Blog
Top 10 Des Moyens De Planer Sans Drogues
16 min

Top 10 Des Moyens De Planer Sans Drogues

16 min

Envie de planer, mais sans drogues ? Ici, on explorera ce que c’est d’être « high » et on vous proposera 10 façons naturelles d’en vivre un sans l’influence de drogues psychotropes. Du rêve lucide aux sons binauraux et à la privation sensorielle, les options sont légion !

quand on pense à être « high » ou planer, on associe automatiquement ça à la consommation de drogues. et si en fait être « high » pouvait se rapprocher davantage d’une recherche de connexion ou d’une paix intérieure ? serait-il possible alors d’être « high » sans consommer de drogues ?

ici, nous aborderons ce que ça veut dire et nous présenterons 10 moyens de se connecter au monde et d’être en paix avec soi-même sans la consommation de substances psychotropes.

Repenser à ce qu’être high signifie et implique

Repenser À Ce Qu’être High Signifie Et Implique

l’expression être « high » regorge de connotations négatives. pour beaucoup de gens, être high est synonyme d’une consommation de drogues et surtout de l’usage du cannabis et d’autres substances légales ou non. pour certains, le terme en lui-même évoque des images d’une sensation intense d’altération de l’esprit, d’hallucinations psychédéliques et d’une perte d’ancrage temporaire dans la réalité. pour d’autres, cela évoque des images encore plus extrêmes avec des individus repoussant les limites de leur psyché au point qu’ils ne reviendraient jamais « à la normale » et resteraient perchés.

mais si en fait, la définition même d’être « high » voulait dire complètement autre chose ? quand on demande aux gens pourquoi ils consomment de l’alcool, beaucoup répondent que cela les aide à se détendre, à améliorer l’humeur et à lubrifier les interactions sociales. ceux parmi nous qui consomment du cannabis peuvent ajouter qu’être high aiguise nos sens et améliore notre façon de profiter de la musique, des films, des activités créatives, des aliments et même des rapports sexuels (deutsche welle).

en attendant, pour ceux qui aiment consommer des psychédéliques comme les truffes magiques, la réponse quant au pourquoi ils aiment être high a généralement un lien avec la spiritualité et le besoin de développer une connexion plus profonde avec soi-même et le monde environnant.

en fait, l’histoire étymologique du terme « être high » semble suggérer que le sens est bien plus large que la simple consommation d’une substance intoxicante. le terme « high » a de profondes racines anglo-saxonnes, germaniques et scandinaves qui se rapportent toutes à l’élévation, l’exaltation, la pensée et la compréhension (harper, 2022).

on sait aussi que dans beaucoup d’anciennes cultures, les leaders spirituels comme les chamans et les hommes-médecine utilisaient des enthéogènes (que l’on considère comme des drogues depuis environ une centaine d’années seulement) dans le cadre de leurs pratiques spirituelles (sessa, 2022). de ce fait, il semble que la pratique d’être high soit bien plus vaste que le fait de s’enivrer à l’aide d’une substance. en réalité, il semblerait que la raison derrière l’envie d’être high soit liée à la sensation d’exaltation, de détente ou simplement de s’extirper temporairement de l’état normal de sobriété du quotidien.

Articles liés

Comment Être Raide Sans Utiliser Du Cannabis

Comprendre ce qui nous fait planer

Comprendre Ce Qui Nous Fait Planer

dans le cadre de cet article, il est important de comprendre non seulement pourquoi les humains font ça, mais aussi les processus physiologiques qui se déroulent dans notre corps lorsque nous le faisons. étant donné les limites de cet article, nous ne pouvons évidemment pas couvrir les mécanismes d’action des substances individuelles, mais nous pouvons explorer le mode d’action des drogues dans un sens plus général.

les drogues contiennent des substances chimiques actives qui agissent sur des récepteurs généralement situés à la surface de certaines cellules et/ou enzymes de notre organisme. ce faisant, elles augmentent ou diminuent généralement la vitesse de certaines réactions chimiques.

le thc, principal composé actif du cannabis, agit en activant les récepteurs cb1 (présents à la surface d’une grande variété de cellules dans tout le corps). en conséquence, il augmente ou diminue certains processus chimiques régis par le système endocannabinoïde humain et produit ainsi la myriade d’effets que nous associons au high du cannabis.

le plus souvent, les composés actifs des drogues affectent la signalisation de neurotransmetteurs comme la sérotonine, l’adrénaline et la noradrénaline, la dopamine, le glutamate, le gaba et les endorphines. cette modification de l’activité des neurotransmetteurs peut avoir une grande variété d’effets sur les personnes, dont les suivants :

  • changements d’humeur

  • désinhibitions

  • modification de la perception du temps et de l’espace

  • altération de la parole, de la mémoire et des capacités motrices

  • perceptions exacerbées

  • augmentation du plaisir de certaines activités déjà agréables

  • hallucinations visuelles ou auditives

  • expériences psychédéliques ayant des racines spirituelles profondes

les moyens de planer sans drogue que nous aborderons plus tard dans cet article fonctionnent de manière similaire en mobilisant des processus biologiques qui diminuent ou augmentent temporairement l’activité de certaines substances chimiques dans le corps, provoquant ainsi des sensations comparables à celles de planer. au fur et à mesure que nous explorerons chaque activité plus en détail, nous expliquerons également les processus physiologiques qu’elle peut affecter et les effets qu’elle peut induire.

remarque : les activités énumérées ici ne produisent généralement pas d’effets aussi prononcés que ceux que l’on pourrait attendre de la consommation d’une drogue psychotrope. leurs effets sont beaucoup plus subtils et discrets.

10 moyens de planer sans consommer de drogues

maintenant que nous comprenons le processus d’être high d’un point de vue physiologique et spirituel, voici un aperçu de 10 moyens de planer sans drogue.

1. La respiration holotropique

La Respiration Holotropique

la respiration holotropique, ou hb (holotropic breathwork), est une pratique conçue par le psychiatre stanislav grof, né en république tchèque et basé aux états-unis, qui consiste à respirer rapidement et de manière contrôlée tout en écoutant de la musique pour induire l’altération de l’état de conscience (l’état holotropique, que grof compare au concept hindou d’atman-brahman, la nature divine et véritable du soi).

grof a mis au point cette technique dans les années 1970 à la suite de recherches approfondies sur la thérapie psychédélique (axée notamment sur les effets et le potentiel thérapeutique du lsd), après que l’usage légal du lsd eut été de plus en plus restreint dans les années 60.

les techniques de respiration qui composent la respiration holotropique utilisent essentiellement une forme contrôlée d’hyperventilation pour modifier l’équilibre du dioxyde de carbone et de l’oxygène dans le corps. ces modifications chimiques peuvent induire des états de conscience altérée (comparables à ceux ressentis lors d’une méditation profonde ou d’autres rituels spirituels) que grof et d’autres praticiens et adeptes de la respiration holotropique considèrent comme extrêmement bénéfiques pour lutter contre le stress, l’anxiété, la dépression et même le syndrome de stress post-traumatique, tout en offrant un aperçu profond du véritable soi (mead, 1994).

remarque : la respiration holotropique peut présenter certains risques pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou respiratoires. si vous souhaitez essayer la respiration holotropique, faites-le toujours dans le cadre d’une séance guidée avec un praticien certifié.

2. La course à pied et les exercices intenses

La Course À Pied Et Les Exercices Intenses

avez-vous déjà ressenti une bouffée d’euphorie après avoir fait du sport ? avec le phénomène connu sous le nom de « l’euphorie du coureur », nous savons aujourd’hui que le sport déclenche des réactions chimiques qui produisent un high caractérisé par une réduction de l’anxiété, une amélioration de l’humeur ou une légère euphorie, une réduction de la douleur et du stress, etc. pendant des décennies, les chercheurs et le grand public ont pensé qu’un pic d’endorphines était le seul responsable de ce phénomène, mais il est en fait probablement dû à des altérations du système endocannabinoïde.

des recherches existent (et ce depuis un certain temps) : des échantillons de sang montrent que le taux d’anandamide sanguin atteint un pic après le sport. l’anandamide est un endocannabinoïde produit naturellement par l’organisme qui se lie aux récepteurs cb1 (les mêmes récepteurs que ceux auxquels se lie le thc). bien qu’il ait une demi-vie beaucoup plus courte que le thc, les pics des niveaux d’anandamide dans le sang peuvent produire des effets similaires à ceux d’un high de thc (bien que de durée beaucoup plus courte) : euphorie, amélioration de l’humeur, réduction des sentiments de nervosité, etc. (bergland, 2021).

Articles liés

Les 10 « Drogues Légales » Les Plus Bizarres

3. Les sons binauraux

Les Sons Binauraux

la thérapie par sons binauraux utilise le son pour induire différents états mentaux. ces sons consistent en deux tonalités légèrement différentes envoyées à l’oreille gauche et à l’oreille droite via un casque stéréo. les légères différences tonales envoyées à nos oreilles créent une sorte d’illusion auditive, amenant l’auditeur à percevoir un ton totalement différent. par exemple, si une personne entend un son de 320 hz dans son oreille gauche et de 360 hz dans son oreille droite, elle commence progressivement à percevoir un son de 40 hz. de nombreuses personnes qui écoutent des sons binauraux affirment que l’ajustement du cerveau aux différentes fréquences impliquées par le son les aide à entrer dans différents états mentaux, favorisant la relaxation profonde ou le sommeil, améliorant la concentration ou la créativité et encourageant la méditation profonde.

les sons binauraux fonctionnent selon la théorie de la synchronisation des ondes cérébrales (huang & charyton, 2008, basée sur des recherches montrant que l’exposition de personnes à des ondes lumineuses ou sonores spécifiques peut amener leur cerveau à s’ajuster et se connecter à ces fréquences. on pense généralement que l’activité de notre cerveau peut être classée en fonction de la fréquence de nos ondes cérébrales, qui fonctionnent généralement aux taux suivants :

  • 13–40 hz : connues sous le nom d’ondes cérébrales de fréquence bêta, celles-ci sont les plus rapides et se produisent dans les phases de grande vigilance et de concentration ainsi que dans les états d’anxiété.

  • 8–12 hz : connues sous le nom d’ondes cérébrales de fréquence alpha, ces ondes sont prédominantes dans les états de vigilance détendue comme lorsque nous méditons.

  • 5–7 hz : les ondes cérébrales thêta sont prédominantes dans les états de méditation profonde, de somnolence et de rêve.

  • 1,5–4 hz : les ondes delta sont les ondes cérébrales les plus lentes et se produisent pendant l’état le plus profond du sommeil réparateur.

les sons binauraux sont facilement disponibles en ligne et sont conçus pour connecter votre cerveau aux fréquences énumérées ci-dessus, induisant ainsi des états de relaxation, de méditation et plus encore.

4. Rêve lucide

Rêve Lucide

les rêves lucides sont des rêves dans lesquels le rêveur est conscient qu’il rêve. l’acte de rêve lucide a fait l’objet d’une grande attention en raison de son potentiel en tant que technique spirituelle et de guérison. l’une des sources les plus abondantes de connaissances sur le rêve lucide est sans doute le dr. stephen laberge, qui a dirigé de multiples formes de recherche sur le rêve lucide à l’université de stanford depuis les années 1970. le dr. laberge décrit le rêve lucide comme ayant le potentiel d’ouvrir une porte vers la nature la plus véritable de chacun, ainsi que de provoquer des expériences spirituelles profondes qui peuvent changer radicalement notre compréhension de la réalité et de nous-mêmes (laberge, 2015).

le dr. laberge a également mis au point certaines techniques de rêve lucide conçues pour aider les gens à mieux les vivre et à tirer pleinement parti de leurs éventuels enseignements spirituels. certaines des techniques développées par laberge et d’autres chercheurs dans le domaine comprennent :

  • la technique wild, ou wake-initiated lucid dreaming, consiste à avoir une hallucination hypnagogique qui déclenche l’état de rêve directement à partir de l’état de veille afin d’aider à préserver la conscience dans le rêve.

  • la technique wbtb, ou wake back to bed technique, consiste à utiliser une alarme pour se réveiller pendant le cycle de sommeil, rester éveillé pendant une courte période, puis se rendormir afin d’augmenter les chances de faire un rêve lucide.

  • la technique mild, ou mnemonic induction of lucid dreams, a été mise au point par laberge en 1980. elle consiste à utiliser la mémoire pour se souvenir d’un rêve particulier avant de s’endormir afin de déclencher une expérience plus lucide d’un rêve à venir.

le rêve lucide peut avoir des effets très différents selon les personnes. pour certains, cela peut s’apparenter à une expérience psychédélique, offrant une vision profonde de soi. les avantages supposés du rêve lucide seraient de pouvoir surmonter les cauchemars et l’anxiété, ainsi que renforcer les capacités motrices.

5. Sexe et tantrisme

Sexe Et Tantrisme

pendant un orgasme, on dit que de nombreuses parties du cerveau s’arrêtent temporairement (le page, 2005). et les moments qui suivent immédiatement l’acte sexuel et l’orgasme peuvent facilement être décrits comme apaisants, relaxants et réparateurs. pour de nombreuses personnes, ce sentiment est déjà très profond et comparable à la sensation d’être high. des pratiques telles que le tantra peuvent toutefois renforcer ce sentiment.

le tantrisme est né en inde au viᵉ siècle et a longtemps été considéré comme une pratique spirituelle révolutionnaire, laissant son empreinte sur d’autres religions et institutions, notamment l’hindouisme et le bouddhisme. la pratique tantrique est extrêmement vaste et englobe une grande variété de tantras (instructions, souvent rédigées sous forme de conversations avec un dieu ou une déesse) qui constituent la base de rituels invoquant de puissantes divinités censées accorder des pouvoirs surnaturels et des transformations spirituelles.

les techniques du tantrisme font souvent appel à des postures complexes qui provoquent un effort musculaire et permettent de diriger la respiration afin de susciter un état similaire à celui de la méditation profonde. le tantrisme utilise également la visualisation pour évoquer des connexions visuelles avec des déesses tantriques telles que la kundalini. le british museum décrit l’essence du tantra comme étant « la transformation du monde, via le corps, plutôt que sa transcendance » (ramos, 2020). pour beaucoup, une expérience tantrique ou le sexe tantrique peut être comparé à un moment de connexion spirituelle profonde et de félicité en produisant des sensations similaires à la méditation profonde et peut se manifester par une réduction des sentiments d’anxiété et de dépression, une relaxation profonde et une connexion ainsi qu’une amélioration de l’humeur.

6. Caisson de privation sensorielle et rest

Caisson De Privation Sensorielle Et Rest

les caissons de privation sensorielle sont des bassins isolés, sombres et insonorisés, généralement remplis d’environ 30 cm d’eau salée. le premier caisson a été conçu en 1954 par le médecin et neuroscientifique américain john c lilly dans le cadre de ses études sur la conscience dans un environnement exempt de stimuli externes. dans les années 1960, lilly a commencé à combiner l’utilisation du lsd et de la kétamine avec la privation sensorielle.

aujourd’hui, les caissons de flottaison et de privation sensorielle sont couramment utilisés dans les spas et les centres de flottaison spécialisés du monde entier. les caissons contiennent de l’eau saturée de sels d’epsom (ce qui facilite le maintien à flot), qui sont également censés réduire les douleurs, apaiser la peau, etc.

la chimie derrière les effets des caissons de flottaison est similaire à celle des sons binauraux : flotter dans de l’eau salée à température corporelle, dans l’obscurité et l’isolement les plus complets, est censé aider le cerveau à entrer dans un état de relaxation profonde (caractérisé par des ondes alpha et thêta lentes). la flottaison-rest (thérapie par stimulation environnementale restreinte) est censée avoir une grande variété d’effets à court et à long terme, dont les suivants :

  • une créativité et une concentration accrues

  • réduction de l’anxiété, du stress et de la dépression

  • réduction de la douleur

  • amélioration de la santé de la peau

de nombreuses personnes déclarent également avoir des hallucinations pendant ces thérapies. des études ont aussi exploré les avantages du rest pour les athlètes, en particulier pour accélérer la récupération. la recherche suggère également que la thérapie par flottaison peut évoquer l’euphorie et une meilleure humeur (santos-longhurst, 2020).

7. La méditation

La Méditation

il existe de nombreuses écoles de méditation et elles se concentrent toutes sur des techniques, des pratiques et des objectifs différents. cependant, de manière générale, la méditation vise à inculquer la pleine conscience et la focalisation sur l’instant présent en se concentrant sur l’apaisement temporaire du flot de pensées sans fin et confuses qui traversent notre esprit. la méditation peut prendre de nombreuses formes, comme :

  • la pleine conscience : concentrer l’esprit sur le moment présent ou sur un objet particulier.

  • la respiration : utiliser une respiration contrôlée et ciblée pour calmer le rythme cardiaque et ralentir l’activité cérébrale.

  • le yoga ou d’autres formes de mouvements physiques contrôlés comme le taï-chi.

  • les bienfaits de la méditation sont bien documentés, tant dans la littérature scientifique que dans les médias grand public. bien que l’expérience de la méditation soit différente pour chacun, beaucoup de gens trouvent que, surtout avec une pratique régulière, elle peut potentiellement les aider à :

  • favoriser la connexion et la pleine conscience

  • réduire le stress et l’anxiété

  • soulager les symptômes de la dépression et des troubles anxieux tels que les ruminations et le trop-plein de pensées

  • améliorer le sommeil

  • calmer les symptômes du stress tels que la tachycardie, l’hyperventilation, l’hypertension, les maux de tête, le syndrome du côlon irritable, etc.

Articles liés

Le Yoga Du Rêve : La Méditation Pendant Le Sommeil

8. Le jeûne

Le Jeûne

alors qu’on associe généralement le jeûne aux régimes ou aux programmes de détox, il s’avère qu’il joue depuis longtemps un rôle dans la pratique spirituelle. l’une des références les plus évidentes au jeûne dans un contexte spirituel vient de la bible qui le prêche comme une pratique pour aider les gens à se connecter à dieu, à pratiquer l’humilité et la liberté. dans la culture islamique, les adeptes de la foi islamique pratiquent le jeûne pendant tout le mois de ramadan, non seulement comme un acte de dévotion, mais aussi pour inspirer la gratitude et l’humilité.

comme pour certaines des autres pratiques spirituelles que nous avons mentionnées ici, il n’existe pas d’approche unique du jeûne. pour certaines personnes, le jeûne peut aider à établir une connexion plus profonde avec l’esprit et le corps alors que pour d’autres, il peut servir de moyen de se purger. certaines personnes utilisent également le jeûne comme une méthode de guérison pour aider à surmonter un deuil ou une dépendance.

lorsque nous jeûnons, notre corps subit des changements radicaux comme :

  • la purification : le jeûne aide notre corps à éliminer les toxines de l’organisme.

  • renforcement du métabolisme : sans accès au glucose provenant des aliments, notre organisme produit sa propre énergie à partir d’acides aminés gras et de lactate (un processus connu sous le nom de gluconéogenèse). afin de conserver l’énergie pendant le jeûne, notre métabolisme devient également plus efficace, ce qui a pour effet de réduire notre tension artérielle et notre rythme cardiaque.

  • perte de poids et meilleur équilibre de la glycémie : lorsque notre corps entre dans un état connu sous le nom de cétose (où il utilise les réserves de graisse comme source d’énergie), nous commençons à perdre du poids et notre glycémie se stabilise.

9. Activités palpitantes

Activités Palpitantes

vous avez déjà fait du saut à l’élastique ou de la descente de montagne en vtt ? si c’est le cas, vous savez exactement pourquoi nous avons inclus ces types d’activités dans cette liste. les activités palpitantes et les sports d’aventure déclenchent l’un des plus anciens processus chimiques du corps humain : une poussée d’adrénaline catalysée par notre « réponse combat-fuite naturelle ».

sauter d’une falaise, dévaler une montagne à vélo, faire de la tyrolienne, faire du canyoning et une grande variété d’autres sports extrêmes déclenchent tous cette réponse qui induit une sorte d’euphorie naturelle caractérisée par :

  • une pression sanguine élevée

  • des étourdissements

  • des sensation et vigilance accrues

  • une concentration particulièrement exacerbée

  • une force accrue et fatigue réduite

  • des poussées d’énergie

  • une diminution de la sensation de douleur

10. Manger certains aliments

Manger Certains Aliments

parfois, l’expérience d’un high naturel est aussi simple que de commander un café ou de prendre une bouchée de cacao naturel. vous trouverez ci-dessous une liste de quelques-uns des aliments qui peuvent provoquer un high naturel :

  • le café : le café est un stimulant léger qui aide à accroite la vigilance, la concentration et exacerber nos sens. si vous êtes à la recherche d’un soupçon de bonnes vibrations, une tasse de café supplémentaire peut être tout ce dont vous avez besoin.

  • coca cru : mâcher des feuilles de coca séchées (les feuilles utilisées pour fabriquer la cocaïne) est une pratique courante dans de nombreuses régions d’amérique du sud. comme le café, la coca est un stimulant léger qui peut aider à réduire les nausées, à stimuler le métabolisme, à réduire le mal de l’altitude ou la fatigue et à améliorer la concentration.

  • cacao brut (aussi appelé cacao de cérémonie) : riche en théobromine, boire ou grignoter du cacao naturel produit un effet holistique souvent décrit comme similaire à celui du café, mais en moins nerveux. à forte dose (840 g ou plus), le cacao cérémonial peut produire une forte euphorie semblable à celle des coureurs.

  • piments forts : manger des piments forts déclenche une poussée d’endorphines qui peut vous procurer une euphorie de courte durée ou une soudaine altération de l’humeur. les piments contiennent également de la capsaïcine qui possède certaines propriétés antidouleur.

En résumé : comment planer sans consommer de drogues

voici donc une liste de moyens de se défoncer naturellement et sans danger, sans avoir à se procurer et à consommer des drogues qui, pour la plupart, sont encore illégales et criminalisées dans la majeure partie du monde. en plus de vous montrer quelques méthodes simples pour profiter d’une défonce naturelle, nous espérons que cet article a également remis en question votre façon de concevoir le high dans sa globalité et vous a aidé à voir qu’il ne se limite pas seulement à une sensation d’ivresse ou des éclats de rire.

Steven Voser
Steven Voser
Steven Voser est un journaliste indépendant spécialisé dans le cannabis. Il a plus de six ans d’expérience dans la rédaction d’articles sur tout ce qui touche au cannabis?: comment la cultiver, comment en profiter au mieux, l’essor de l'industrie et le climat juridique en zone grise qui l’entoure.
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. Drug use: Why do we get high? Deutsche Welle - https://www.dw.com
  2. Harper, D. (2022). Online Etymology Dictionary, 2022. Definitions of High. - https://www.etymonline.com
  3. Sessa, B. (2006). From Sacred Plants to Psychotherapy: The History and Re-Emergence of Psychedelics in Medicine - https://www.rcpsych.ac.uk
  4. Mead, W. (1994). Holotropic Breathwork: A Conversation with Christina and Stanislav Grof, MD - https://www.youtube.com
  5. Bergland, C. (2021). “Runner’s High” Depends on Endocannabinoids (Not Endorphins). Psychology Today. - https://www.psychologytoday.com
  6. Huang, T.L. and Charyton, C. (2008). A comprehensive review of the psychological effects of brainwave entrainment. Database of Abstracts of Reviews of Effects (DARE): Quality-assessed Reviews. - https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  7. LaBerge, S. (2015). Lucid dreaming techniques. Science and Non-Duality Anthology Vol. 5. - https://www.youtube.com
  8. Le Page, M. (2005). Orgasms: A real 'turn-off' for women. New Scientist. - https://www.newscientist.com
  9. Ramos, I. (2020). What Is Tantra? The British Museum. - https://blog.britishmuseum.org
  10. Santos-Longhurst, A. (2020). Everything You Need to Know about Sensory Deprivation Tank Therapy. Healthline. - https://www.healthline.com
Listes Top Smartshop
Recherche par catégories
ou
Rechercher