Le cannabis légal entraîne-t-il plus ou moins de congés maladie ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues

Le cannabis légal entraîne-t-il plus ou moins de congés maladie ?

L’idée fallacieuse que les employées prennent des congés maladie car ils sont « trop défoncés » ou qu’ils « n’ont juste pas envie de travailler » est démentie par des données issues de l’enquête Current Population Survey.

L’image du fumer de joints négligé et malodorant perpétuellement défoncé, qui passe son temps à déblatérer des platitudes de hippie tout en échouant à avoir ou garder un travail est un cliché imprimé dans la psyché collective depuis des décennies. On pourrait facilement se lancer dans une dénonciation de la manipulation des perceptions et de la diabolisation injuste du merveilleux plant de cannabis par quelques esprits malintentionnés. Mais pas besoin. La recherche scientifique libérée par la légalisation et la communication libre grâce à l’inter-connectivité mondiale prouve que ces mythes ainsi que bien d’autres ne sont rien que des mensonges.

LA LÉGALISATION DU CANNABIS ET LE MONDE DU TRAVAIL

Curieux des effets des lois sur le cannabis sur le monde du travail et les jours de congé maladie, Darin F Ullman, récemment diplômé d’un doctorat en économie de l’Université du Wisconsin, s’est intéressé aux données du Bureau of Labour Statistics Current Population Survey (CPS). Il semble que la perception des consommateurs de cannabis comme absentéistes, inefficaces et sujets aux accidents et blessures, qui auraient un impact uniquement négatif, est erronée et loin de la réalité. Dans les 24 états américains où le cannabis est légal ou les lois moins strictes, « 8 % des personnes interrogées avaient moins de chances d’être absents du travail en raison de problèmes de travail. » L’idée fallacieuse que les employées prendraient plus de jours de congé maladie parce qu’ils seraient « trop défoncés » ou qu’ils « n’avaient juste pas envie de travailler » a été retournée.

La consommation de cannabis médical bien informée traite des troubles qui empêcheraient normalement les gens de sortir de chez eux. Ironiquement, dans les états où le cannabis médical est illégal, des gens qui pourraient tout à fait travailler sont obligés de rester chez eux pour profiter des bienfaits thérapeutiques du remède de leur choix. Les données pourraient être faussées par le fait que les gens admettent plus librement leur consommation qu’avant la légalisation. Cependant, d’autres vecteurs sans lien sont également présents là où le cannabis est légalisé. Il y a une chute de la consommation du cannais chez les adolescents et moins d’absentéisme dû aux complications liées à l’abus d’alcool.

CONCLUSION

Les légendaires Cheech and Chong étaient et sont toujours drôle à en cracher son café. Les fumeurs de joints aiment bien cet humour ironique auto-moqueur. C’est drôle, bien sûr, mais c’est cette image peu sympathique que le grand public se fait des passionnés du cannabis. Le fait est que si Mr Dupont n’est pas chez lui, c’est qu’il est au travail, sous l’effet du cannabis, en bonne santé, concentré, efficace et compétent.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Cheech & Chong