Étude : la cannabis pourrait combattre le VIH

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médicalScience

Étude : la cannabis pourrait combattre le VIH

Une nouvelle publication scientifique a découvert que le cannabis pouvait potentiellement être un traitement contre le VIH/SIDA, aidant à minimiser les dégâts de la maladie sur le système immunitaire.

Des pilules contenant du cannabis sont prescrites depuis longtemps comme médicament pour ceux atteints du VIH. Le cannabis était d'abord utilisé comme stimulant de l'appétit pour réduire la perte de poids associée à la maladie. Une nouvelle étude, publiée dans le journal AIDS Research and Human Retrovirus a découvert que l'utilisation du cannabis pourrait aller plus loin, car il a des effets bénéfiques sur les animaux atteints par le virus.

Qu'est-ce que le VIH ?

Le VIH signifie Virus de l'Immunodéficience Humaine. Bien que semblant être similaire à d'autres virus moins létaux (comme la grippe saisonnière), le VIH a une différence très claire avec ses cousins. Cette différence est que, tandis que le système immunitaire humain peut éradiquer et se débarrasser de la plupart des virus, il ne peut pas combattre la nature du VIH. Au contraire des autres virus, le VIH attaque directement les globules blancs (les cellules qui tuent les infections) et les utilise pour se répliquer. Le résultat est un déclin progressif et la destruction du système immunitaire, ce qui laisse les malades atteints par le VIH vulnérables à d'autres maladies opportunistes qui auraient sinon été combattues. Pire, le VIH est l'un des organismes connus à l'évolution la plus rapide, ce qui le rend extrêmement difficile à contrôler.

Qu'est-ce que le SIDA ?

Quand une personne infectée par le VIH a son système immunitaire totalement détruit, il est considéré comme ayant le Syndrome d'Immuno−Déficience Aquise, ou SIDA en abrégé. Le SIDA est considéré comme le stade final de l'infection par le VIH, provoquant des dégâts si considérables dans le système immunitaire que les infections opportunistes mettent en danger de mort le patient et provoquent souvent son décès.

Le THC renforce les cellules du système immunitaire

L'étude en question a découvert que des singes infectés par le VIH à qui on avait donné du THC pendant une période de 17 mois montraient une diminution des dommages dans le système immunitaire des intestins, une zone très sujette aux dégâts dus à l'infection du VIH. Il a également été découvert que cet effet bénéfique avait lieu à un niveau génétique, mettant ainsi un peu en lumière les mécanismes inconnus qui jouent un rôle dans l'infection.

Un résultat étonnamment positif

Cette étude a été menée pour explorer plus en profondeur les résultats positifs d'expérimentations précédentes réalisées par la même équipe. En 2011, le Dr Molina de la Louisiana State University a découvert que les singes infectés par le VIH avaient de meilleurs taux de survie, des niveaux de cellules du système immunitaire augmentés et qu'ils souffraient moins de perte de poids. C'était un résultat totalement inattendu et très plaisant. Le Dr. Molina parle des découvertes en ces termes :

« Quand nous avons commencé l'étude, nous pensions que cela allait augmenter la charge virale, nous pensions que le nombre de lymphocytes allait diminuer de manière bien plus importante, et ce n'est pas ce que nous avons constaté. Il semblerait qu'il pourrait avoir une immuno-modulation bénéfique, surtout dans les premières étapes de l'infection. Je pense qu'il peut être très intéressant de chercher à comprendre les événements spécifiques relayés par les récepteurs qui sont un résultat de l'action du cannabis. En particulier, en se concentrant sur le récepteur CB2. »

Traditionnellement, il était admis que les composants du cannabis inhibait le système immunitaire, le cannabis n'avait jamais donc vraiment été envisagé comme traitement possible pour les malades du VIH. Ce n'est qu'avec l'écroulement récent des mythes entourant le cannabis que les scientifiques ont commencé à remettre en question les faits. Comme de plus en plus de recherches suggèrent que le système endocannabinoïde pourrait être bénéfique pour le système immunitaire, ce n'est que logique pour des scientifiques étudiant le VIH d'explorer comment l'activation des récepteurs CB1 et CB2 (les récepteurs de l'organisme activés par le cannabis) interagit avec l'infection.

Ceci signifie que nous pourrions bientôt voir des essais cliniques impliquant l'utilisation du cannabis pour les malades du VIH. La route est encore longue, et de nombreux scientifiques et institutions voudront sûrement mener leurs propres recherches sur le sujet avant qu'il n'avance, mais les résultats sont très encourageants. La science n'a fait qu'effleurer la surface de la vraie nature du cannabis, et de nouvelles applications potentielles prometteuses sont découvertes tout le temps !

comments powered by Disqus