Jésus fumait-il des joints ? Un regard sur l'Onguent Sacré

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Jésus fumait-il des joints ? Un regard sur l'Onguent Sacré

Des universitaires et des théologiens ont débattu autour de preuves qui suggèrent que Jésus Christ pourrait avoir utilisé du cannabis dans ses rituels. Jésus aimait-il le cannabis ?

Jésus ne correspond peut-être pas à la définition moderne d'un « fumeur de joints », mais il existe des preuves qu'il a tiré parti des propriétés médicinales du cannabis. Dans les descriptions, l'huile d'onction sacrée que Jésus fabriquait et utilisait contient un ingrédient suspect appelé „kahneh-bosem“. La recette originelle en hébreu, trouvée dans l'Exode (30:22-23) décrit une huile sacrée contenant 6 livres de cette herbe. De nombreux anthropologues, botanistes, linguistes et étymologistes s'accordent à dire que kaneh-bosem n'est autre que du cannabis. Il semble que l'huile sacrée ait été un mélange de cannabis avec d'autres herbes parfumées.

Le terme « Christ » lui-même est une traduction du mot Hébreu « Messie », qui signifie « celui qui est oint ». Ceci suggère que Jésus été lui-même oint de cannabis. Il est bien connu que les cannabinoïdes sont absorbés à travers la peau, même si ce n'est pas aussi rapide ou efficace que l'ingestion ou la fumée.

Une partie de la vie quotidienne

Nous assistons aux derniers soubresauts de la prohibition, mais il est important de se rappeler que la cannabis n'a été diabolisé et rendu illégal qu'au cours des cents dernières années. Avant ceci, le chanvre et le cannabis étaient des cultures courantes et leurs produits faisaient partie de la vie quotidienne. Ils étaient essentiels à de nombreuses professions, et la multitude d'applications que la plante possède, pas seulement à des fins médicales, la rendait très appréciée.

Carl Ruck, professeur de mythologie à la Boston University a étudié les substances psychoactives pendant plus de trois décennies. Il affirme qu'il est presque certain que le cannabis jouait un rôle majeur dans la vie quotidienne au temps de Jésus, et que la plante jouait également un rôle dans le Judaïsme.

De nos jours, nous avons une meilleure compréhension des propriétés chimiques affichées et provoquées par le cannabis, mais il ne faut pas être un scientifique pour comprendre la puissance de la plante. Ce n'est pas sans raison que les effets enthéogènes du cannabis ont été respectés et révérés pendant des siècles. Les vraies religions ont toujours eu une relation intime avec les substances psychoactives et psychédéliques et le cannabis n'y fait pas exception. Que ce soit le soma des Védas, l'ayahuasca dans la spiritualité d'Amérique du Sud ou le Cannabis pour les Israélites, les enthéogènes jouent toujours un rôle de valeur dans la quête de l'exploration de la vraie nature du monde et de l'esprit.

Guérison divine

L'huile était administrée comme traitement de toutes sortes de maladies. Un bon exemple est l'épilepsie, qui était conçue à l'époque comme un résultat de la possession démoniaque. Jésus et ses adeptes utilisaient l'huile pour purifier les démons, alors qu'en réalité il aidaient à traiter une maladie, maladie que des études ont identifiée comme étant très affectée et contrôlée par les cannabinoïdes du cannabis.

Beaucoup d'autres maladies étaient aussi traitées avec l'huile. Même après la mort de Jésus, Jaques suggère que tous les chrétiens tombant malades soient oints avec l'huile sainte au nom de Jésus (Jaques 5:14).

Il est difficile de dire quel effet ressentaient les personnes avec l'huile sans reproduire l'expérience. Mais, comme mentionné précédemment, les cannabinoïdes sont absorbés par la peau, ce qui signifie que même si l'huile était principalement utilisée pour soigner, les personnes ointes devaient probablement en ressentir les effets psychoactifs. Que ces états de conscience altérée soient ou non un des buts premiers de l'application de l'huile, c'est une question sans réponse.

Comme la connaissance de la guérison par le cannabis et le message de Jésus se sont répandus dans le monde, ceux qui suivaient Jésus ont adopté le nom de « Chrétiens ». Chrétien est le pluriel de Christ et signifie donc ceux qui ont été oints de l'huile sainte. En étant oints avec cette huile au cannabis, les adeptes recevaient « la connaissance de toutes les choses » par l'onction du Saint Esprit (1 Jean 2:20). Ceci signifie-t-il que le Christianisme lui-même est basé sur les propriétés psychoactives et guérissantes du cannabis ?

Le cannabis en tant que médicament connaît une résurrection de nos jours. Rick Simpson mène le chemin, avec son huile qui a traité des cancers en phase terminale et d'autres maladies mortelles. La différence est que c'est la science qui dirige maintenant, et elle nous ramène vers l'utilisation du cannabis à des fins médicinales. Alors, Jésus était-il un fumeur de joints ? Vous seul pouvez en décider.

comments powered by Disqus