Voacanga Africana : Tout Ce Qu'Il Faut Savoir

Voacanga Africana : tout ce qu'il faut savoir

Voacanga africana est une curieuse plante. Pas si intéressante au premier abord, elle s'est hissée au centre des attentions des psychonautes pour ses propriétés censément hallucinogènes.

Peu d'informations sont disponibles sur les effets de Voacanga africana, ou sur ses applications dans les rituels et cérémonies d'Afrique de l'Ouest. Dans cet article, nous allons explorer les informations à notre disposition, en plongeant plus en détail dans les propriétés de cette plante rare. Nous verrons aussi comment Voacanga africana peut être utilisée pour déclencher un trip psychédélique et comment cultiver vous-même la plante !

Levons enfin le voile sur Voacanga africana !

C'EST QUOI VOACANGA AFRICANA ?

C'EST QUOI VOACANGA AFRICANA ?

Voacanga africana est un petit arbre originaire des terres riches et humides des forêts tropicales et subtropicales d'Afrique de l'Ouest. Au premier abord, on pourrait croire que c'est juste une autre plante d'ornement dans le jardin de n'importe qui. Poussant jusqu'à 6 m de haut, il possède de longues feuilles ovales et luxuriantes, avec des fleurs comme des petits flocons de neige, blanches ou jaunes selon le spécimen. Les fruits ressemblent à de grosses fèves tachetées qui, une fois mûres, s'ouvrent en deux moitiés. Les animaux mangent alors la pulpe jaune, ce qui permet à l'espèce de répandre ses graines.

Depuis sa découverte en 1894, Voacanga africana était considéré comme un simple arbuste tropical jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale. À la suite de la guerre, il a été utilisé par l'industrie pharmaceutique pour ses propriétés médicinales. Les alcaloïdes contenus dans la plante peuvent être retrouvés dans des médicaments stimulants pour traiter des troubles cardiaques et des addictions, ainsi que pour des troubles gériatriques.

Ce n'est que récemment que les psychonautes se sont mis à vouloir dévoiler le potentiel psychédélique de Voacanga africana. Des rumeurs se sont répandues sur internet, au sujet de contrées éloignées où son écorce, ses racines et ses graines étaient utilisées par les peuplades indigènes comme poison, aphrodisiaque, stimulant et même substance psychédélique cérémonielle. Ces rumeurs étaient-elles vraies ?

ARTICLE LIÉ
Les 20 Meilleurs Aphrodisiaques Dans Le Monde Entier

La Nature nous apporte une abondance d’aphrodisiaques végétaux pour se mettre dans l’ambiance. Notre liste du top 20 des aphrodisiaques du monde.

ASPECTS CHIMIQUES DE VOACANGA AFRICANA : EFFETS ET PROPRIÉTÉS

ASPECTS CHIMIQUES DE VOACANGA AFRICANA : EFFETS ET PROPRIÉTÉS

En effet, Voacanga african contient naturellement plusieurs composés intéressants. La plante a attiré l'attention des psychonautes les plus aventureux pour les différents alcaloïdes qu'elle contient en différentes concentrations dans ses racines, son écorce, ses feuilles et ses graines.

Parmi les alcaloïdes présents dans Voacanga africana, on retrouve :

  • voacamine (7,2 %)
  • voacangine (5,6 %)
  • voacristine (4,0 %)
  • voacorine (3,7 %)
  • vobtusine (0,4 %)
  • tabersonine (3,5 %)
  • ibogaïne (0,4 %)
  • vobasine (1,6 %)

La voacamine en particulier est un puissant stimulant cardiotonique, alors que la voacangine est un agent psychoactif bien connu. Les structures chimiques des deux alcaloïdes ressemblent à une autre substance intéressante présente dans la plante : l'ibogaïne. Même si son action n'est pas encore totalement comprise, il semble que l'ibogaïne soit efficace pour moduler l'excitabilité neuronale et la transmission synaptique, tout en agissant comme stimulant naturel contre la fatigue. À fortes doses, l'ibogaïne est une puissante substance psychédélique qui provoque des expériences oniriques et introspectives.

De tous les alcaloïdes, 5–10 % sont contenus dans l'écorce des racines (l'épiderme racinaire), 4–5 % dans l'écorce du tronc, 1,5 % dans les graines et 0,30 %–0,45 % dans les feuilles.

LES EFFETS PSYCHÉDÉLIQUES ET LES APPLICATIONS DE VOACANGA AFRICANA

LES EFFETS PSYCHÉDÉLIQUES ET LES APPLICATIONS DE VOACANGA AFRICANA

Voacanga africana est étroitement apparenté aux plantes mieux connues que sont Tabernanthe et Tabernaemontana—des additifs utilisés dans la préparation de certaines versions de la concoction psychédélique ayahuasca. Comme ses cousins plus célèbres, Voacanga africain est utilisé dans de nombreux rituels chamaniques toujours répandus en Afrique de l'Ouest.

ARTICLE LIÉ
Les Mythes De L'Ayahusca Révélés

Nous nous plongeons dans les fausses idées entourant le breuvage sud-américain qu'est l'ayahuasca. Lisez cet article pour voir ce qui est...

Voacanga africana contient des alcaloïdes similaires dans des concentrations significatives et représente une aventure prometteuse pour les psychonautes les plus curieux. Mais il n'existe pratiquement aucune informe sur l'extraction efficace de ses alcaloïdes. Certains rapportent que les chamans d'Afrique de l'Ouest ingèrent, fument ou préparent une infusion à base de Voacanga africana. Ils préfèrent l'écorce de la racine, l'écorce de l'arbre et les graines.

Une option pour les chamans est de moudre 2–5 g d'écorce de racine et d'en préparer une infusion. Ceci donnera un puissant stimulant cérébral, provoquant des hallucinations visuelles. Les graines de Voacanga africana sont bien plus pratiques : on peut prendre environ 50 graines, les réduire en poudre puis les ingérer sous forme d'une infusion, ou même les fumer mélangées avec d'autres plantes pour provoquer des visions.

COMMENT CULTIVER VOACANGA AFRICANA À PARTIR DE GRAINES

COMMENT CULTIVER VOACANGA AFRICANA À PARTIR DE GRAINES

En plus de moudre vos graines en poudre, elles peuvent aussi être plantées pour cultiver vos propres arbres de Voacanga africana. Comme c'est une plante assez rare en Occident, qui demande quelques précautions pour bien pousser en bonne santé, nous vous recommandons de bien suivre notre guide de culture facile qui suit.

Tout d'abord : il vous faut bien évidemment acheter vos propres graines de Voacanga africana. Comme presque toutes les graines seront dormantes, vous devez les « réveiller » dès que possible pour démarrer le processus de germination.

Commencez par les nettoyer de tout résidu organique. Ensuite, placez-les dans un tamis ou un chinois et faites couler un bon filet d'eau fraîche par dessus pour éliminer toute poussière résiduelle.

Une fois les graines sèches, vous devez utiliser un acide léger (comme du vinaigre ou une solution de jus de citron) pour aider les graines à briser leurs coques et à stimuler la germination. Faire tremper les graines pendant 10–15 minutes aura le même effet que le système digestif des animaux dans la nature.

Vous pouvez ensuite rincer les graines à l'eau de nouveau. Pour éviter les moisissures, faites tremper les graines de l'eau oxygénée à 3 % pendant 20 minutes. Il n'y a pas besoin de les rincer à l'eau après ce dernier bain. Placez les graines dans un récipient et disposez un couvercle sur le dessus, en laissant toujours un peu d'air passer.

VOACANGA AFRICANA

Voir Voacanga Africana

Le meilleur choix est un récipient transparent qui vous permet de surveiller la germination sans avoir à retirer le couvercle. Il faudra attendre au moins un mois avant de voir une jeune pousse sortir de la graine.

Si de la moisissure devait se former pendant que vous attendez, versez un peu d'eau oxygénée dans le récipient, désinfectez les graines et le récipient lui-même en secouant bien puis jetez le liquide en trop. Répétez à chaque apparition de signes de moisissure.

Comme la germination des graines de Voacanga africana est assez aléatoire, une fois que les premières graines éclosent, continuez à surveiller de près le reste des graines. Elles devraient germer durant les 30 à 60 jours qui suivent.

Une fois les graines germées, vous pouvez sortir les jeunes pousses matures. Il s'agit de celles dont la racine fait environ 0,65–0,85 cm de long. Plantez-les dans un terreau humide et riche, en les espaçant d'au moins 5 cm. Gardez le sol humide, mais jamais trempé, et le récipient ne doit être que partiellement exposé à la lumière du soleil.

Ce n'est que lorsque les jeunes pousses ont eu l'opportunité de se développer, pendant environ 3–4 mois, que vous pouvez les transplanter chacune dans un récipient séparé et les exposer complètement à la lumière du soleil. Vous devez toujours entretenir une humidité élevée dans la terre et une température chaude dans votre environnement de culture. Protégez aussi bien vos plants du gel, pendant au moins les trois premières années. Ce n'est que de cette façon que vous pouvez garantir une croissance de vos plants de Voacanga africana en pleine santé.

On espère que cet article aura aidé à éclairer un peu cette plante fascinante mais toujours mystérieuse. C'est certain, plus de recherches sont nécessaires pour dévoiler totalement ses propriétés et ses applications, mais si vous cherchez quelque chose de totalement différent et de nouveau pour enrichir votre expérience psychédélique, Voacanga africana est la plante à essayer !