Top 10 Des Conseils Pour Cultiver Des Arbres De Weed

Publié :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

Comment Cultiver Des Têtes Énormes : 10 Étapes Pour Réussir


Gonflez votre culture avec des plants de marijuana gigantesques. Si vous désirez de lourdes récoltes, il va falloir changer certaines choses. Oubliez tout des limitations de la culture en intérieur. Suivez nos 10 étapes et commencez vos achats pour une culture de grande envergure.

LES SECRETS DES GÉANTS VERTS TOUT COLLANTS

Cultiver des plants de cannabis géant avec un rendement massif ne peut pas se faire en utilisant juste les méthodes conventionnelles. Pour réussir à cultiver des arbres géants de ganja, vous aurez besoin d'ajuster le volume de votre culture sur 11. Vous devez vous faire à l'idée que vous récolterez bien plus de weed avec un seul plant monstre de marijuana que si vous aviez utilisé un SOG pour de gros volumes.

De plus, vous n'avez pas besoin d'un espace de culture gigantesque pour cultiver des arbres parsemés de têtes. Si vous n'avez pas peur de mettre la main à la plante et de faire quelques modifications à votre espace de culture, il n'y a pas de raison que vous ne récoltiez pas les fruits savoureux de votre dur labeur à venir.

1. MESUREZ L'ESPACE DE CULTURE

Mesurez deux fois et vous n'aurez pas à truander vos plants en mi-croissance. Que vous planifiez de convertir une armoire ou un entrepôt en votre culture, vous avez besoin de mensurations précises. Ce travail est beaucoup plus simple si vous utilisez une box. Peu importe, vous aurez besoin de ces données pour décider du nombre de pieds que vous allez planter.

Les plants monstres de marijuana raffolent de l'espace. Un espace 1 x 1 x 2 m peut suffire pour une dizaine de clones dans des petits containers, tandis que ce même espace peut être complètement rempli avec 1-4 arbres à weed dans des pots de taille XXL. Avant de vous jeter sur une variété qui s'étend à tout bout de champ, assurez-vous bien d'avoir l'espace vertical nécessaire pour ne pas le regretter plus tard.

2. DES GROS POTS POUR DE GROSSES PLANTES

Des containers et des pots larges sont essentiels. À la place du pot carré noir de 11 l , voyez les choses en grand, comme 20 l minimum. Mieux vaut se diriger vers un air-pot. Les plants monstres de marijuana ont besoin de beaucoup d'espace pour étendre une zone racinaire en bonne santé. On parle ici d'une masse énorme de racines qui ne deviendrait qu'un exécrable amas de racines collées si c'était un pot de taille standard. Des larges pots et containers sont absolument nécessaires pour que les racines s'épanouissent.

Ça ne fait pas vraiment de différence si un gros pot est rond ou carré. La chose la plus importante, c'est que le drainage puisse y être effectué correctement. Si vous avez suffisamment d'espace de culture, vous pouvez percer des trous au fond d'une poubelle de 85 l. L'un des inconvénients, c'est que les containers deviennent horriblement lourds lorsqu'ils sont mouillés. Déplacer les plantes après arrosage ou engraissage pour quelconque raison ne sera pas possible à moins que vous ne soyez l'incroyable Hulk. Par contre, avoir des containers avec des roulettes, ça, c'est une bonne idée !

3. DES GÉNÉTIQUES DE CHAMPION

Une puissance triple X avec le potentiel génétique de produire une récolte où seul le ciel reste la limite n'est pas réservé aux champions photopériodiques catégorie poids lourd. Les micro-cultivateurs peuvent y caser une autoflo gargantuesque si les bonnes techniques de palissage et de taillage sont utilisées.

Si vous avez un espace de culture conséquent à remplir, alors des machines à têtes biologiques comme Moby Dick Autoflowering de Dinafem Seeds est un choix premium. C'est une solide hybride White Widow et Haze sur laquelle vous pouvez vous reposer pour obtenir une sacrée rétribution. Sinon, si vous êtes à la recherche de belles têtes King Kong avec des effets intenses à vous en visser au canapé qui en arrivent même à ridiculiser la loi de la gravité, visez la Gorilla Glue de Zamnesia Seeds.

View Gorilla Glue

Pour une sativa de luxe qui donne des rendements par cargaisons, vous aurez besoin d'une véritable hybride powerhouse Haze. NL #5 Haze Mist de Greenhouse Seeds est une hybride à dominance sativa qui requiert beaucoup d'espace, car elle développera de sacrées grappes de têtes longues et élancées à n'en plus voir le bout qui pourraient faire pâlir les plus grosses branches de têtes d'indica. Mais si vous n'avez pas assez de temps ou que vous êtes juste impatient, pensez à Super Autos.

Sticky Beast Automatic est notre propre hybride autoflo' prochaine génération avec un incroyable ratio fleurs - feuilles. Puis il y a la Royal Cookies Automatic de Royal Queen Seeds, peut-être la plante la plus rapide et la plus conséquente en rendement qui existe sur Terre aujourd'hui.

« Ne croyez pas tout ce que vous entendez, et seulement la moitié de ce que vous voyez » - Edgar Allen Poe.

Faites vos propres recherches sur une courte liste de variétés potentielles avant de prendre votre décision finale. Surfez sur d'innombrables blogs et des vidéos YouTube pour vous faire une idée de la manière dont les variétés poussent avec les autres cultivateurs. Idéalement, ceux qui ont un espace de culture similaire au vôtre. Pensez aussi à discuter avec d'autres cultivateurs dans un club de cannabis local ou un coffee-shop si vous vivez près d'une de ces locations.

4. SUPERS SUBSTRATS

Si vous allez cultiver des plants monstres, autant le faire avec un style organique. Mais nous n'omettons pas l'idée de l'hydroponie. C'est évident que vous pouvez investir dans un DWC bucket taille XXL. Mais si vous voulez vraiment cultiver un monstre hydro, vous pourriez vous contenter d'un « Hempy Bucket » et économiser votre argent. C'est un système passif qui fonctionne bien avec l'arrosage manuel. Vous pouvez utiliser 100 % de perlites, mais nous vous recommandons d'y mélanger approximativement 30 % de vermiculites pour de meilleurs résultats.

Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'un gros sceau d'approximativement 20 l avec un trou de la taille d'un doigt percé d'un côté à quelques centimètres de la base. Faites attention de ne pas placer votre trou de drainage trop bas ou votre réservoir ne sera pas assez profond pour un plant monstre assoiffé.

Selon nous, la marijuana organique possède un goût que les têtes en hydroponie ne peuvent égaler. Une culture avec de la terre organique est facile à gérer pour y implémenter un monstre. Tout ce dont vous avez vraiment besoin, c'est de plus de terre et de plus gros pots. À moins que vous n'ayez une super-terre déjà essayée et fiable, ne prenez pas de risques et fiez-vous aux grands noms des terres spécifiquement conçues pour le cannabis.

Si vous commencez votre plantule dans un milieu léger et aéré, vous pouvez transplanter le germe enraciné dans un grand pot rempli d'une terre plus riche et plus fertile. Bien entendu, vous pouvez semer directement dans un gros container rempli d'un peu de mélange de terre ou rempoter dans le même mélange. Cependant, vous aurez besoin d'engraisser sévèrement avec des engrais liquides. Les plants monstres vont rapidement épuiser les nutriments de la terre.

Les cultivateurs en coco peuvent aussi se mettre à cultiver des plants monstres. Tout comme les cultivateurs en terre qui préfèrent un mélange léger, le seul prix à rajouter sera des engrais en plus et des containers plus larges.

5. ARROSAGE

Comme vous pouvez l'imaginer, les plants monstres sont des arbres à weed assoiffés. Cela étant dit, l'un des problèmes les plus courant avec le fait de cultiver de la ganja pour géant, c'est le sur-arrosage. Un cycle efficace de sec - mouillé est un facteur critique pour une culture réussie. Un milieu gorgé d'eau peut facilement engendrer un pourrissement des racines.

Lorsque le milieu de vos plants monstres est sec, vous serez à priori tout juste en mesure de pouvoir soulever votre container. C'est ça que vous devez guetter. Lorsque vous en serez à mi-période de floraison, un arrosage quotidien sera nécessaire. Le faire manuellement est moins une tare si vous n'avez lancé qu'un ou deux arbres à weed.

ARTICLE LIÉ
Quelle Est La Meilleure Eau Pour Les Plants De Cannabis

Rien de plus important pour une culture du cannabis réussie que la qualité de l'eau et une bonne technique d'arrosage.

Le volume d'eau devrait être 10 - 20 % de la taille du container. Si vous êtes donc en train de cultiver dans un pot de 30 l, vous devez arroser 3-6 l par engraissage et faire attention aux écoulements. Faites attention à ne pas laisser les plants se baigner dans de l'eau croupie. Pour éviter toute canna-strophe, ajustez le niveau de pH. Les cultivateurs en terre doivent viser 6,0 - 6,5 pH. L'eau de la culture hydro/coco doit être un peu en dessous entre 5,8 - 6,3 pH.

6. ENGRAISSAGE

Un simple planning eau-nutri'-eau-nutri' est très efficace sur bons nombres de substrats. Vous serez très tenté de booster vos plantes avec des doses élevées de nutriments dès le début, mais ne le faites pas. Développer une zone racinaire saine est votre priorité absolue. Si vous craquez pour l'achat de produits commerciaux, vous ne pourrez jamais ajouter suffisamment de microbes bénéfiques à votre substrat.

Lâchez-vous sur les enzymes et les mycorhizes. Il est recommandé pour avoir de meilleurs résultats d'avoir des nutriments de base organique de bonne qualité et un ou deux boosters de floraison chimique. Augmentez les doses petit à petit en commençant d'abord avec 25 % de la puissance.

7. L'ECLAIRAGE

Il n'y a pas de changements majeurs à faire ici. Tenez-vous en à vos lumières habituelles. Concentrez-vous sur le maintien de la distance optimale entre la canopée et la lampe de culture. Cela peut grandement varier selon la marque du système LED ou la puissance de vos ampoules HID. Suivez les lignes directrices du fabricant.

8. TIMING

Attendez-vous à conserver vos plants monstres photopériodiques en croissance végétative pendant 6-8 semaines. Vous aurez besoin de ce temps pour transplanter et vous devrez vraiment laisser à vos plants une certaine période de convalescence une fois que vous aurez effectué la technique de palissage et la taille. Avec une variété autoflo', le décompte descend tout seul vers la floraison alors soyez prêts à mettre la main à la pâte peu de temps après son lancement pour en faire un monstre gargantuesque.

9. TAILLE ET TECHNIQUE DE PALISSAGE POUR DES RENDEMENTS PLUS IMPORTANTS

LST, l’étêtage (topping), FIM, Lolipopping et la méthode ScrOG sont toutes chaudement recommandées. Mais si vous désirez un spécimen hors du commun, vous devrez combiner ces techniques pour atteindre le summum. Imaginez-vous Médusa, mais avec des bourgeons à la place des serpents.

10. REMPOTER VOTRE MONSTRE

Et oui, on gardait le meilleur pour la fin. Cette méthode est réservée exclusivement au cannabis photopériodique et demandera une main verte particulièrement compétente pour réussir ce coup du sort. Mais si vous prenez une bouture d'un des plants monstre en floraison et que vous parvenez à la faire s'enraciner, vous aurez un nouveau-né, béni par le pouvoir des arbres gargantuesques sur les bras. Tout cela revient à simplement rempoter un clone. Ce n'est pas du joli, mais ces petits monstres poussent comme des buissons tout seul et sont le secret le mieux gardé des cultivateurs professionnels.

Top Shelf Grower

Écrit par: Top-Shelf Grower
Cultivateur de cannabis vétéran originaire de Dublin en Irlande et actuellement en fuite dans le sud de l’Espagne. Engagé à 100 % dans l’écriture de rapports Top Shelf jusqu’à ce qu’il soit capturé ou tué.

De nos auteurs

Produits Connexes