Guano : Un Super-Aliment Pour Cannabis

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

Guano : Un Super-Aliment Pour Cannabis

Avec la demande croissante pour des têtes complètement bio, en intérieur comme en extérieur, le guano est apprécié des cultivateurs de cannabis bio du monde entier.

Croyez-le ou non, il existe un lien direct entre les chauve-souris et les grosses têtes.

Ces adorables mammifères nocturnes à grandes oreilles avec des ailes membraneuses et un visage ressemblant à du papier mâché sont responsables de la production d’un des meilleurs super-aliments organiques pour le cannabis connu du cultivateur contemporain.

QU’EST-CE QUE LE GUANO

Les chauve-souris sont des animaux très sociaux qui forment de grandes colonies se partageant la même cave de génération en génération. Au fil des siècles, des collines d’excréments se forment sur le sol de la caverne et fermentent. Le résultat est du guano, appelé par les anciens Sud-Américains Quechua « Wanu ». C’est un super-engrais pour végétaux riche en Azote, Phosphore et Potassium. L’Azote apporte une croissance des feuilles rapide. Le Phosphore favorise une croissance saine des racines et favorise la floraison. Le Potassium encourage la formation de fortes tiges et branches. Le guano contient aussi des micronutriments qui aident le plant à grandir en bonne santé. Selon le régime alimentaire des chauve-souris, le guano a un profil en nutriments légèrement différent. Des chauve-souris qui mangent des insectes donnent un guano avec un contenu en azote plus élevé. Celles qui mangent des fruits donnent un guano plus riche en phosphore. Mélangé à votre milieu de culture au début, ou saupoudré autour des plants durant leur croissance, ou mélangé à l’eau d’arrosage, vous serez très satisfait des résultats de l’utilisation du guano sur vos plants de cannabis. Il permet non seulement une croissance luxuriante et robuste, mais il a en plus un effet adoucissant ou « manguisant » sur le bouquet de vos têtes et sur leur parfum une fois sèches.

POURQUOI LE GUANO EST-IL BON POUR LE CANNABIS ?

Avec la demande croissante pour des têtes complètement bio, en intérieur comme en extérieur, le guano est apprécié des cultivateurs car il :

- aide à améliorer la texture du sol. Si la terre est trop lâche, le guano aide à la lier, en augmentant la rétention d’eau. Si la terre est trop dense, le guano relâche la texture pour laisser l’eau pénétrer plus facilement.

- est un bioremédiateur. Il peut aider à rincer les éléments toxiques hors du sol tout en protégeant au niveau microbien les racines et en nourrissant le plant affecté.

- encourage une décomposition saine des matières épuisées. Ajouter du guano à votre composte aide à accélérer le processus de compostage et améliore la texture globale.

- est un engrais à libération lente ce qui signifie qu’il peut apporter des nutriments durant presque toute la durée de vie du plant.

- est un ajusteur de pH, qui fait tampon pour les racines contre les sautes de pH dans l’eau.

- contrôle les némotodes et c’est un fongicide naturel avec la chitine.

- entretient la friabilité du sol et ajoute des enzymes bénéfiques et de la microflore quand il est mélangé à la terre.

- saupoudré autour de la base de vos plants avec d’autres additifs bénéfiques comme du lombricompost, puis arrosé, il crée des colonies microbiennes épanouies aux racines.

- appliqué en spray dilué sur les plants, il peut aider à la protection fongique.

LE GUANO A UNE RICHE HISTOIRE

Le guano est particulièrement intéressant historiquement en tant que l’un des engrais les plus appréciés du monde. Le guano était un engrais adoré par les Incas et autres cultures Sud-Américaines bien avant l’arrivée de Colomb. Il était si important que les dirigeants Incas partageaient les îles porteuses de guano parmi les provinces et régulaient strictement quelles quantités pouvaient être minées et quand.

Entre 1806 et 1841, le guano était une curiosité horticole en Europe et en Amérique, dont les résultats provoquaient la stupeur et la peur qu’une telle croissance des plantes puisse épuiser irrémédiablement le sol. Le guano est bientôt devenu très demandé dans le monde entier. La Grande-Bretagne en importait presque 2 millions de tonnes et le Congrès américain en a fait un objet de nécessité pour l’agriculture américaine. Le président de l’époque, Fillmore, a déclaré : « le guano est devenu un article si désirable aux intérêts agricoles des États-Unis qu’il est du devoir du gouvernement d’employer tous les moyens appropriés en son pouvoir afin de provoquer l’importation de cet article dans le pays à un prix raisonnable. »

Beaucoup de fortunes massives se sont faites au cours des siècles avec les mines de guano. Entre 1840 et 1880 le Pérou a exporté 20 millions de tonnes pour un profit de 2 milliards de dollars. Il a aidé à établir des géants comme WR Grace & Co et a provoqué des mouvements similaires à la ruée vers l’or en Californie. C’était le meilleur engrais organique existant durant des siècles, face auquel les autres sources de phosphate ne pouvaient pas rivaliser. Durant cette époque fiévreuse, cet engrais miracle était si désiré qu’une guerre a même été livrée entre l’Espagne et le Pérou avec le Chili pour forcer un accès garanti aux réserves de guano.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

PowderFeeding