L'Ayahuasca Fait Naître De Nouvelles Cellules Cérébrales

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

L'Ayahuasca Fait Naître De Nouvelles Cellules Cérébrales

De nouvelles études ont récemment attribué à l'Ayahuasca la possibilité de créer de nouvelles cellules cérébrales et possiblement de nouveaux médicaments pour des maladies mentales.

L’Ayahuasca, aussi appelé ayahuasca, ayawaska, yajé, est un puissant breuvage hallucinogène préparé avec la liane Banisteriopsis caapi et les feuilles de Psychotria viridis trouvés dans la forêt amazonienne et les autres forêts tropicales du monde. Durant des siècles, des chamans ont utilisé ce breuvage des fins spirituelles et médicales. La popularité de l’Ayahuasca et sa capacité à connecter avec le côté plus spirituel de la vie a fortement augmenté dans le monde moderne récemment.

Il y a maintenant une autre raison d’être enthousiasmé par l’ayahuasca – ce sacrement pourrait initier la neurogenèse, ou le développement de nouvelles cellules du cerveau. En travaillant avec le Programme de Recherche Beckley/Sant Pau et en collaboration avec le Conseil National Espagnol de la Recherche, le Dr Riba, qui étudie l’ayahuasca depuis vingt ans, a présenté les nouvelles découvertes de ses recherches à la Conférence Interdisciplinaire sur la Recherche Psychédélique à Amsterdam.

LES ALCALOÏDES HARMALA PROVOQUENT LA CROISSANCE DE NEURONES

On pensait auparavant que le cerveau ne créait pas de nouveaux neurones à l’âge adulte, mais ceci a changé avec de nouvelles études au cours des années 1990 et il apparaît clairement aujourd’hui que le contraire est vrai.

Dans cette étude récente, ces cellules souches neurales ont été isolées à partir de l’hippocampe de souris adultes. Ces cellules souches ont été cultivées en laboratoires et il leur a été ajouté des substances présentes dans l’ayahuasca, comme l’harmine et la tétrahydroharmine, ce qui a agressivement stimulé la transformation de ces cellules souches en nouveaux neurones.

En comparaison avec de l’eau salée (le placebo de contrôle), les résultats étaient impressionnants. Le Directeur Excécutif de la Fondation Beckley au Royaume-Uni, Amanda Feilding, a déclaré : « les images de la collaboration Beckley/Sant Pau montrant la naissance de nouveaux neurones sont très intéressantes et suggèrent que l’ayahuasca pourrait mener à une nouvelle approche dans le traitement de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer et de Parkinson, parmi d’autres. »

Les scientifiques sont enthousiasmés par le fait que ces nouvelles connaissances leur donnent le potentiel pour développer de nouveaux médicaments pour traiter des maladies mentales majeures.

UN PAS DE PLUS VERS L’UTILISATION MÉDICALE DES PSYCHÉDÉLIQUES

Même sans les nouvelles études, de nombreuses personnes ont par le passé consommé et guéri des problèmes graves comme l’addiction et la dépression avec l’Ayahuasca. Certains anciens combattants souffrant de SSPT utilisent l’ayahuasca comme remède pour leurs troubles mentaux et leur stress. Mais l’ayahuasca n’est pas un cas isolé, car il existe d’autres substances psychédéliques connues comme les champignons à psilocybine qui semblent aider de la même façon.

Une étude de 2013 par l’Université de Floride du Sud aux États-Unis a découvert que de faibles doses du composé actif psilocybine des champignons magiques réparait également les dégâts faits au cerveau par des traumas « extrêmes », une bonne nouvelle pour les millions de personnes souffrant de SSPT (Syndrome de Stress Post-Traumatique) dans le monde entier. La psilocybine semble réparer le cerveau souffrant de « conditionnement par la peur ». Des souris conditionnées à craindre un choc électrique quand elles entendaient un bruit associé au choc ont tout simplement perdu cette peur, déclare le Dr Juan Sanchez-Ramos, co-auteur de l’étude. Donc la psilocybine, comme le breuvage Ayahuasca, semble avoir la capacité de réparer le cerveau et de pouvoir être utilisé comme traitement pour des troubles mentaux.

Psilocybine et Ayahuasca ne semblent être ni dangereux ni addictifs de quelque manière que ce soit. De nombreux buveurs d’Ayahuasca passent par une phase de purge au début de l’expérience. La purge est une phase de vomissements, de suées et ou de diarrhée, ce qui est considéré comme une « purge » pour le corps avant que l’esprit ne soit « purifié » à travers les visions et sensations psychologiques.

L’Ayahuasca est un sacrement utilisé depuis des milliers d’années et il semble que la science moderne reconnaisse enfin ses bienfaits. Cette nouvelle étude pourrait aussi ouvrir les portes pour que d’autres substances psychédéliques comme la Psilocybine soient utilisées en médecine et ouvrent la voie à une nouvelle compréhension du cerveau et des substances psychédéliques.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs