Recherches sur le cannabis et le cancer : des essais chez l'homme vont bientôt c

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médicalCBDScience

Recherches sur le cannabis et le cancer : des essais chez l'homme vont bientôt c

De nombreuses études successives ont montré les effets bénéfiques des cannabinoïdes sur une variété de troubles. Cependant, la plupart se sont déroulées dans des milieux in vitro et non sur des êtres humains. Ceci va bientôt changer.

De nombreuses études successives ont montré les effets bénéfiques des cannabinoïdes sur une variété de troubles. Cependant, la plupart se sont déroulées dans des milieux in vitro et non sur des êtres humains. Ceci va bientôt changer.

Actuellement, il existe des centaines d'études qui montrent que le cannabis a le potentiel de devenir le médicament anti-cancer de choix. Le CBD en particulier a montré avoir une forte activité anti-tumeur et il a été utilisé avec succès pour ralentir et même stopper la progression du cancer. Cependant, toutes ces études cliniques ne se sont penchées que sur les effets des cannabinoïdes dans un milieu in vitro et non sur des êtres humains. Cet état de fait place les patients atteints de cancer qui envisageaient le cannabis dans une situation difficile : il existe des études cliniques in vitro, et des histoires de personnes soignant leur cancer au cannabis. Mais il manque toujours des recherches solides basées sur l'humain.

Une équipe du California Pacific Medical Centre dirigée par le Dr Sean McAllister prévoit justement de faire des études cliniques chez l'homme. McAllister a passé la dernière décennie à étudier les effets du CBD sur les formes agressives de cancer du cerveau et du sein chez les animaux. Ses découvertes indiquent significativement que le CBD est efficace pour ralentir le cancer, et que des essais chez l'homme sont justifiés.

Pierre Desprez & Sean McAllister

Pierre Desprez & Sean McAllister

Un processus pas facile

Réaliser des études cliniques sur l'être humain avec une drogue interdite et controversée rencontre des obstacles : c'est un processus long et coûteux. McAllister et son équipe sont prêts à se lancer, mais il leur manque toujours un soutien pour financer le processus. Ceci peut s'avérer plus difficile qu'on ne le pense, car les gouvernements ont tendance à ne pas vouloir financer des projets qui ont de fortes chances de prouver que leur propre propagande en place depuis des décennies est fausse. Le Dr McAllister n'est pas découragé et il prévoit d'être prêt et de commencer dans un délai d'un an.

Une autre étude de McAllister prouve que le THC et le CBD travaillent de concert pour réduire les effets du glioblastome, la forme la plus courante de cancer du sein agressif. Les deux substances ensembles apportent des résultats encore plus positifs que le CBD seul. Le THC est un cannabinoïde psychotrope présent dans le cannabis, et bien qu'il semble avoir des effets anti-tumeur, les scientifiques rechignent à l'utiliser. Même McAllister se concentre sur le CBD en raison de l'effet psychotrope provoqué par le THC. Mais éviter le THC pourrait bien être ce qui a mis en lumière les propriétés curatives du CBD.

McAllister et son équipe ne sont pas les seuls à explorer l'utilisation potentielle des cannabinoïdes pour traiter le cancer. GW Pharmaceuticals est en train de recruter des volontaires pour des essais cliniques chez l'homme en Europe pour tester un médicament aux cannabinoïdes synthétiques à base de cannabis : Sativex, comme traitement supplémentaire pour les patients atteints de glioblastome. Avant de pouvoir se lancer dans des études cliniques à grande échelle, ils doivent d'abord prouver que le produit est sans danger avec un petit nombre de patients atteints de glioblastome.