Cannabinoïdes : La Clé Pour Traiter Le VIH ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médicalScience

Cannabinoïdes : La Clé Pour Traiter Le VIH ?

Le VIH est un fléau pour l'humanité , voilà pourquoi il est si important pour la science de trouver un moyen de le combattre. La tentative la plus récente implique le cannabis.

Il existe une grande quantité de recherches qui montrent les nombreuses façons avec lesquelles le cannabis peut être utilisé pour combattre le VIH - d’une réduction des douleurs neuropathiques provoquées liées au VIH à l’inhibition de l’étendue du virus lui-même. Il semble qu’il y a beaucoup de potentiel pour des traitements, alors ce n’est pas une surprise si deux organisations scientifiques font équipe pour mettre la théorie en pratique.

En l’état actuel des choses, les gens qui souffrent du VIH ont peu d’autre options que les antirétroviraux (ARVs). Ce sont des médicaments qui agissent pour supprimer le VIH, mais ils ne peuvent pas l’arrêter totalement. Sans l’ombre d’un doute, ils sont efficaces, en inhibant fortement l’étendue du virus dans le corps - virus connu pour s’introduire dans toutes les cellules, même celles de la moelle osseuse. Cependant, leur efficacité est limitée et ils ne peuvent pénétrer la barrière hémato-encéphalique, ce qui laisse les mains libres au virus dans le cerveau. Tout comme certaines bactéries deviennent résistantes aux antibiotiques, le VIH peut devenir résistant aux ARVs - ce qui rend la transmission du virus à d’autres personnes une possibilité encore plus dangereuse. En plus de leur efficacité limitée, les ARVs sont accompagnés de toutes sortes d’effets secondaires, allant de diarrhées chroniques à des pertes de fonctions cognitives. Même si actuellement il y a peu d’autres options pour les personnes souffrant de VIH, la science est maintenant à l’oeuvre pour explorer d’autres possibilités de traitement - possibilités impliquant des cannabinoïdes.

Cannabis Science et IGXBio Inc. ont fait équipe pour rassembler leur expertise, en combinant les cannabinoïdes et l’immunothérapie ADN. Le but est de produire des médicaments à base de cannabis ciblant les zones que les ARVs sont incapables de protéger, comme en passant la barrière hémato-encéphalique pour combattre le VIH dans le cerveau, ainsi que les souches du virus résistant aux médicaments.

Actuellement, Cannabis Science produit un médicament contre le sarcome de Kaposi lié au VIH et développe des médicaments pour lutter contre les troubles cognitifs dans le cerveau liés au VIH. IGXBio Inc. a produit un vaccin basé sur l’ADN qui inhibe la réplication du virus. Il est espéré que, en combinant la connaissance des cannabinoïdes de Cannabis Science avec la vaccination à base d’ADN, les deux compagnies puissent faire une percée dans le traitement du VIH.

«Pour continuer à solidifier nos avancées dans le secteur substantiel du développement des médicament, nous nous attendons à ce que notre programme de développement de médicaments IGXBio et GenePro soit un succès pharmaceutique majeur,» a déclaré Dr. Allen Herman, le Médecin-Chef de Cannabis Science.

Leurs travaux ne pouvaient pas tomber au meilleur moment. Les traitements actuels pour les patients souffrant de VIH sont souvent décrits comme insupportables. Même s’ils fonctionnent, ils font subir au patient toutes sortes d’effets négatifs. Sans parler de ceux mentionnés précédemment, certains ont aussi des effets secondaires comme des hallucinations graves et même une perte de masse osseuse. En fait, les hallucinations peuvent être si puissantes qu’elles ont été comparées à la prise de LSD.

Une chose est sûre, le fait que ces deux compagnies pharmaceutiques agissent pour produire un médicament à base de cannabis contre le VIH montre que l’idée du cannabis comme traitement efficace contre le VIH est plus qu’une théorie. Encore une autre raison de financer plus la recherche médicale sur le cannabis.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs