Tolkien, les Hobbits et le Cannabis

Publié le :
Catégories : Art & CultureBlog
Dernière édition :

Tolkien, les Hobbits et le Cannabis

Vous savez peut-être que les hobbits aiment cette feuille qu’ils appellent herbe à pipe, avec des noms comme Feuille de Langoulet, Vieux Tobie ou Étoile du Sud. Quand Peter Jackson a sorti la trilogie, de nombreux fans se sont demandés si c’était du tabac qu’ils fumaient dans leurs pipes ?

Vous savez peut-être que les hobbits aiment cette feuille qu’ils appellent herbe à pipe, avec des noms comme Feuille de Langoulet, Vieux Tobie ou Étoile du Sud. Quand Peter Jackson a sorti la trilogie, de nombreux fans se sont demandés si c’était du tabac qu’ils fumaient dans leurs pipes ?

     

Il ne faut pas réfléchir longtemps pour s’imaginer que J.R.R Tolkien pensait au tabac quand il a décrit les hobbits tirant joyeusement sur leur herbe à pipe. Professeur d’anglais respecté, ayant écrit ses histoires dans la Terre du Milieu avant 1949, il est facile d’imaginer qu’il n’a pas été autant exposé au cannabis que nous le sommes de nos jours.

De plus, l’Angleterre a interdit le cannabis en 1925 (dans la Convention sur le Contrôle des Narcotiques) avec l’Égypte et la Turquie. À l’époque, le cannabis n’avait que peu d’importance en Angleterre.

1925 était aussi une époque où peu de choses étaient connues sur les dangers et les risques pour la santé du tabagisme et il y a même des traces de l’ancienne propagande pour suggérer que votre médecin vous conseillait de fumer. Il est évident que la substance de choix pour fumer la pipe au début du 20ème siècle était le tabac.

 

J.R.R Tolkien

J.R.R. Tolkien

Tolkien était un produit de son époque, né en 1892 en Angleterre. La consommation de cannabis récréatif à cette époque était pratiquement inconnue et même ses applications médicales traditionnelles étaient remplacées par de nouvelles formes de médicaments telles que l’aspirine.

     

 

Pipes en bois tobacco

 

Dans le prologue du Seigneur des Anneaux, Tolkien décrit l’herbe à pipe comme « probablement une variété de Nicotiana » qui est un autre nom du tabac. L’attachement de Tolkien aux hobbits en dit long : « je suis en fait un hobbit (en tout sauf pour la taille) … Je fume une pipe, j’aime les bons aliments naturels (non-réfrigérés) mais je déteste la cuisine française. »

Mais peut-être que si Tolkien connaissait les dangers du tabac comme nous les connaissons aujourd’hui, les choses auraient été différentes ? La popularité de l’œuvre de Tolkien et du cannabis ont atteint un pic durant les années 60 et 70, mais durant les années 60, une copie des livres de Tolkien était entre les mains de beaucoup d’étudiants et jeunes progressistes dans le monde entier.

« Rendue perplexe par le carnage de notre nation au Vietnam et la menace ultime d’un enfer nucléaire, une génération entière de jeunes Américains pouvait se perdre et oublier ses problèmes dans les complexités de cette histoire épique en trois volumes, » déclare Ralph C. Wood, professeur de théologie et de littérature ayant un intérêt pour Tolkien. « En effet, la rumeur voulait que – un souhait cherchant à être réalisé, sans aucun doute – Tolkien ait composé le Seigneur des Anneaux sous l’influence de drogues. »

Le livre de Tolkien comporte les thèmes de la durabilité de l’environnement, de l’anti-industrialisme, de petits poucets champions et de personnages féminins forts.

« Dans les années 1960, Tolkien a été apprécié par de nombreux membres de la ‘contre-culture’ naissante en raison de son intérêt pour les problèmes environnementaux, » écrit David Doughan de la Tolkien Society dans sa biographie.

     

Bien entendu, tous ceux qui ont déjà lu les histoires de la Terre du Milieu sous l’influence du cannabis savent que les deux vont très bien ensemble. Les livres de Tolkien ont un large écho grâce à leurs forts liens avec la lutte pour les droits civiques, la contre-culture et les substances psychédéliques. Peut-être est-ce la raison pour laquelle les adaptations au cinéma de Peter Jackson semblent montrer une substance aux effets plus proches du cannabis.

Dans la Communauté de l’Anneau, Saroumane jette un regard plein de jugement à Gandalf en lui disant, « Votre amour de la Feuille des Hobbits a clairement ralentit votre esprit. » Dans le premier film de Jackson le Hobbit, Radagast le Brun peut être vu roulant les yeux alors qu’il tire une bonne bouffée sur la pipe de Gandalf. Les adaptations par Jackson de l’œuvre littéraire de Tolkien pourraient être considéré comme une vision ludique de ce que les hobbits pourraient mettre dans leur pipe, s’ils avaient été imaginés à notre époque.

 

Hobbit cannabis

Peut-être que Tolkien trouvait des propriétés éclairant l’esprit dans le tabac, propriétés que beaucoup d’entre nous trouvent dans le cannabis. Tolkien apprécie clairement une bonne pipe pleine de son herbe favorite, la nature et les détails. Avec bon nombre de variétés de cannabis différentes aux noms tels que Old Toby, Gandalf OG, Longbottom Leaf, Green Dragon et Hobbit, il ne fait aucun doute que la communauté du cannabis apprécie fortement l’œuvre de Tolkien.

On peut trouver un indice dans son livre Contes Inachevés, une collection de notes et d’histoires éditées et publiées plus tard par son fils Cristopher.

« Le silence et la fumée semblaient fortement ennuyer Saroumane, et avant que le conseil ne se disperse, il dit à Gandalf : « Quand des affaires importantes sont en débat, Mithrandir, je me demande un peu pourquoi vous devez jouer avec vos jouets de feu et de fumée, alors que les autres sont en train de parler sérieusement. » Mais Gandalf rit et répondit : « Vous ne vous demanderiez pas, si vous consommiez l’herbe vous-même. Vous pourriez trouver que la fumée expirée libère l’esprit des ombres intérieures. Quoi qu’il en soit, elle donne de la patience, pour écouter les erreurs sans colère. Mais ce n’est pas un de mes jouets. C’est l’art du Petit Peuple, là-bas à l’ouest : un peuple joyeux et valeureux, même s’il ne pèse pas lourd, peut-être, dans votre haute politique. »

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits connexes