Peut-On Réutiliser La Fibre De Coco ?

Publié :
Catégories : BlogCulture du Cannabis

Tout Ce Que Vous Devez Savoir Sur La Culture Du Cannabis Dans Le Coco


Réutiliser la fibre de coco a ses avantages et ses inconvénients. Dans cet article, vous en saurez plus sur le coco et les meilleurs techniques à employer, si vous tentez de réutiliser la fibre de coco pour vos futures cultures.

L’idée de réutiliser la fibre de coco peut être intéressante, particulièrement pour ceux qui ont la main verte. Bien qu’il y ait des avantages à reconvertir votre stock de coco, il existe aussi des facteurs négatifs, qui pourraient vous décider à abandonner cette pratique.

Avant de commencer quoi que ce soit, vous devez être capable de comprendre intégralement ce qu’est la fibre de coco et comment elle peut être utilisée à votre avantage. Ce blog devrait, au moins, vous donner une bonne idée de ce qu’est le coco et comment le réutiliser.

QU’EST-CE QUE LA FIBRE DE COCO ?

QU’EST-CE QUE LA FIBRE DE COCO ?

Si vous n’êtes pas familier avec la fibre de coco, vous pouvez voir ça comme votre terre ordinaire. Mais qu’elle soit fine ou brut, la fibre de coco est en fait composée de la cosse fibreuse des noix de coco. Trois produits horticoles peuvent être obtenus à partir de la cosse : la fibre de coco, la poussière de coco, et les copeaux de coco.

A cause de la haute quantité d’ions sodium et de potassium naturellement présents dans la fibre de coco, elle doit subir un processus de tamponnage pour la rendre plus appropriée à son utilisation. Pendant la mise en tampon, la fibre de coco est trempée pendant 24 heures dans une solution contenant des taux élevés de calcium. Ce procédé a pour but d’écarter l’excès de sodium et d’équilibrer les taux de potassium.

Après quoi, la fibre de coco est lavée avec de l’eau pour éliminer le sodium écarté, ne laissant que le calcium. L’objectif principal du processus de tamponnage est d’éviter la présence de niveaux toxiques de sodium, et d’empêcher le verrouillage du calcium et du magnésium.

Toutefois, le processus de tamponnage n’a pas été pratiqué au début de l’utilisation de la fibre de coco dans les cultures hydroponiques. Cela a eu des conséquences catastrophiques qui ont parfois entraîné la mort d’une récolte entière.

CHOSES À CONSIDÉRER AVANT LA RÉUTILISATION

Avant d’envisager la réutilisation de la fibre de coco, trois facteurs importants doivent d’abord être pris en compte : la structure, la rétention des nutriments, et l’historique des agents pathogènes.

coco structureSTRUCTURE

En ce qui concerne la structure, il est essentiel de regarder comment les attributs physiques de la fibre de coco, stérilisée à la vapeur, ont tendance à se détériorer beaucoup plus rapidement que sa forme brute. En particulier pour la fibre de coco lavée et tamponnée chimiquement, sa structure en forme d’éponge miniature tend à se rétrécir et à se déformer vers la fin de son cycle de vie, ce qui signifie qu’il y a moins d’espace pour l’air et une plus grande capacité de rétention d’eau.

Cela veut dire que vous devez faire attention lors de l’arrosage, surtout après avoir utilisé le coco pour des cultures à cycle court. Pour les 3e et 4e cycles, une fibre fraiche ou une perlite de 10 à 20 % peut être nécessaire pour une culture réussie.

coco rétention des nutrimentsRÉTENTION NUTRITIVE

Concernant la rétention des nutriments, la fibre de coco tamponnée peut être chimiquement stable tout au long de sa durée de vie. C’est encore plus vrai avec la fibre de coco qui est tamponnée pour compléter ses propriétés uniques d’échange de cations.

C’est pourquoi l’arrosage du coco à l’aide d’une solution à faible capacité d’échange cationique (CEC) réduira l’EC sans enlever le tampon, contrairement à l’utilisation d’eau normale, qui peut provoquer des déséquilibres chimiques. Toutefois, lorsqu’on utilise un rinçage à faible EC, le coco a tendance à réagir plus rapidement et nécessite moins de rinçage que les mélanges de tourbe.

coco historique des pathogènesHISTORIQUE DES PATHOGÈNES

L’historique des pathogènes est un aspect important à prendre en considération lors de la réutilisation du coco afin de déterminer l’état général de la culture et sa réaction probable. Même des quantités infimes d’agents pathogènes peuvent rendre le coco inadapté à la culture du cannabis. La maladie hollandaise de l’orme en est un exemple : elle bloque essentiellement le système de soutien hydrique de la plante, ce qui provoque son dépérissement et éventuellement sa mort.

ARTICLE LIÉ
Utilisation D’Eau De Coco Comme Engrais Biologique Pour Le Cannabis

L’eau de coco est un accélérateur de croissance naturel pour les cultures biologiques et hydroponiques. Elle stimule le développement des...

PRÉPARER LE COCO POUR SA RÉUTILISATION

PRÉPARER LE COCO POUR SA RÉUTILISATION

Ça reste un débat, durant combien de temps et combien de fois le coco peut être réutilisé. Certains disent qu’il peut tenir jusqu’à un an, ce qui pour des plantes à cycle court pourrait être 3 à 4 récoltes. D’autres pensent que la fibre de coco peut être réutilisé plus de fois que cela, selon la qualité et des étapes faites pour préparer le milieu.

Afin d’éviter que d’autres problèmes ne surgissent, il est très important d’entretenir le coco qui sera réutilisé. La première étape est d’enlever la cellulose morte, que l’on trouve dans les racines de l’ancienne plante. Pour ce faire, le coco doit être cassé et passé à travers un tamis de 0,635 cm. A partir de là, les racines plus grosses peuvent être enlevées et jetées.

Des produits enzymatiques tels que l’Hygrozyme ou le Multi Zen peuvent également être appliqués aux stades ultérieurs de la croissance pour nettoyer les substances résiduelles en décomposition. Il est essentiel de ne pas laisser de racines mortes dans le milieu, car elles peuvent créer un environnement peu oxygéné ou d’anaérobie.

Après que le matériel racinaire ait été jeté, la fibre de coco doit être lavée à l’aide d’une solution nutritive à faible teneur en EC ou avec de l’eau. Cette pratique vise à ramener les taux en nutriments qui ont été enlevés de l’ensemble du processus.

RÉUTILISATION DE LA FIBRE DE COCO : ÇA PEUT SE FAIRE

RÉUTILISATION DE LA FIBRE DE COCO : ÇA PEUT SE FAIRE

Pour répondre à la question, oui, la fibre de coco peut être réutilisée, ce qui donne des rendements positifs. D’une part, il a été constaté que la réutilisation du coco apporte les microbes bénéfiques présents dans le milieu, en particulier les mycorhizes et les trichodermas. Ces éléments propagent une meilleure capacité d’amélioration de la croissance sur des périodes plus longues.

Les cultivateurs ont trouvé que la fibre de coco est meilleure lorsqu’elle est réutilisée pour une deuxième ou une troisième fois, puisqu’un équilibre stable d’ions dans l’échange cationique a déjà été développé. Ceci conduit à un meilleur environnement racinaire pour les futures cultures.

En général, la réutilisation du coco revient à l’appréciation du cultivateur, le cas échéant elle peut être utilisée pour améliorer le mélange de terre des plants en extérieur.

ARTICLE LIÉ
Les avantages de la culture en fibre de coco

Ce milieu de culture entièrement naturel ressemble à la terre, mais se rapproche plus de l’hydroponie. Continuez de lire pour découvrir...

Shoyo Jack

Écrit par: Shoyo Jack

Cow-boy de l’espace passionné de cannabis, des Philippines. Pourquoi boire et conduire quand on peut fumer et voler ?

De nos auteurs

Produits Connexes