Augmentation de la consommation de LSD et MDMA

Publié le :
Catégories : BlogLois sur les droguesPsychédéliques

Augmentation de la consommation de LSD et MDMA

Portant un autre coup à la faiblissante Guerre contre les Drogues, le ministère de l'intérieur britannique vient de publier des statistiques qui montrent que la consommation d'ecstasy ...

... et de LSD sont à des sommets historiques.

Ce n'est certainement pas ce que le gouvernement aimerait entendre – leur position sévère sur les drogues ne fonctionne pas. En 2009, le mouvement autour de l'ecstasy était à genoux et l'intérêt pour la substance faiblissait rapidement. Et pourtant, de nos jours, l'intérêt et la consommation de la substance ont progressivement remonté : des enquêtes montrent qu'au cours des derniers mois, l'augmentation a été énorme (84 % d'augmentation pour la consommation d'ecstasy et 175 % pour la consommation de LSD).

SOULIGNER LES ÉCHECS DU GOUVERNEMENT CONSERVATEUR

Pour ceux qui habitent au Royaume-Uni, cette information montre bien à quel point le gouvernement conservateur actuel a échoué à maintenir une politique sur les drogues qui fonctionne. C'est assez drôle en réalité : en 2012, le premier ministre David Cameron a rejeté les demandes en faveur de l'établissement d'une commission royale pour réévaluer l'efficacité de la politique sur les drogues du pays, en déclarant que ce n'était pas nécessaire car la politique en cours fonctionnait. De son point de vue, les gens commençaient à perdre leur intérêt pour les drogues. Mais les gens ne se désintéressent jamais d'un moyen d'étendre leur compréhension de la réalité ! La consommation de drogues existe depuis des milliers d'années, peu importe les sanctions. Cette consommation n'allait pas s'arrêter simplement parce que les conservateurs pensaient avoir atteint la prohibition parfaite : c'est quelque chose qu'aucune culture, aucun gouvernement ou roi n'a jamais réussi à faire. Non, la consommation de ces substances est comme une bête sauvage que rien n'arrête et elle est revenue pour se venger en frappant David Cameron en embuscade.

Alors comment expliquer cette remontée de la consommation ? Premièrement, regardons l'ecstasy.

EXPLIQUER LA TENDANCE : UNE BONNE CHOSE POUR LES AMATEURS DE MDMA ?

Malheureusement pour David Cameron, ce n'est pas un désintérêt pour ces substances qui a provoqué une diminution de la consommation, mais un manque d'approvisionnement. Les gens voulaient en consommer, mais ils ne pouvaient pas s'en procurer.

La qualité de l'ecstasy a fortement diminué dans toute l'Europe entre 2008 et 2012, à cause de la raréfaction de l'approvisionnement en MDMA – la MDMA étant le principal composé apprécié dans l'ecstasy. Ceci a entraîné l'apparition sur le marché de beaucoup d'ecstasy ne contenant pas de MDMA et souvent remplie d'agents de remplissage comme de la poussière de briques ou du speed de basse qualité. Comme vous pouvez l'imaginer, ceci a entraîné une chute massive de la popularité de la substance.

Cette raréfaction de la MDMA était due aux efforts des agences de polices du monde entier, qui ont réussi à coordonner une chaîne d'opérations de saisies de produits chimiques utilisés pour synthétiser la MDMA. Cependant, même si cela a provoqué un trou d'air momentané dans la production, les chimistes hollandais responsables de la majorité de l'approvisionnement en ecstasy en Europe ont trouvé une nouvelle façon de synthétiser la MDMA. À savoir un produit chimique nommé PMK-glycidate, qui est légal et facilement disponible en grandes quantités.

Alors pourquoi est-ce potentiellement une bonne nouvelle pour les amateurs de MDMA ? Parce que cette nouvelle méthode de synthèse a eu pour résultat le retour à de l'ecstasy de la même bonne qualité que dans les années 1980, avec la majorité de l'ecstasy contenant entre 80 et 90 % de MDMA pure. C'est un bond qualitatif énorme qui a relancé l'intérêt pour la substance.

Note : toute l'ecstasy sur le marché actuel n'est pas forcément de haute qualité, vérifiez toujours la pureté de votre substance.

Ce changement soudain de qualité a également pris beaucoup de personnes par surprise, alors quoi que vous consommiez, allez-y doucement sur les doses.

Une autre raison derrière ce phénomène est le lien fort entre l'ecstasy et la culture des raves. Avec le retour de la popularité de l'EDM et des autres genres de musique électronique, de plus en plus de jeunes adultes cherchent à se mettre dans l'état d'esprit de la fête avec un peu d'ecstasy. C'est une substance de groupe et pour se sentir dans le bon état d'esprit, beaucoup de personnes ressentent le besoin d'en prendre.

ET POUR LE LSD ?

Mais tout ceci n'explique pas l'augmentation de la popularité du LSD. Les sources de LSD ne se sont pas taries. Nous avons plusieurs hypothèses à ce sujet.

Premièrement, il y a le fait qu'il existe plusieurs analogues du LSD qui sont tous « techniquement » légaux. Par exemple, le 1P-LSD, qui est vendu comme drogue légale. Cette substance a une très légère différence chimique avec le LSD, ce qui lui permet d'éviter d'être illégal, tout en ayant des effets similaires au LSD. Pour de nombreux consommateurs, surtout les inexpérimentés, le 1P-LSd et le LSD sont la même chose et peu sont capables d'en distinguer les différences. C'est pourquoi de nombreuses personnes ayant déclaré avoir consommé du LSD ont probablement consommé cet analogue légal.

Note : les « drogues légales » de synthèse peuvent être extrêmement dangereuses, car leur composition chimique est constamment modifiée pour contourner la loi. C'est pourquoi leur nature est peu connue, tout comme leurs effets. Nous n'encourageons la consommation d'acune substance illégale.

Il y a également le fait que les substances psychédéliques telles que le LSD profitent actuellement d'une renaissance de la recherche scientifique et la plupart des résultats indiquent qu'il y a de très faibles risques de dégâts et de potentielles applications médicales. Ce genre d'études se retrouve dans les médias, surtout sur des sites susceptibles d'être consultés par de jeunes adultes. La diffusion de ce genre de connaissances pourrait en théorie être responsable d'une augmentation de l'intérêt des jeunes adultes pour l'expansion de la conscience.

Enfin, il est de plus en plus facile de se procurer du LSD, surtout sur le « dark web ». Le LSD est relativement bon marché à acheter en gros et facile à expédier par la poste. Ceci le rend encore plus accessible pour les dealers et il est actuellement plus disponible en général.

L'EUROPE ET LES DROGUES

Même si cette information concerne le Royaume-Uni, elle soulève la question de l'état de la situation dans le reste de l'Europe. Le marché des drogues est en général à l'échelle de l'Europe entière, avec quelques producteurs approvisionnant tous les pays. Il y a de fortes chances que l'augmentation de la disponibilité et de la qualité se fasse à l'échelle de toute l'Europe. Bien évidemment, les lois varient d'un pays à l'autre, mais tout ceci ne fait que prouver que la Guerre contre les Drogues est un échec. La consommation de drogues ne diminue pas, les gens ne s'en désintéressent pas et ne s'en désintéresseront jamais. Vous pouvez criminaliser autant que vous le voulez, la curiosité innée d'étendre le champ de la conscience ne sera jamais éteinte par les risques potentiels associés.

comments powered by Disqus