSTRUELS

Le tryptophane pourrait être bénéfique dans le soulagement de certains symptômes du SPM (syndrome pré-menstruel) comme les sautes d’humeur, l’irritabilité et la nervosité.

Dans une étude faite en 1999[9], les patients ayant reçu du L-tryptophane ont rapporté des effets bénéfiques et une amélioration significative de la Dysphorie Prémenstruelle qui une forme particulièrement aggravée du SPM.

LE TRYPTOPHANE PEUT LUTTER CONTRE LA FOLIE

La folie est une forme de trouble bipolaire se caractérisant par des états d’humeur anormaux et exacerbés, en plus d’une forme d’hyperactivité. Chez les patients souffrant de folie ou d’obsession, le L-tryptophane[10] améliorait les effets des médicaments usuels comme la chlorpromazine hydrochloride en plus d’amoindrir leurs effets secondaires indésirables.

Les traitements avec le tryptophane sont supposés également être bien plus bénéfiques pour les patients[11] souffrant de folie contrairement aux traitements conventionnels avec du lithium.

LE TRYPTOPHANE POUR LUTTER CONTRE LA DÉMENCE

Selon des recherches, les patients souffrant de démence ont très souvent, des niveaux de sérotonine bien plus faibles dans leur cerveau. En plus de cela, les patients en souffrant auraient également une absorption réduite du tryptophane contrairement aux personnes en bonne santé. Chez ces patients qui montraient une absorption accrue pendant une thérapie[12] avec du tryptophane, les compléments ont permis une nette amélioration de l’état mental.

LE TRYPTOPHANE PEUT AIDER À PROTÉGER LES YEUX

Le tryptophane et ses métabolites, la kynurénine et l’acide kynurénique, peuvent jouer un rôle dans la physiologie de l’œil. La kynurénine est le filtre qui protège les yeux contre les rayons UV du soleil et d’autres sources. Selon des recherches[13], le tryptophane pourrait être bénéfique pour la santé des yeux, car il pourrait empêcher la kynurénine de se dégrader avec les années.

LE TRYPTOPHANE PEUT AMÉLIORER LES PERFORMANCES SPORTIVES

Celui-ci pourrait améliorer nos performances physiques durant le sport. Dans une étude où on a demandé à des athlètes de courir sur un tapis de course jusqu’à épuisement, ceux qui[14] avaient reçu du tryptophane étaient en mesure de courir jusqu’à 49,4 % de plus que ceux sans le complément.

Il pourrait également améliorer la résistance contre la douleur et donc permettre des sessions d’exercice physique plus longues.

LE TRYPTOPHANE PEUT ASSISTER LA CROISSANCE DES ENFANTS

Une étude[15] a découvert que le tryptophane augmentait la production d’hormones de croissance. Il pourrait de ce fait être un complément utile pour stimuler la croissance des enfants.

LE TRYPTOPHANE ET L’ALLAITEMENT

Il a également été prouvé que le tryptophane pouvait[16] accroître la production de prolactine, qui est une protéine qui permet aux femmes de produire le lait maternel. Ainsi, les mères allaitantes pourraient s’en voir grandement aidé.

QUELS ALIMENTS SONT RICHES EN TRYPTOPHANE ?

QUELS ALIMENTS SONT RICHES EN TRYPTOPHANE ?

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le tryptophane peut apporter de nombreux bienfaits. Cependant, le corps ne peut pas produire cet acide aminé, ce qui signifie que nous devons l’obtenir ailleurs, soit, dans les aliments. Heureusement, cela n’est pas difficile puisque le tryptophane peut être trouvé dans de nombreux aliments tels que la viande, les légumes, les fruits et les graines. Analysons ensemble les sources de tryptophane dans les groupes alimentaires basiques.

Les viandes, et particulièrement le poulet et la dinde et certaines viandes de gibier comme le lapin ou le faisant sont riches en tryptophane. On en trouve également dans le poisson, et surtout dans le cabillaud, le flétan et le saumon.

Les légumes, dont les pommes de terre, les betteraves, les épinards, le varech et les algues marines sont des sources riches en tryptophane. On en trouve également dans des fruits comme les bananes, les mangues et les dattes.

Les produits laitiers et les graines : les œufs, le lait et le fromage, ainsi que les graines comme le riz, le blé, les haricots, l’avoine, le soja, les lentilles, les graines de citrouille et les poids-chiches sont également de très bonnes sources de tryptophane.

EST-IL SANS DANGER ? Y A-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES ?

EST-IL SANS DANGER ? Y A-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES ?

Il est sans danger, surtout si vous le prenez via des aliments dans votre régime. Il est possible d’avoir des effets secondaires lorsque vous le prenez en complément, et surtout si vous dépassez les doses recommandées. D’un autre côté, le tryptophane peut avoir des effets secondaires indésirables si vous le prenez en même temps que d’autres médicaments tels que des antidépresseurs, des inhibiteurs MAO, certains médicaments contre les migraines et les douleurs et les sirops contre la toux qui contiennent du dextrométhorphane.

Si vous prenez des médicaments courants pour la dépression, tels que le citalopram (Celexa), la fluoxétine (Prozac), la sertraline (Zoloft) ou tout autre inhibiteur de la réabsorption de la sérotonine (ISRS), demandez à votre médecin s’il serait recommandé de prendre du tryptophane. La raison en est que le tryptophane, en tant que complément qui augmente la production de sérotonine, peut rendre ces médicaments moins efficaces, car il a l’effet inverse.

Les femmes enceintes ou qui allaitent ne devraient pas en prendre sous forme de compléments. De la même façon, vous ne devriez pas en prendre si vous avez une maladie du foie ou rénale. Encore une fois, les personnes dans ces groupes à risque ne sont pas enclines à ressentir quelconque effet indésirable si elles obtiennent les quantités normales de tryptophane via leur régime seul.

Si vous n’êtes pas sûr de vouloir en prendre sous forme de complément, n’allez pas vous auto-médicamenter. Vous devriez toujours consulter votre professionnel de santé, et surtout si vous avez déjà des troubles de santé et/ou des traitements médicamenteux déjà en cours.

ARTICLE LIÉ
Tryptophane Vs. 5-HTP : Comprendre Les Différences

Le tryptophane et le 5-HTP sont souvent employés pour traiter la dépression, l'anxiété, etc. Découvrez tout de ces compléments !

LES ALIMENTS RICHES EN TRYPTOPHANE, PROVOQUENT-ILS DE LA SOMNOLENCE ?

Il est vrai que certaines viandes, comme celle de dinde, sont riches en tryptophane. Une “certaine” interprétation scientifique pourrait ainsi suggérer que la raison qui explique votre somnolence après avoir dévoré une énorme dinde à Thanksgiving, s’expliquerait par la consommation accrue de viande. Néanmoins, cela reste un peu de l’ordre du mythe. Le tryptophane ne fonctionne pas ainsi. Celui qu’on retrouve dans la dinde ne va pas engendrer de somnolence ou de fatigue puisque de tels effets nécessiteraient des quantités bien plus importantes de cet acide aminé.

Vraisemblablement, cette sensation de somnolence après un gros repas s’expliquerait simplement par le fait d’avoir consommé de nombreux aliments, et même un dessert gourmand et copieux. De nombreuses raisons peuvent expliquer cette somnolence, mais le tryptophane n’en fait pas partie. La réponse simple ? Cela s’explique assez logiquement par le fait que votre corps est en plein processus de digestion d’un tel repas, et cette digestion pousse votre corps à ralentir la cadence pour se concentrer sur cette tâche.

Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. DEFINE_ME - https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(70)92015-5/fulltext
  2. Sleep induced by L-tryptophan. Effect of dosages within the normal dietary intake. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/469515/
  3. The Effects of Dietary Tryptophan on Affective Disorders - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4393508/
  4. Potentiation of the antidepressant action of clomipramine by tryptophan. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/985049
  5. Tryptophan and high-carbohydrate diets as adjuncts to smoking cessation therapy. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1880796/
  6. Therapeutic effects of an alpha-casozepine and L-tryptophan supplemented diet on fear and anxiety in the cat. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27677831
  7. https://www.sciencedirect.com
  8. https://www.sciencedirect.com
  9. A placebo-controlled clinical trial of L-tryptophan in premenstrual dysphoria. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10023508/
  10. L-Tryptophan in Mania: Contribution to a Permissive Hypothesis of Affective Disorders | JAMA Psychiatry | JAMA Network - https://jamanetwork.com/journals/jamapsychiatry/article-abstract/491056
  11. A controlled clinical trial of L-tryptophan in acute mania. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3886024
  12. Error - Cookies Turned Off - https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/j.1600-0447.1981.tb00766.x
  13. Effects of tryptophan, kynurenine and kynurenic acid exerted on human reconstructed corneal epithelium in vitro. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28551532
  14. Effect of L-tryptophan supplementation on exercise performance. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3246461
  15. Neuroendocrine effects of L-tryptophan and dexamethasone. - PubMed - NCBI - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3090598/
  16. https://www.jci.org