Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Chimie

Passiflora incarnata

Bien que beaucoup des propriétés psychoactives de la passiflore attendent toujours de faire l'objet de plus de recherches, une bonne quantité d'information est déjà disponible.

Un des composants actifs majeurs de la passiflore est l'alcaloïde harmine, le même groupe d'alcaloïdes présent naturellement dans la Banisteriopsis caapi et la rue de Syrie. L'harmine agit comme un inhibiteur MAO-A naturel, empêchant la décomposition de neurotransmetteurs tels que la sérotonine et la dopamine. Beaucoup d'antidépresseurs pharmaceutiques utilisent le même mécanisme IMAO, même si les IMAOs synthétiques sont liés à des interactions alimentaires et médicamenteuses plus dangereuses.

En plus des alcaloïdes harmala, la passiflore contient de la lutéoline, de la chrysine et de l'apigénine. Comment fonctionnent ces substances en synergie pour créer les effets relaxants et sédatifs est un fait encore mal compris.

La passiflore contient également de grandes doses de GABA, qui interagit avec les récepteurs GABA de l'organisme. L'activation des récepteurs GABA réduit l'activité du Système Nerveux Central en l’empêchant de devenir trop « excitable », ce qui explique aussi certains des effets sédatifs montrés par la passiflore.

 

Zamnesia