Aucun lien entre la consommation de cannabis à long terme et des effets négatifs

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Aucun lien entre la consommation de cannabis à long terme et des effets négatifs

Une croyance vieille comme le monde voudrait que le fait de fumer du cannabis soit mauvais pour les poumons, mais selon une nouvelle étude, vous n'avez probablement pas besoin de vous inquiéter.

Une nouvelle étude publiée au cours de ce mois de janvier souligne les effets à long terme de la fumée de cannabis sur les poumons. Quelles sont les découvertes ? Qu'il n'existe aucune association négative entre les deux, de quoi tranquilliser l'esprit de bien des fumeurs de joints.

Publiée dans le journal Annals of the American Thoracic Society soumis à une évaluation par des pairs, des chercheurs de l'Université Emory ont analysé les effets d'une consommation d'un joint par jour pendant 20 ans sur le Volume Expiratoire Maximum des poumons en utilisant un large échantillon de participants âgés de 18 à 59 ans.

Ils ont découvert que non seulement il n'y avait aucun déclin dans le volume expiratoire maximum, mais que la fumée du cannabis semblait également avoir des effets protecteurs chez les fumeurs de tabac chroniques.

C'est un grand pas en avant dans la recherche sur les poumons liée au cannabis. Cette étude est la plus grande et la plus exhaustive des analyses de la relation entre la fumée du cannabis et ses effets sur les fonctions pulmonaires à ce jour et elle confirme ce que des études précédentes suggèrent : que le cannabis ne semble pas avoir d'impact négatif sur la santé des poumons.

Il ne s'agit pas encore ici de réponses définitives, mais l'étendue de cette étude est assez importante et ouvre la porte à des travaux encore plus grands et plus en détail. Espérons que ce mouvement va continuer.

Il faut cependant noter que les chercheurs rapportent que les consommateurs de cannabis ont tendance à rapporter d'eux-mêmes des occurrences accrues de bronchite, mais que ce soit causé par la consommation de cannabis ou simplement un symptôme des consommateurs inquiets de leur santé, c'est encore inconnu à ce jour, d'où le besoin de plus de recherches scientifiques. Il a également été noté que le fait de vaporiser semblait surmonter ce problème et qu'avec la vaporisation les rapports spontanés de bronchites étaient moindres. Quoi qu'il en soit, vous pouvez être rassuré : vos têtes bien-aimées ne provoquent pas tous les dommages que de nombreuses personnes croyaient à tort.

Vous pouvez consulter cette étude par vous-même ici : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25521349