Comment recharger le cerveau et récupérer d'une gueule de bois au MDMA

Publié le :
Catégories : Blog

Comment recharger le cerveau et récupérer d'une gueule de bois au MDMA

La MDMA est célèbre pour les sensations qu'elle procure en soirée, mais elle peut vous les faire payer avec une difficile gueule de bois les jours suivants. Cependant, si vous savez ce qu'il faut faire, il est possible de retomber sur ses pieds.

La MDMA est célèbre pour les sensations qu'elle procure en soirée, mais elle peut vous les faire payer avec une difficile gueule de bois les jours suivants. Cependant, si vous savez ce qu'il faut faire, il est possible de retomber sur ses pieds.

A l'origine une substance appréciée des psychothérapeutes et des cercles intellectuels, la MDMA s'est rapidement répandue dans le monde de la nuit en touchant de plus en plus de personnes. La drogue a eu et a toujours une énorme influence dans le développement de divers styles de musique électronique. De nos jours, la consommation de MDMA est toujours très répandue chez les jeunes adultes, et seul le cannabis connaît plus de primo-consommateurs que la MDMA.

La MDMA est appréciée de beaucoup pour les sensations intensément positives qu'elle provoque : un cœur ouvert, une chaleur émotionnelle et une sensation générale de bien-être. Malheureusement, tout ce qui montre redescend. La célèbre gueule de bois de la MDMA peut vous épuiser et vous fatiguer mentalement. Même si certains y sont plus sensibles que d'autres, la plupart des consommateurs ressentiront les effets de la descente et de la gueule de bois à un certain moment. Mais en prenant les mesures adaptées, il est possible de limiter le délai de retour à la normale au minimum (ex. avec after-D).

La MDMA libère un excèdent de neurotransmetteurs de leurs sites de stockage, en ne laissant que de petites quantités pour les jours suivants. Pour faire simple, la MDMA inonde le cerveau avec des neurotransmetteurs provoquant des sensations agréables, neurotransmetteurs qui ne sont normalement libérés que de manière limitée. Comme les portes sont grandes ouvertes, les réserves s'épuisent. De manière logique, ces réserves manquent alors par la suite et doivent être reconstruites.

Les neurotransmetteurs en question sont :

Sérotonine

Un neurotransmetteur impliqué dans de nombreux processus dans l'organisme, dont le sommeil, la douleur, l'appétit et la régulation de l'humeur. Les sensations de tristesse et d'irritation parfois ressenties en descente de MDMA sont souvent attribuées au manque de cet important neurotransmetteur.

Dopamine

Ce neurotransmetteur est le plus souvent associé au système de récompense de l'organisme et à la sensation de bonheur, et il est libéré quand nos actions sont considérés comme bonnes pour la survie par notre organisme. Des exemples de telles actions sont : le sexe, manger, dormir, faire de l'exercice et à peu près tout ce que nous trouvons gratifiant. C'est un neurotransmetteur extrêmement important, également impliqué dans la mémoire, l'attention, la motivation, l'humeur, l'apprentissage, le mouvement et la cognition en général. Les sensations intenses d'amour et d'empathie ressenties en prenant de la MDMA peuvent en partie être attribuées à la libération de dopamine (en combinaison avec la sérotonine). De même, le manque de concentration et l'incapacité à se concentrer sur une tâche souvent expérimentés le lendemain d'une consommation de MDMA sont dus à un épuisement de la dopamine.

Norépinéphrine

Aussi connue comme noradrénaline, la norépinéphrine est souvent connue comme le composant chimique responsable de la réaction « fuite ou lutte ». Alors que la dopamine augmente la vivacité d'esprit, la norépinéphrine apporte la concentration au corps, en s'assurant qu'il est prêt à réagir. Elle le fait en augmentant le rythme cardiaque, en dilatant les pupilles et le passage d'air dans les poumons, ainsi qu'en rétrécissant les vaisseaux sanguins alimentant les organes non-essentiels. Le résultat est une sensation pleine d'énergie, utile au cours d'une nuit passée à faire la faite. Bien sûr, ceci signifie qu'en plus de la fatigue mentale créée par l'utilisation des autres neurotransmetteurs, une gueule de bois au MDMA peut également provoquer des sensations de fatigue physique, pas à cause du manque de norépinéphrine, mais souvent à cause de la fatigue physique provoquée par la réception de grandes quantités de norépinéphrine au cours de la nuit précédente.

Un autre effet à court terme de la consommation de MDMA est le stress oxydatif. Les grandes quantités de neurotransmetteurs étant libérés ensemble créent une neurotoxicité sérotonergique et surchargent la capacité du corps de gérer la quantité de neurotransmetteurs. Ceci contribue au stress oxydatif : le corps ne peut plus suivre la quantité de toxines oxydantes dans le système alors qu'il essaye de les éliminer. C'est en fait un peu plus compliqué que ça, mais vous avez une idée générale sans rentrer dans les détails complexes scientifiques. Ceci signifie qu'une consommation régulière de MDMA peut en réalité être assez nocive, car elle fatigue non seulement mentalement et physiquement, mais également au niveau cellulaire.

COMMENT RÉCUPÉRER DE LA GUEULE DE BOIS

Même s'il n'existe pas de cure miracle pour une gueule de bois au MDMA, des actions peuvent être effectuées pour réduire le délai avant le retour à la normale, actions qui concernent toutes le renouvellement des sources de matériaux de base que le corps utilise pour créer les neurotransmetteurs épuisés, ainsi que les vitamines, minéraux, acides gras, antioxydants, et autres nutriments qui ont été épuisés après une longue nuit passée à faire la fête.

Nous allons d'abord parler des choses qui peuvent être utilisées pour vous remettre en piste et en forme, et nous regarderons ensuite ce que vous devriez faire.

Renouveler la sérotonine

Pour renouveler la sérotonine, la meilleure chose à faire est de prendre un complément alimentaire au 5-HTP ou au tryptophane. Les deux sont des précurseurs chimiques de la sérotonine, et sont essentiels à sa production. En fournissant au corps les ressources dont il a besoin, vous garantissez que la sérotonine est produite aussi rapidement et efficacement que possible. En général, le tryptophane est préférable au 5-HTP, car moins risqué et comparativement plus efficace quand consommé seul (voir notre article sur le Tryptophane vs 5-HTP pour plus d'informations détaillées).

Renouveler la dopamine

De la même manière que pour la sérotonine, la meilleure chose à faire est de fournir au corps les matériaux de base dont il a besoin pour en fabriquer aussi efficacement que possible. C'est là où le Haricot velouté (Mucuna pruriens) entre en jeu. Ce haricot contient de la lévodopa qui est le précurseur de la dopamine.

Régler le stress oxydatif

Quand votre organisme est dans un état de stress oxydatif, il n'a pas assez d’antioxydants pour lutter efficacement contre les toxines de l'organisme. La réponse est la NAC, ou N-Acétyle Cystéine. La NAC est le précurseur de la glutathione, la défense naturelle du corps contre les radicaux libres et les toxines oxydantes. Elle donne au foie toutes les munitions dont il a besoin pour défendre et augmenter la détoxification du corps.

En plus de la NAC, consommer de la vitamine C est un bon moyen d'aider la NAC à accomplir efficacement sa mission, car il semble que la vitamine C aide à renouveler la NAC dans son combat contre les toxines.

RÉCUPÉRER D'UNE GUEULE DE BOIS À LA MDMA: PASSER DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

Tout d'abord, ces précurseurs peuvent prendre quelques jours pour être convertis en neurotransmetteurs. Envisagez donc de prendre la tryptophane, le haricot velouté et la NAC 2-3 jours avant de prendre de la MDMA. Ceci donnera à votre organisme un stock pour pouvoir commencer à construire de nouveaux neurotransmetteurs dès que la MDMA aura puisé dans les réserves actuelles du cerveau. Prendre des multi-vitamines est également une bonne idée, pour aider et soutenir les fonctions de l'organisme pendant la période.

Le lendemain matin de la prise de MDMA, une fois que vous vous êtes réveillé pour faire face aux joies de la gueule de bois à la MDMA, il est temps de reprendre ces compléments alimentaires : tryptophane, haricot velouté et NAC. Assurez-vous de respecter les doses recommandées pour que tout se passe bien. Passez ensuite le reste de la journée à vous détendre et vous relaxer. Vous ne devriez pas soumettre votre organisme à un exercice trop physique, car ceci le soumettrait à un stress inutile qui ralentirait sa récupération. Asseyez-vous, détendez-vous, regardez un film ou autre, et pourquoi pas fumez un peu de cannabis.

Buvez du jus de fruits fraîchement pressé pendant toute la journée. Le jus sera rempli à ras-bord de nutriments dont votre corps sera affamé. Envisagez de prendre du magnésium en poudre pour vous détendre, et complétez votre alimentation avec de l'huile de graines de chanvre ou de lin. Ces huiles sont riches en acides gras qui vous aideront à récupérer.

Si les herbes naturelles vous intéressent, des toniques bien équilibrés comme le  Ginseng, Reishi, Catuba et Gingko peuvent vous aider à retrouver vos pleines capacités mentales et physiques.

Si vous ne voulez pas consommer toutes ces choses individuellement, il existe un produit sur le marché appelé « After D ». Ce petit emballage contient un pilule et une capsule qui, combinées, contiennent presque tout ce dont vous avez besoin pour aider le corps à récupérer. La pilule contient 1000mg de vitamine C, 50mg d'extrait d'églantier, 10mg de complexe bioflavonoïde, plus 400mg de tryptophane et 10mg de vitamine b6.

After D est un bon produit pour ceux qui cherchent un moyen facile de tout prendre en une fois, mais n'oubliez pas les choses comme la NAC ou le haricot velouté (ainsi que de prendre les compléments quelques jours avant la prise de MDMA), car After D se concentre surtout sur la récupération de la sérotonine et sur l'effet « descente » qu'on peut ressentir après la MDMA.

CONSOMMATION RESPONSABLE DE MDMA

Nous sommes tous des adultes, et vous devez donc prendre vos propres décisions. La MDMA peut être amusante, mais elle peut également faire des dégâts quand on en abuse. N'en prenez pas plus d'une fois par moi si vous voulez protéger votre cerveau. Il est préférable d'espacer au maximum les prises de MDMA. Après tout, c'est de la santé de votre cerveau qu'il s'agit.

comments powered by Disqus