Le Top 15 des meilleurs films sur la drogue de tous les temps !

Publié le :
Catégories : Blog

Le Top 15 des meilleurs films sur la drogue de tous les temps !

Les films sur la drogue sont des portails vers d'autres dimensions mentales. Ces œuvres d'art abstrait offrent un passage vers des états de conscience alternatifs, le tout saupoudré de beaucoup d'imagination.

Le cinéma possède cette capacité unique de pouvoir construire des répliques d'expériences de la vie réelle, et de les imprégner d'imagination créative. Voilà pourquoi les films sur la drogue possèdent une telle puissance mystique culturelle ! Tous ces films sont devenus des classiques cultes en ayant osé démystifier le monde séduisant des substances. Chacun offre sa propre vision artistique sur les états de perception alternatifs, la pensée abstraite et les contre-cultures de niche. Les films présentés ci-dessous sont les meilleurs de leur genre. Tous les films qui suivent sont très originaux, bien dirigés, avec des performances émotionnelles, des scènes étonnantes et des intrigues bien ficelées.

15. Waking Life

Waking Life

La base de la réalité est remise en question avec cette vision post-moderne de paysages oniriques lucides. Le spectateur est embarqué dans un voyage surréaliste à travers une série de rêves philosophiques. L'incapacité à se réveiller du personnage principal entraîne la réalisation de n'être qu'un fragment de ses rêveries subconscientes. La vie devient alors une suite infinie d'illusions, ce qui illustré par un style d'animation très fortement différent pour chaque rencontre existentielle. Les scènes d'action étranges se fondent dans des éléments de style dessin animé atmosphériques. Finalement, le personnage réalise que la seule issue à cette répétition de rêves fragmentés est de se dissoudre dans l'infinité.

14. Spun

Spun

Avec une intelligence morbide, cette comédie à l'humour noir explore les vices de la méthamphétamine tout en se plongeant en profondeur dans l'industrie du sexe. Beaucoup de transactions tournent très mal, et le spectateur assiste à des délires pornographiques très vivants au cours de cette excursion explosive. Mickey Rourke est plus que crédible dans le rôle de The Cook, et cette spirale étrangement hilarante plonge dans des lieux très réalistes, comme des boîtes de strip, des squats de toxicomanes et des laboratoire à meth dans des chambres de motel. La tension de cette sous-culture est allégée par la présence de bondage et de nudité. Ce film abrite une superbement torride Brittany Murphy au mieux de sa forme, et Billy Corgan lui offre une musique extrêmement bien ficelée.

13. Hôtel Woodstock

Taking Woodstock

Le paradis hippie est merveilleusement représenté dans cet hommage sentimentalement approprié au légendaire festival Woodstock. L'aventure comprend une mémorable séquence sous LSD dans un merveilleux van Volskwagen classique. Une prise accidentelle de brownies au hasch fait des miracles en réunissant une famille à la base plutôt distendue. L'ambiance des années 1960 est amplifiée par des références culturelles croisées à la guerre du Vietnam et aux communautés gaies underground. Danny Elfman entoure le film d'une bande originale chaloupée et transcendantale.

12. A Scanner Darkly

A Scanner Darkly

Des agents doubles emploient des moyens incroyables pour cacher leur identité dans un future sinistre dominé par une drogue dévastatrice connue sous le nom de Substance D. Tous ceux qui l'ont essayé succombent à l'addiction, mais les enquêteurs doivent en prendre pour gagner la confiance des barons de la drogue. Keanu Reeves joue l’enquêteur principal dans ce film de science-fiction, adaptation de l'ingénieuse nouvelle de Phillip K. Dick. L'histoire est la prédiction d'une époque à venir qui n'est que trop possible. Avec des couches d'animation digitale tremblantes, ce film contient des scènes et descriptions très fidèles du syndrome de manque, jouées par une équipe d'acteurs dont Winona Ryder, Woody Harrelson, et Robert Downey Jr.

11. Limitless

Limitless

Ce thriller à l'action rapide révèle comment les médicaments étendent les limites de l'intellect et du physique. NZT est une substance expérimentale qui est distribuée discrètement dans les rues de New York. Un écrivain se procure cette drogue puissante, et l'utilise pour finir d'écrire une œuvre majeure. Malheureusement, il en devient dépendant, et la source illicite de cette drogue se fait tuer. Des contrats douteux avec de grosses entreprises compliquent la situation, et des accès d'amnésie cachent l'identité des assassins de victimes clé. Malgré une violente paranoïa, de grands succès politiques sont obtenus grâce au lobbying des grandes compagnies. Cet exposé de fiction illustre la façon dont les compagnies pharmaceutiques utilisent des méthodes dignes de la mafia pour contrôler le gouvernement.

10. Arnaques, Crimes et Botanique

Lock Stock and Two Smoking Barrles

Des plants de cannabis sont au centre du célèbre film de Guy Ritchie. Les errements hilarants du gang de bras cassés sont du niveau d'une farce shakespearienne. Après avoir entendu leurs voisins prévoir un cambriolage, des petits voyous tentent leur chance en dérobant à ce groupe de voleurs leur récolte de cannabis fraîchement volée. Ce trésor bien mal acquis engendre une chasse sanglante avec les représailles de la mafia. Ce film britannique très spécial est parsemé de coups de feu et de braquages. Chaque moment de suspense est une véritable montagne russe pour tout fumeur de cannabis.

9. La Cité de Dieu

City of God

Ce film brise le mythe glamour des contre-cultures de la drogue en présentant la réalité infernale des guerres de gang. Les paysages de plages exotiques lissent les aspérités de cette exploration brutale du monde de la drogue au Brésil. Trois amis loyaux gagnent du pouvoir en tant que voleurs à la fin des années 1960, mais les décennies suivantes les voient se séparer en factions différentes qui ne tarderont pas à se faire la guerre. Le titre du film fait référence au bidonville qui sert de décor à cette fable de trahison. Ce drame de non-fiction, présente la formation des cartels de la drogue, la corruption de la police et les équipes d'enfants soldats.

8. Pulp Fiction

Pulp Fiction

Le cinéma a été révolutionné par cette saga criminelle à couper le souffle. Une approche non-linéaire crée une confusion et une désorientation qui correspond bien aux acteurs à l'écran. La majorité de l'intrigue tourne autour de sombres échanges à propos d'héroïne de haute qualité, et une masse impressionnante de cadavres est rapidement générée. Uma Thurman joue l'imitation la plus fidèle d'une overdose jamais montrée dans un film, mais la démonstration par John Travolta des joies d'une sédation par la drogue donne un aspect glamour à la seringue. Son personnage mentionne également son amour du haschisch.

7. Easy Rider

Easy Rider

Ce film phare de la période hippie commence alors que deux hippies transportent de grandes quantités de cocaïne du Mexique à Los Angeles. Ils vendent rapidement leur marchandise, et utilisent leurs profits illégaux pour voyager vers la fête de Mardi Gras. En chemin, ils ont de vivantes expériences avec le LSD. Un jeu de caméra intelligent capture leurs sensations. L'amour libre offre de nombreuses opportunité avec les filles de cette génération à l'esprit ouvert. Le cannabis est présenté sous un aspect positif en comparaison aux ravages de l'alcool. Jimi Hendrix propulse cette quête avec une bande originale angélique, et la fin étonnamment sombre sert d'avertissement à tous les pacifistes.

6. Scarface

Scarface

Cette plongée dans les œuvres d'une organisation vendant de la cocaïne a créé les codes de tous les films sur la mafia qui allaient suivre. La consommation excessive de cocaïne d'Al Pacino est sans égal sur le grand écran. Les sombres tactiques des barons de la drogue sont affichés aux yeux de tous, et les frissons du sommet sont suivis d'une descente fracassante quand le monde de Tony Montana s'écroule complètement. Il utilise la drogue qu'il vend pour obtenir une force surhumaine, mais rien ne saurait enrayer son inévitable chute.

5. Trainspotting

Trainspotting

Le chef-d’œuvre littéraire d'Irvine Welsh a donné naissance à un film devenu immédiatement culte. Il présente audacieusement différents types de personnalités de personnes devenant dépendantes à l'héroïne. Il donne également une profondeur émotionnelle aux combats auxquels font face les consommateurs d'héroïne. Les événements traumatiques présentés vont de l'overdose au VIH en passant par la mort d'un bébé. La folie des événements devient vite hors de contrôle, et tous subissent les conséquences de leur folie.

4. Blow

Blow

Ce film piquant qui présente la vie d'un homme faisant la contrebande de cocaïne va très loin pour montrer les origines du Cartel Medellín. Johnny Depp joue le rôle du célèbre George Jung dans sa quête tout au long de sa vie pour atteindre le sommet à travers des organisations criminelles. Une tentative de contrebande de cannabis ratée permet à George de construire des relations en prison qui lui permettent de mener des opérations extrêmement profitables en Colombie. Penelope Cruz qui joue sa sensuelle épouse délivre une performance pivot qui illustre parfaitement l’ascension et la chute de ce mafioso.

3. Enter the Void

Enter the Void

Une expérience de détachement du corps forme la base de ce cauchemar sereinement dissociatif. Une vue de la mort sous DMT est présentée dans l'écrin de ce voyage audacieux dans la ville de Tokyo. Des visions étranges présentent une réalité post-mortem, combinée avec la sagesse tibétaine ancienne, le tout pour donner naissance à une réalisation paralysante d'un vide infini. Le spectateur est plongé dans un monde chaotique qui amène à une expérience de la réincarnation à la première personne. Les substances psychédéliques entraînent le spectateur dans une quête de sens intensément sexuelle dans une ville pleine de violents troubles.

2. Requiem for a Dream

Requiem for a dream

L'addiction est spécialement définie dans ce film unique ! Dans ce qui est l'un des films les plus tragiques de son époque, plusieurs voies de la dépendance sont douloureusement explorées. La profondément dévastatrice séquence d'événements ne se déroule que sur trois saisons, mais c'est assez pour dérouler l’identité de chaque personnage. La dépendance à l'héroïne entraîne l'incarcération, l'amputation, la prostitution, et le chagrin. La télévision est présentée comme étant une drogue également destructrice, car elle impacte les vies des individus en leur fournissant une stimulation sans fin. Ceci facilite l'isolement et la soumission, qui génèrent encore plus d'addiction aux produits pharmaceutiques dont les publicités passent à l'écran. Personne ne peut s'échapper intact de ce chef-d’œuvre de Darren Aronofsky !

1. Las Vegas Parano

Fear and loathing in Las Vegas

Ce champion des films sur la drogue est l'adaptation démentielle par Terry Gilliam des légendaires mémoires dans le style gonzo de Hunter S. Thompson. Cette expédition traverse les magnifiques déserts du Nevada. Toutes les drogues existantes semblent être de la partie : la liste de courses de ces substances comprend de la mescaline, de l'éther sniffé, de la cocaïne par voie nasale, des gouttes d'adrénochrome et d'innombrables buvards d'acide. Las Vegas donne au film une ambiance romantique et louche avec ses strips clubs et casinos. Cette toile de fond offre assez de vice pour donner vie à une série cérébrale de mésaventures taboues.

Produits connexes