Tout Ce Qu'Il Faut Savoir Sur La Laitue Sauvage

Tout Ce Qu'Il Faut Savoir Sur La Laitue Sauvage
Lactuca Virosa

Utilisée comme substitut aux opiacés au début du XIXe siècle, la laitue sauvage est toujours disponible de nos jours comme remède végétal légal. Lisez pour tout savoir sur l'histoire, les potentielles applications et effets secondaires de la plante, et comment repérer et préparer votre propre remède holistique de laitue sauvage.

 

AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA LAITUE SAUVAGE ?

Ne ressemblant en rien à la laitue du marché, la laitue sauvage possède une riche histoire comme soulagement de la douleur holistique. Il est probable que vous n'ayez jamais entendu parler auparavant de cette plante poussant naturellement, mais ne la sous-estimez pas – surnommée la « laitue opium », cela devrait vous donner une indication de son utilité.

Présente sur les rives et le bord des routes, la plante pousse principalement dans des régions d'Europe Centrale, au Moyen-Orient et dans plusieurs états d'Amérique du Nord. La laitue sauvage (Lactuca virsoa) est membre de la famille des Astéracées et fleurit selon une fréquence bisannuelle. Ce dernier point est important, en particulier pour la préparation de la laitue sauvage, dont nous allons rapidement parler. Ces éléments clés de la plante ayant été exposés, nous pouvons passer à un sujet plus intéressant, son potentiel pour soulager la douleur de manière polyvalente.

LA PLANTE A UNE LONGUE HISTOIRE D'APPLICATIONS MÉDICINALES

LA PLANTE A UNE LONGUE HISTOIRE D'APPLICATIONS MÉDICINALES

En plus de l'histoire anecdotique très étendue de sa consommation, il semble bien y avoir des aspects scientifiques derrière la capacité de la laitue à réduire la douleur. Des recherches ont identifié la présence de deux composants clés : lactucarium et lactucine. Dans une analyse publiée sur le NCBI, des chercheurs ont trouvé que le « lactucarium est un agent diurétique, laxatif et sédatif » en ajoutant qu' « il possède aussi des effets anticonvulsifs et hypnotiques ».

Deux études ultérieures ont exploré les effets de la lactucine. La première a découvert que la lactucine affichait des effets analgésiques similaires à l'ibuprofène chez la souris. La seconde a également observé des « propriétés sédatives et analgésiques » lors de son examen chez des souris albino-suisses. C'est sûr, il existe des différences entre les modèles de rongeurs et les effets sur l'homme, mais il suffit de regarder la consommation médicinale étendue de la laitue sauvage pour réaliser qu'il doit exister une certaine corrélation.

Laitue sauvage

Voir Le Produit

D'un point de vue médicinal, la sève de la plante était très largement utilisée au XIXe siècle comme traitement pour les problèmes de reins et les contractions chez la femme enceinte. Par la suite, en 1917, des journaux médicaux ont publié des articles sur la capacité de la plante à apaiser la toux, l'irritation nerveuse et à favoriser le sommeil. Étant donné la légèreté de ses effets secondaires, la laitue sauvage était utilisée quand les médicaments opiacés ne convenaient pas.

QUELS SONT LES EFFETS ET EFFETS SECONDAIRES DE LA LAITUE SAUVAGE ?

QUELS SONT LES EFFETS ET EFFETS SECONDAIRES DE LA LAITUE SAUVAGE ?

Comme la laitue sauvage possède un impact analgésique, ses applications sont larges. Plusieurs cultures antiques pensaient qu'elle aidait à réduire la nymphomanie et l'hyperactivité, même si beaucoup pourraient dire que le premier état est en réalité très bénéfique. Comme nous le savons déjà, à l'époque victorienne, elle était utilisée pour soulager la douleur, mais aussi pour l'anxiété, les crampes, les troubles respiratoires et l'insomnie. Il existe même des cas où la sève de la plante était appliquée sur la peau comme traitement antibactérien, mais les rapports anecdotiques sont partagés. Certains utilisateurs rapportent une irritation après application directe de la sève sur la peau.

Malheureusement, pour ce qui est des effets secondaires, la recherche sur la laitue sauvage n'est pas beaucoup plus complète que les éléments que nous avons déjà mentionnés. L'étude publiée sur le NCBI a noté un scénario où huit patients ont été admis à l'hôpital en raison d'une toxicité de la laitue sauvage. Les symptômes incluaient : nausées, vision trouble, vertiges et vomissements. De manière constante, les malades ont récupéré en quelques jours. La difficulté dans ce rapport est que les quantités de plantes ingérées ne sont pas connues et on sait juste qu'ils « ont ingéré une grande quantité de la plante ». Dans la majorité des rapports anecdotiques, de légères doses ne semblent pas infliger d'effets secondaires graves.

REPÉRER LA LAITUE SAUVAGE

REPÉRER LA LAITUE SAUVAGE

Nous avons bien parlé des applications de la plante et de ses effets, mais savez-vous comment repérer et préparer votre propre « traitement à la laitue opium » ? Savoir localiser correctement la plante peut être difficile, car elle est similaire aux autres espèces dans la famille de la laitue. Mais si la plante respecte les repères suivants, il y a de bonnes chances pour que vous ayez de la laitue sauvage sous vos yeux :

• Environ 1-2 mètres de haut
• Les feuilles poussent le long de la tige jusqu'au sommet de la plante
• La tige est souple et facilement pénétrée par un clou ou un canif
• Les feuilles ont un bord légèrement dentelé et une forme ovale
• Les fleurs de la laitue sauvage sont jaunes et d'une apparence similaire aux pissenlits
• La floraison se produit généralement entre juin et août, le meilleur moment pour la récolter

Il ne s'agit pas juste de couper la plante et de la broyer. Ce qui nous intéresse, c'est la sève laiteuse, car elle contient les composés responsables de ses bienfaits. Pour ce faire, il faut couper la laitue sauvage morceau par morceau et tirer tout le liquide de la tige. Le meilleur moyen est de commencer par le haut et de couper la plante en morceaux à 2-3 centimètres d'intervalle. Alors que vous retirez chaque morceau, pressez la sève hors de la tige et récupérez-la dans un récipient. Ce liquide peut se consommer brut, ou séché et traité pour donner un extrait.

COMMENT CONSOMMER LA SÈVE ?

COMMENT CONSOMMER LA SÈVE ?

Le processus de récolte dans son intégralité peut être un peu laborieux. Heureusement, des extraits en poudre offrent un moyen simple et efficace de goûter à la laitue sauvage sans avoir à souffrir pour en récolter une. Des produits comme ceux disponibles ici sont parfaitement légaux et peuvent être ajoutés à un thé pour un remède simple mais efficace.

Il faut noter que la sève, une fois séchée, peut aussi se fumer. Cependant, attendez-vous à des effets significativement plus profonds. La probabilité d'effets secondaires sévères est bien plus élevée quand la laitue sauvage est consommée de cette manière, alors ne fumez jamais plus de 0,25 grammes à la fois.

DANS TOUTES CHOSES, FAIRE PREUVE DE MODÉRATION

DANS TOUTES CHOSES, FAIRE PREUVE DE MODÉRATION

Comme pour la majorité des remèdes végétaux, le dosage correct est souvent négligé. De nombreuses études ne sont pas capables de proposer un dosage spécifique en raison de la nature variable des traitements holistiques. La puissance de la laitue sauvage change aussi d'une plante à l'autre, tout comme le peuvent les réactions humaines. Grâce aux études citées plus haut, on sait qu'il existe une base scientifique soutenant les qualités de soulagement de la douleur de la plante, mais on sait aussi que le mieux est l'ennemi du bien, avec des conséquences négatives.

Commencez toujours par une dose faible et augmentez jusqu'à la quantité recommandée. De cette manière, vous pouvez identifier comment vous réagissez, vous garantissant ainsi une expérience bénéfique.

Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.