Étude : La Consommation De Cannabis Ne Provoque Pas de Problèmes De Santé À Long Terme

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médicalScience

Étude : La Consommation De Cannabis Ne Provoque Pas de Problèmes De Santé À Long Terme

Les médias grand public aiment particulièrement prétendre que le cannabis provoque des troubles de santé mentale sur le long terme, mais une nouvelle étude venant d'être publiée démonte ces affirmations.

Personne n'aime l'idée d'adolescents consommant du cannabis, mais une nouvelle étude suggère que ce n'est pas si catastrophique et destructeur pour l'avenir que ce que les prohibitionnistes voudraient nous faire croire. De plus, cette nouvelle étude est une étude à grande échelle, transversale et en profondeur, ce qui lui donne beaucoup de poids.

L'ÉTUDE

L'étude en question a été publiée dans le journal Psychology of Addictive Behaviour, et a été menée par des chercheurs de la Pittsburgh School of Medicine en collaboration avec la Rutgers University. Dans cette étude, des chercheurs ont suivi la vie de 408 participants hommes de l'adolescence jusqu'à la trentaine, en analysant la fréquence de la consommation de cannabis ainsi que l'état de santé mentale et physique. Il a été découvert que les personnes ayant consommé du cannabis à l'adolescence n'avaient pas plus de risques de développer des troubles de santé mentale que les participants n'ayant jamais consommé de cannabis.

Il a été conclu : « Globalement, les données de cet échantillon n'apportent que peu ou pas de preuves pour suggérer que des habitudes de consommation de cannabis à l'adolescence et au début de la vie adulte […] étaient négativement liées aux indicateurs de santé mentale ou physique étudiés. C'est particulièrement frappant étant donné que les hommes dans le groupe de consommation chronique précoce consommaient du cannabis (en moyenne) une fois par semaine en fin d'adolescence et ont continué à en consommer environ 3-4 fois par semaines de 20 à 26 ans ».

Les résultats vont à l'encontre de l'hypothèse des chercheurs, qui pensaient initialement trouver un lien positif entre la consommation de cannabis et les troubles de santé mentale.

C'est une étude à l'importance énorme et, même si elle n'utilise que des hommes comme échantillon, elle montre que sans l'ombre d'un doute, le cannabis n'est pas le danger massif que certains croient. Les chercheurs ont utilisé plus de 400 participants et les ont suivis pendant 20 ans, ce qui en fait l'une des rares expériences sur le sujet à utiliser un échantillon aussi vaste et à collecter des données sur une période de temps aussi longue. De quoi rendre les résultats très significatifs !

Les gens vont-ils écouter ? Cela reste à déterminer. Même si cet article a été rapporté par certains médias grand public, ils ne le font qu'à contre-cœur et s'empressent de l'oublier rapidement. Mais c'est toujours une nouvelle victoire pour le cannabis. Ce n'est qu'une question de temps et la société ne peut pas garder la tête dans le sable pour toujours.