Les Différentes Cactus à Mescalines

Publié :
Catégories : BlogL'éducation aux droguesPsychédéliques
Dernière édition :

Cactus à Mescalines


La mescaline est un composé psychoactif présent dans plusieurs espèces de cactus. Chaque espèce donne son interprétation de l’expérience mescaline. Comment les effets diffèrent-ils d’une espèce à l’autre ? Découvrons-le.

LES DIFFÉRENTES MESCALINES

La mescaline peut être différente de plusieurs manières. Par exemple, elle peu prendre plusieurs forme une fois ingérée ; à l’état brut de la manière la plus simple ou transformée avec ses alcaloïdes isolés. La méthode préférée la plus naturelle c’est le cactus séché en morceaux, ou de façon traditionnelle en plusieurs décoctions filtrées. Moins éprouvant pour l’estomac, les infusions ou encore la peau déshydratée et pulvérisée, sont mises en capsule.

Avec un peu de connaissance en chimie, il est possible d’extraire une très bonne qualité à la maison avec des résultats satisfaisants à partir de produits courant. La mescaline chlorhydrate par exemple, est une poudre blanche qui est essentiellement de la mescaline pure. Cette technique fait appel à des acides et des alcalins mais cela nécessite une extrême précaution et vigilance.

La mescaline acétate, en revanche est une résine orange collante qui est généralement à 97% de la mescaline pure. La version acétate contient tous les alcaloïdes que le cactus peut offrir. C’est aussi sans danger à manger et moins dangereux à fabriquer que le chlorhydrate. Vos goûts personnels vous diront si vous préférez la mescaline pure ou celle transformée. Avec assez de cactus, pourquoi ne pas essayer les deux ?

LES DIFFÉRENCES DANS LES EFFETS

Les effets de la mescaline peuvent être différents selon les variétés et selon les cactus. Un peu comme le cannabis, il existe ce qui pourrait être appelé des effets types. Puis, de plante à plante, il existe des nuances, des différences, des modulations et des variations. Ces effets dépendent de la puissance de la mescaline et de l’ajout d’autres éléments extérieurs.

Le principal effet de la mescaline c’est l’amplification des émotions et la stimulation mentale. L’acuité visuelle augmente et les couleurs deviennent plus intenses. Le vert de la nature devient violemment fluorescent et le ciel monte et descend en se changeant de couleur. Il y a un sens profond d’ « être dans le moment présent » aidé par la diminution de prises de tête.

Au point le plus haut de l’expérience psychédélique, qui peut durer des heures, chaque personne découvrira son unique réponse à la mescaline. Certaines personnes navigueront agréablement, les yeux dilatés, arborant un sourire inspiré par ses hallucinations propres. D’autres auront besoin de bouger, l’intensité les emportant. Dans ces cas là, sortez dans la nature et sentez le silence et sa bienveillance. Ou bien danse mec, danse !

Les membres de la famille du Peyote et des Trichocereus peuvent changer considérablement dans l’interprétation du motif central de la Mescaline. La santé de la plante joue un rôle important dans la densité des alcaloïdes. Les cactus maintenus en bonne santé sont généralement plus puissants par gramme que ceux laissés à eux même et grandissent ainsi plus rapidement.

PEYOTE

Peyote

Le Peyote est intense et hallucinogène. Les effets visuels sont puissants et sont ressemblant à ceux du LSD ou de la DMT. Comme avec toutes les mescalines ça met un peut de temps à monter. Une petite quantité donnée, et votre corps part. Puis, les portes s’ouvrent et vous êtes balayé dans un monde de perspectives inversées et de couleurs augmentées pouvant durer 12 heures.

LES TRICHOCEREUS

La famille des Trichocereus comporte différentes espèces qui comporte chacun leurs propres nuances et intensités. Le cactus torche du Pérou partage bien des aspects du Peyote, avec la même substance interne et une puissance pouvant paraitre insupportable. Peut être que ses épines oranges feu et marrons sont un avertissement. Cette espèce, quand elle n’est pas extraite et manger cru, est la garantie d’une purge suivie d’un intense et gratifiant trip psychédélique.

San Pedro Peruvian Torch

Le San Pedro est surement le plus connue des cactus Trichocereus. Il se propage sans problèmes et pousse vigoureusement. Tandis que le Peyote et la Torche Péruvienne montent perceptiblement, le San Pedro enveloppe discrètement. Le ciel ne se met pas tout d’un coup à pulser ; après avoir regardé le ciel pulser pendant une heure, vous réalisez que vous êtes en train de tripper à fond et vous vous demandez quand est-ce que ça a commencé.

Le Cuzcoensis et le Bridgesii sont tout deux de la famille des Trichocereus qui partage les même fines, petites et très coupantes épines. Ils partagent aussi les mêmes effets que le San Pedro et vous accompagne sans que vous ne vous rendiez compte dans un état de conscience très étendue. Six heures après l’ingestion, vous naviguez dans un espace de folie coloré fluorescent, souriant et complètement à l’aise, pas du tout sur de savoir, quand tout a commencé à partir en vrille.

APRÈS LES EFFETS

Les expériences sous mescaline ont des effets de bien être qui peuvent durer des semaines après la fin du trip. Les prises de tête et l’anxiété retombent à zéro. Il y a un sentiment d’adéquation avec la nature et les autres animaux y compris les humains. Contrairement aux produits pharmaceutiques un sentiment de « tout est bien connecté dans le monde » vous envahie dans la durée tout comme vos sourires bienveillants.

Les plantes contenant de la mescaline ont été vénérées et utilisées comme enthéogènes pendant des milliers d’années par des peuples indigènes pour de bonnes raisons. Elles peuvent être sacrées durant des expériences philosophiques ou religieuses. Elles peuvent être un moyen de grandir personnellement et par là faire aussi grandir la société. Elles peuvent être aussi très marrantes, mais amusez vous responsablement d’accord ?

Quel cactus contient de la mescaline?

À ce jour, on connaît 16 espèces de cactus sont les sous-espèces contiennent de la mescaline. Nous vous donnons ci-dessous une liste, dans laquelle les plantes sont listées avec leur nom scientifique. Jusqu'à récemment, certains cactus étaient appelés différemment. Pour ces espèces, nous donnons aussi l'ancien nom, car beaucoup de cactus sont vendus sous l'appellation ancienne, aussi bien dans les jardins botaniques. Avec ce récapitulatif, nous avons une vu d'ensemble complète à portée de main.

Nom ActuelNom AncienÉgalement Appelé
Aztekium ritteri
Cereus jamacaru
Echinopsis lageniformis Trichocereus bridgesii Bolivian Torch
Echinopsis peruviana Trichocereus peruvianus Peruvian Torch
Echinopsis pachanoi Trichocereus pachanoi San Pedro
Echinopsis cuzcoensis Trichocereus cuzcoensis
Echinopsis deserticola Trichocereus fulvilanus
Echinopsis macrogona Trichocereus macrogonus
Echinopsis spachiana Trichocereus spachianus
Echinopsis strigosa Trichocereus strigosus
Echinopsis tacaquirensis subsp. taquimbalensis Trichocereus taquimbalensis
Echinopsis terscheckii Trichocereus terscheckii
Echinopsis valida Trichocereus validus
Echinopsis werdermanniana Trichocereus werdermannianus
Eriosyce islayensis Islaya minor
Gymnocalycium calochlorum
Gymnocalycium comarapense
Gymnocalycium gibbosum
Gymnocalycium horridispinum
Gymnocalycium netrelianum
Gymnocalycium riograndense
Gymnocalycium striglianum
Gymnocalycium uebelmannianum
Gymnocalycium valnicekianum
Gymnocalycium vatteri
Lophophora williamsii Peyote
Lophophora diffusa
Myrtillocactus geometrizans
Opuntia acanthocarpa
Opuntia cylindria
Opuntia basilaris
Opuntia echinocarpa
Opuntia ficus-indica
Opuntia imbricata
Opuntia spinosior
Pachycereus gaumeri Pterocereus gaumeri
Pelecyphora aselliformis
Pereskia corrugata
Pereskia tampicana
Pereskiopsis scandens
Polaskia chende
Stenocereus beneckei
Stenocereus eruca Machaerocereus eruca
Stenocereus stellatus
Stenocereus treleasei
Stetsonia coryne
Turbinicarpus lophophoroides
Turbinicarpus pseudomacrochele
Turbinicarpus pseudopectinatus Turbinicarpus schmiedickeanus

CACTUS POUVANT CONTENIR DE LA MESCALINE

Matucana madisoniorum est un cactus pouvant aussi contenir de la mescaline, mais il n'a pour l'instant pas fait l'objet de recherches chimiques. Nous pouvons envisager que beaucoup d'autres cactus contiennent la substance active mescaline. C'est seulement une question de temps et de recherche avant que d'autres espèces soient découvertes.

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes