R-U : Organisation Caritative D’Étude Du Cannabis Rejetée

Published :
Catégories : BlogCannabis médicalEurope

R-U : Organisation Caritative D’Étude Du Cannabis Rejetée


Le Royaume-Uni est loin derrière pour la recherche sur le cannabis. Malgré les progrès sur les bienfaits médicinaux du cannabis ailleurs, la Commission Caritative refuse de financer l’International Cannabinoid Research Foundation et la déclare pas d'intérêt public.

Plusieurs pays dans le monde ont vu d’énormes progrès dans la recherche et les politiques sur le cannabis. Des pays comme les États-Unis, l’Australie, Israël et la République Tchèque permettent l’accès au cannabis pour les malades afin d’offrir des alternatives de traitement pour différentes maladies. Et c’est d’autant plus surprenant de voir le Royaume-Uni loi derrière ces pays.

Alors qu’une vague de changements dans la législation et l’acceptation du cannabis s’abat sur le reste du monde, la contribution du Royaume-Uni à la recherche sur le cannabis en termes d’études et de financement se démarque, mais malheureusement par sa quasi-absence.

Une des raisons est que les lois britanniques considèrent toujours le cannabis comme une substance illégale, mais le Royaume-Uni n’est pas le seul pays dans ce cas, ce qui restreint les recherches. Cependant, d’autres pays, comme l’Espagne et Israël, mènent des études majeures et peuvent bénéficier d’un intérêt accru de la science pour ce qui est de la consommation médicale du cannabis. Le Royaume-Uni n’a même pas de centre consacré à ces études.

Jeff Ditchfield, un activiste britannique pour le cannabis, a l’intention de changer ça. Fondateur des premiers cannabis cafés au Royaume-Uni il y a quelques années, il a récemment demandé à la Commission des Organisations Caritatives la permission de fonder l’International Cannabinoid Research Foundation (ICRF).

Jeff Ditchfield

Son but est de lever des fonds pour la recherche scientifique sur le potentiel médical du cannabis et des cannabinoïdes, exactement le type de recherches qui font cruellement défaut au Royaume-Uni. Après un processus de demande long et une réponse assez cynique, qui lui demandait s’il savait que le cannabis était illégal, sa demande a été rejetée. La Commission a déclaré que sa recherche « ne serait pas dans le meilleur intérêt du public » et que, comme le cannabis est illégal, toute activité entreprise par l’ICRF serait de nature politique et non caritative.

Le refus de financement se basant sur l’idée de les recherches ne seraient pas au bénéfice du grand public est remarquable, si ce n’est tout simplement incroyable.

AU SUJET DU CANNABIS, LA POLITIQUE REMPLACE LA LOGIQUE

On ne peut pas s’empêcher d’avoir l’impression que les découvertes de la Commission et son refus se sont basés uniquement sur des raisons politiques et pas tellement sur la logique. Il semble suggéré que, comme le cannabis est illégal, aucune recherche associée ne peut être bénéfique par définition. Clairement, c’est un exemple de la façon dont la prohibition empêche le progrès et de la façon dont les gouvernements abandonnent souvent le bon sens et la logique en faveur de leur position politique.

Le problème ici est bien sûr que l’ICRF aurait levé des fonds pour la recherche sur le cannabis, avec pour but d’étendre les connaissances, un point que la Commission semble avoir totalement manqué. Mr Ditchfield a même expliqué que l’ICRF mènerait des études telles qu’elles sont menées partout ailleurs, comme actuellement en Espagne où des scientifiques explorent les propriétés anticancéreuses des cannabinoïdes, plutôt que de faire campagne pour un changement de la loi.

QUEL AVENIR POUR LA RECHERCHE DES CANNABINOÏDES AU ROYAUME-UNI ?

Même si on est d’accord avec la Commission des Organisations Caritatives, leur décision ouvre beaucoup de questions sur le fonctionnement des autres organisations caritatives, dont Cancer Research UK (CRUK).

Selon Mr Ditchfield, il y a un énorme manque de recherche sur les cannabinoïdes et le cancer au Royaume-Uni. Il faut le mentionner car nous voyons à présent des découvertes prometteuses dans ce domaine dans des essais en laboratoire.

Recherche sur le cannabis

C’est ahurissant d’apprendre que le Cancer Research UK affiche l’état actuel des recherches sur leur site internet, dont des liens et des articles vers des études en cours sur les cannabinoïdes et le cancer, études financées par CRUK. L’évidente contradiction est bien sûr dans notre cas que CRUK mène des recherches sur la même « substance illégale » - la raison donnée quand Mr Ditchfiel a vu sa demande rejetée.

La question qui reste est bien entendu pourquoi la Commission bloque ce type de recherches bénéfiques pour une organisation et pas pour une autre. Pour certains, on dirait presque que le gouvernement s’oppose activement à la découverte de preuves scientifiques des bienfaits médicinaux du cannabis, peut-être parce que cela montrerait que leur position actuelle sur le cannabis n’a aucune valeur.

 

         
  Georg  

Écrit par: Georg
Basé en Espagne, Georg passe beaucoup de temps non seulement sur son ordinateur mais aussi dans son jardin. Avec une passion dévorante pour la culture du cannabis et l'étude des substances psychédéliques, Georg s'y connaît bien pour tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes