Blog
Ce Qu'Il Faut Savoir Avant De Cultiver Du Cannabis
7 min

Ce Qu'Il Faut Savoir Avant De Cultiver Du Cannabis

7 min
Growing Seedshop

Cultiver du cannabis n’est pas si compliqué que cela. Pourtant, certaines choses devraient être sues par tous les cultivateurs. Conscientiser ces 5 faits peut vous permettre de naviguer dans le processus de culture avec plus de succès et moins de frustration. Mieux encore, une fois vos recherches faites, vous n’aurez plus peur de faire des erreurs.

La culture du cannabis peut passer pour une aventure risquée et complexe. Cependant, une fois que vous y serez habitué, vous réaliserez vite que tout était en fait bien simple qu’il n’y paraissait. Être attentif à certaines choses peut aider à simplifier ou faciliter votre expérience de culture. Avoir les bons équipements, choisir la bonne variété, et utiliser les bonnes techniques de culture ne sont que quelques-unes des considérations de bases.

Les cultivateurs devraient prendre le temps de développer un plan de culture complet et ajustable au fur et à mesure que les problèmes apparaissent. Cependant, beaucoup de personnes passent trop de temps à se concentrer sur la recherche et la préparation avant de se lancer dans la culture. En effet, de nombreux problèmes de culture subviendront quoi qu’il en soit et ils pourront être réglés sur le tas. Alors jetez un œil à notre liste des choses qu’un cultivateur doit absolument savoir, sous forme de top 5, et mettez-vous à l’œuvre !

ARTICLE LIÉ
Conseils Simples Pour Cultiver Une Meilleure Herbe

Chaque cultivateur veut tirer le meilleur de son cannabis, alors voici quelques conseils et considérations de base qui vous aideront à...

1. VOTRE CHOIX DE VARIÉTÉ A UN IMPACT ÉNORME SUR LA CULTURE

Graines de Cannabis

Des milliers de variétés de cannabis sont disponibles, et choisir la bonne variété est une étape cruciale du succès de votre culture. Nombreux sont les facteurs à prendre en compte lors du choix d’une variété à cultiver.

Votre expérience en tant que cultivateur devrait être le premier facteur à prendre en compte en matière du choix d’une variété. Certaines variétés sont plus tolérantes avec les débutants que d’autres. Ces variétés termineront typiquement plus vite, seront plus tolérantes aux variations de chaleurs et d’humidité, et résisteront mieux aux parasites. Les cultivateurs débutants seront bien avisés de choisir une variété qui pardonne facilement les écarts et qui se montrera résiliente pour leur première culture.

Vous devrez aussi considérer le fait de cultiver en intérieur ou en extérieur. La plupart des variétés se développent très bien dans les deux cas. Cependant, certaines variétés se plaisent à ravir dans les grands espaces, alors d’autres seront trop fragiles pour être cultivées en extérieur, ou demanderont des conditions particulières pour fleurir.

Les cultivateurs seront également bien avisés de choisir entre indica et sativa avec attention. Non seulement cela dictera les effets produits par la plante lors de sa consommation, mais cela affectera aussi la taille et la forme de la plante. Les indica ont tendance à être plus petites et plus buissonneuses, alors que les sativa sont plus grandes et plus sauvages. Les hybrides peuvent être uniques et imprévisibles, tout dépend de leurs génétiques. Les cultivateurs d’intérieur ont intérêt à s’assurer que leurs plantes soient appropriées à leur espace de culture.

Lors d’un achat de graines de cannabis en ligne, assurez-vous d’acheter des graines de haute-qualité à chaque fois. Ce faisant, vous économiserez du temps, de l’argent, et éviterez toute frustration dans le même temps. Des graines en bonne santé doivent être grises ou noires, et doivent revêtir une espèce de manteau de cire qui reflète la lumière. Il vaut mieux éviter les graines sous-développées, celles qui sont blanches et vertes, ainsi que les graines craquées, cassées ou dentées. Pour plus d’informations, jetez un œil à cet article sur la manière de tester la qualité de ses graines.

2. LA CULTURE DU CANNABIS NE DOIT PAS FORCÉMENT ÊTRE COMPLIQUÉE

LA CULTURE DU CANNABIS NE DOIT PAS FORCÉMENT ÊTRE COMPLIQUÉE

Cultiver du cannabis est plus simple qu’il n’y parait. En effet, il y a de nombreux facteurs complexes à prendre en compte lors de la culture du cannabis, mais la meilleure manière d’apprendre, c’est simplement de commencer. Ne vous laissez pas effrayé par la paralyse de l’analyse. Aucune quantité de recherche ne peut vous préparer intégralement à l’expérience que vous fournira une culture. Temps que vous aurez l’équipement adéquat, une compréhension globale de ce qu’il faut faire, et un plan de culture détaillé, il ne vous manque rien pour commencer. La culture du cannabis est simple, tout va bien se passer !

Les avantages de la culture de votre propre weed sont nombreux, et plus vite vous commencerez, plus vite vous pourrez en profiter. Cultiver sa propre weed permet d’économiser de l’argent et d’avoir plus de contrôle sur votre accès au cannabis. La culture du cannabis est amusante, n’hésitez pas et lancez-vous. Si vous avez besoin d’inspiration, jetez un œil à ces 10 raisons pour cultiver du cannabis.

Soyez certain d’une chose, si le moindre problème survient durant la culture, internet peut vous fournir un tas d’informations. Une fois de plus, il y aura toujours quelque chose qui ne va pas, assurez-vous juste d’observer et de noter précautionneusement. À partir du moment où vous savez ce que vous cherchez, le trouver sur internet sera très simple.

3. LES PROBLÈMES, ÇA ARRIVE !

Problèmes Récurrents Dans Son Jardin De Cannabis

Lorsqu’en effet un problème survient, vous devriez essayer de le régler le plus vite possible. Bien souvent, ces problèmes sont dus à une erreur de la part du cultivateur. Il est normal que les novices fassent des erreurs, mais heureusement, les plantes pardonnent souvent facilement et il n’y a pas de meilleur enseignant que l’expérience.

Certains des problèmes de culture les plus courants implique un déséquilibre dans l’environnement de culture. Un déséquilibre en pH dans la terre ou un sur-arrosage de votre plante peut rapidement mener à des problèmes. Les problèmes d’arrosages peuvent facilement être corrigés. En vous servant des bonnes ressources, il ne vous faudra pas trop longtemps pour comprendre si votre plante est sur ou sous-arrosée. En matière de soucis de pH, la plupart peuvent être réglés en rinçant la plante. Ensuite, les cultivateurs auront à trouver la source du déséquilibre et à le rectifier. La cause la plus commune de problème de pH est la sur-fertilisation ainsi que des mauvais ratios de nutriments.

Proposer un mauvais ratio de nutriments peut mener à des problèmes tels que les brûlures nutritives ou l’accumulation de nutriments. Afin d’éviter tout cela, il est important de n’apporter à vos plantes que ce dont elles ont besoin. Les cultivateurs pensent aider leur plante en leur donnant des additifs nutritionnels, mais l’excès peut être nocif.

Les plantes peuvent aussi être endommagées par des menaces naturelles telles que les parasites et les pathogènes durant les phases de croissance et de floraison. Une bonne attention sur la propreté et une chambre de culture en quarantaine devrait suffire à protéger des parasites. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Le parasite le plus courant et menaçant pour le cannabis sont les tétranyques. Vous devrez vous débarrasser immédiatement de ces petites bestioles, sinon, elles pourraient complétement décimer votre culture. La moisissure et les champignons peuvent être empêchés en vous assurant d’avoir une bonne circulation d’air et des niveaux d’humidité appropriés. Assurez-vous de surveiller le flux d’air et d’humidité pour en éviter les fluctuations ou autres problèmes plus sérieux.

ARTICLE LIÉ
5 Problèmes Qui Peuvent Survenir Lors De La Phase De Floraison Pendant La Croissance Du Cannabis

La période de floraison du cycle de croissance est un moment critique pour parvenir à récolter une herbe d'excellente qualité.

Finalement, les cultivateurs devront être conscients des facteurs de stress environnementaux tels que le vent, la chaleur et la lumière. Un stress induit par la chaleur peut brûler le bord de vos feuilles, mais peut facilement être corrigé en diminuant la température de la pièce. Une exposition à une trop grande quantité de lumière peut aussi endommager les feuilles de la même façon. Les brûlures dues à la lumière peuvent être causées par une haute intensité lumineuse ou des grandes températures. Ajuster ces deux facteurs devrait régler le problème. De plus, des ventilateurs placés assez des plantes suffiront à prévenir de tous dégâts dus au vent.

Pour plus d’informations sur le diagnostic et la façon de régler les problèmes de culture, jetez un œil à notre guide pour résoudre ces problèmes.

4. PLUS DE NUTRIMENTS NE VEUT PAS DIRE PLUS DE TÊTES

PLUS DE NUTRIMENTS NE VEUT PAS DIRE PLUS DE TÊTES

Les plants de marijuana requièrent des nutriments pour fleurir, comme toutes les autres plantes. Cependant, une administration propre et correcte des nutriments peut être compliquée, car les besoins varient d’une variété à l’autre. Les ratios de nutriments peuvent aussi différer selon le stade de culture où en est la plante.

De la recherche et de l’organisation est nécessaire afin de s’assurer que vos plantes obtiennent tous les nutriments dont elles ont besoin et au moment où elles en ont besoin. Administrer le mauvais ratio de nutriments endommagera rapidement vos plantes et entravera leur capacité à produire un rendement maximal. Les cultivateurs devraient aussi se rappeler de rincer leurs plantes avec de l’eau avant de les récolter. Cela aidera à éviter toute accumulation de nutriments affectant la couleur et la saveur des têtes finales.

Alors que les nutriments jouent sûrement un rôle important dans le fait que votre cannabis se porte bien, ils sont loin d’être la seule manière d'augmenter les rendements et la qualité finale de vos têtes. Un tas de techniques de palissage peut être employé pour améliorer votre culture. Des techniques telles que le low-stress training (LST), le fimming (FIM), le supercropping, et la taille peuvent toutes fonctionner pour améliorer la production de votre plante en améliorant son exposition à la lumière et en concentrant l’énergie sur la production des têtes.

Des techniques plus compréhensives telles que le sea of green (SOG) ou le screen of green (ScrOG), peuvent être utilisées pour palisser toutes vos plantes en même temps. Ces techniques peuvent aider les cultivateurs à atteindre le point idéal entre qualité et quantité. Le vrai coût de ce type de techniques se compte en temps et en effort. Cependant, si vous êtes prêts à retrousser vos manches, alors vous récolterez une forêt de verdure et non pas quelques plants.

En matière d’obtention d’énormes têtes de superbe qualité, posséder et utiliser comme il le faut le bon équipent peut se montrer très utile. Les cultivateurs devront s’assurer que leurs systèmes d’éclairage et de ventilation soient appropriés à leur culture. Nombre d’entre eux se soucie de ne pas avoir assez de lumière ou de ne pas assez ventiler, et bien souvent, le problème est dans l’excès et non dans la carence. Les thermomètres et les hygromètres jouent un rôle crucial dans la culture de plantes saines. Une surveillance constante de ces valeurs aidera à éviter toute fluctuation et tout dégât subis à cause de la chaleur ou des moisissures.

ARTICLE LIÉ
Comment Cultiver Des Têtes Énormes : 10 Étapes Pour Réussir

Les cultivateurs de cannabis de tous les niveaux ont une chose en commun. On veut tous une grosse réserve de notre weed préférée.

5. RAPPELEZ-VOUS D’ÊTRE DISCRET

RAPPELEZ-VOUS D’ÊTRE DISCRET

Être aussi discret que possible est une très bonne idée en matière de culture de cannabis. Cette culture peut être amusante et excitante, mais il faut résister à l’envie de le crier sur tous les toits. Dans certains lieux, la culture du cannabis est illégale, et cette activité peut avoir de graves conséquences légales. De ce fait, il vaut mieux être prudent et censé lors de votre culture.

Même lorsque vous êtes légalement autorisé à cultiver du cannabis, il faut rester prudent. Les voleurs et autres voisins trop curieux peuvent représenter une menace pour vos plantes. De plus, certains appartements ou résidence peuvent interdire la culture du cannabis. Une violation de ce genre de décret peut mener à de sévères réprimandes telles que des amendes ou une éviction. Rester conscient de l’odeur et de la visibilité peut aider à protéger vos plantes et votre vie privée.

Il existe plusieurs manières de cultiver l’odeur d’une culture d’intérieur. La méthode la plus répandue est le filtrage des odeurs à l’aide d’un filtre à charbon. Ce genre de filtre s’attache facilement à la ventilation de votre chambre de culture et en neutralise la moindre odeur organique qui la traverse. D’autres solutions contre les odeurs incluent les générateurs d’ions négatifs qui neutralisent les odeurs à l’aide de charges électriques, et les filtre HEPA qui piègent les molécules de l’air. Pour plus d’idées quant à comment gérer les odeurs de culture, jetez un œil à cet article sur le contrôle des odeurs.

Enfin, si vous cultivez en extérieur, assurez-vous de cacher vos plantes de la vue des passants et autres voleurs potentiels. La culture du cannabis au sein de buissons ou le long d’une zone arborée permet à vos plants d’être naturellement dissimulés. Utiliser des barrières ou des bâches peut aussi permettre de dissimuler vos plantes. Rappelez-vous bien d’une chose : si vos plantes sont visibles, alors elles sont en danger.

David AB

Écrit par: David AB
Auteur et amateur de cannabis venu de l’Ouest canadien. Lorsqu’il n’est pas en train d’écrire, vous le trouverez surement sur les pentes des Rocheuses ou en train de se détendre avec un verre bien frais !

De nos auteurs

Read more about
Growing Seedshop
Recherche par catégories
ou
Rechercher