Blog
Pouvez-vous Congeler Votre Herbe Ou Pas ?
5 min

Pouvez-vous Congeler Votre Herbe Ou Pas ?

5 min
Growing Seedshop

En voulant conserver leur herbe sur le long terme, beaucoup se tournent vers le congélateur. Est-ce une idée de génie ou une mauvaise décision ? Regardons les quatre éléments du stockage de l'herbe – lumière, humidité, friction et température – pour déterminer si c'est bien de congeler de l'herbe, des extraits, s'il faut congeler tout ou rien.

Ce n’est pas étonnant de voir de nombreux consommateurs de cannabis se tourner vers leur congélateur pour conserver leur herbe. Comme nous l’a appris Game of Thrones, « le feu consume, mais le froid préserve ». Cette maxime a beau être véridique de manière générale, dans le cas de l’herbe, elle est terriblement incomplète.

PRINCIPES DE BASE DU STOCKAGE DE L’HERBE

Tout d’abord, quelques bonnes pratiques générales pour la conservation de l’herbe. Les quatre principaux facteurs à prendre en compte sont la lumière, l’humidité, la friction et la température. Ce dernier pourrait sembler être le plus important dans le cas de l’herbe congelée, mais comme nous allons le voir, ce n’est pas le seul à jouer un rôle.

QUE LA LUMIÈRE SOIT ?

Que La Lumière Soit ?

Pour comprendre la lumière, il faut comprendre les rayons UV. Les rayons UV sont divisés en trois catégories : UVA, UVB et UVC. Chez l’homme, les rayons UVA provoquent les coups de soleil et le bronzage, alors que les rayons UVB sont responsables des lésions dans les tissus en profondeur dus à l’exposition au soleil.

Le cannabis est aussi sensible aux effets dommageables des UVB. Ils provoquent la décomposition du THC, le principal composé psychoactif du cannabis. Mais les rayons UVB ne sont pas totalement mauvais – de nombreux cultivateurs ne jurent que par de hauts niveaux de rayons UVB pendant la phase de culture pour augmenter la production de trichomes – mais pendant la phase de stockage, c’est un terrible ennemi.

Tout bonne méthode de stockage impliquera de bloquer les rayons UVB d’une manière ou d’une autre ; soit en stockant votre herbe dans des récipients comme les pots Miron (qui bloquent spécifiquement les rayons UVB), soit en la conservant dans des récipients opaques, soit en la stockant à l’obscurité totale.

HOU-LÀ L’HUMIDITÉ

L’humidité

Nous arrivons donc au deuxième grand point à prendre en compte dans le monde de la conservation du cannabis : l’humidité. Pour ce qui est du stockage de l’herbe, on mesure l’humidité en termes d’humidité relative (HR) : la quantité d’eau dans l’air, calculée comme pourcentage de la quantité totale nécessaire pour saturer cet air.

Dans le cannabis, ce qui nous intéresse est stocké dans les trichomes. Les trichomes comportent de petites bourses remplies de résine qui contiennent les cannabinoïdes et les terpènes, les molécules responsables des effets et parfums si appréciés du cannabis. Un excès de séchage peut provoquer la dégradation des trichomes. Voilà pourquoi une vieille herbe trop sèche ne sera pas juste dure à fumer : elle sera aussi moins puissante et moins savoureuse.

Ceci étant dit, un excès d’humidité est aussi une mauvaise chose : cela peut entraîner le développement du mildiou, des moisissures et de toutes sortes de choses désagréables à éviter dans votre herbe.

Certains passionnés du cannabis déclarent qu’une humidité relative supérieure à 65 % peut provoquer des moisissures, alors que d’autres affirment qu’une fourchette de 55–62 % est idéale. Cela peut varier en fonction du type d’herbe ainsi que du type de récipient utilisé : les récipients hermétiques feront des merveilles pour éviter les moisissures et autres nuisibles.

Le moyen le plus simple de préserver l’humidité de l’herbe est d’utiliser des récipients en verre hermétiques. Si vous voulez calibrer plus précisément l’humidité relative, envisagez un humidor.

Fum Box
Voir Fum box

LA FRICTION C’EST FOU

Tous ceux qui ont déjà essayé de gratter du kief à l’intérieur d’un pochon en plastique froissé peuvent en témoigner, la friction peut détruire une bonne herbe. Les trichomes à la surface des fleurs de cannabis sont fragiles et peuvent facilement être brisés. Toute méthode de stockage avec laquelle votre herbe est souvent écrasée, broyée, ou bien vous risquez de vous asseoir dessus, n’est pas une méthode idéale.

Il y a une exception : si votre méthode de stockage comporte un récupérateur à kief, alors lâchez-vous avec la friction.

ARTICLE LIÉ
Le Meilleur Moyen De Stocker Votre Herbe

Apprenez ce qu'il faut faire et ne pas faire pour conserver son cannabis convenablement, sur le court et le long-terme.

ET ENFIN … LA TEMPÉRATURE

Température

Si l’herbe et la température étaient en couple, leur statut serait « c’est compliqué ». Pour ce qui est de la température, il ne faut définitivement pas laisser les choses trop chauffer. La chaleur peut pousser votre cannabis à trop sécher et on a déjà vu à quel point c’est dévastateur.

La plupart des sources expertes conseillent de conserver votre herbe dans un environnement frais et tempéré – entre 20 et 25 °C. Mais y a-t-il une vraie raison pour ne pas plonger plus dans le froid ? Même jusqu’à la congélation ?

CONGELER SON HERBE, UNE BONNE IDÉE ?

Congeler Son Herbe, Une Bonne Idée ?

Le principal argument en faveur de la congélation de l’herbe est que cela ralentira le processus naturel de décarboxylation, dans lequel le THCA naturellement présent dans les têtes se décompose en THC, qui se décompose ensuite en CBN provoquant le sommeil (normalement, le THCA se transforme en THC quand vous le fumez). La congélation pourrait en effet ralentir ce processus indésirable, mais elle s’accompagne de tout un ensemble d’effets secondaires indésirables que vous voulez éviter.

Un des principaux inconvénients de l’herbe congelée est que cela pousse les trichomes à devenir très friables et à risquer de se détacher. Ceci signifie que les effets de la friction seront amplifiés pour l’herbe congelée. Même le plus léger des mouvements vous fera perdre des trichomes à la pelle. Plutôt que de préserver la puissance de votre herbe, le processus de congélation pourrait provoquer sa perte.

Ce n’est pas toujours un inconvénient – si vous voulez préparer du bubble hasch ou un produit similaire, vous pouvez utiliser cette propriété à votre profit. Mais si vous voulez juste conserver de l’herbe à fumer, ça ne marchera pas.

De plus, si votre emballage n’est pas totalement hermétique, votre herbe pourrait être brûlée par la congélation, de quoi faire de la décongélation un vrai cauchemar. Même dans le meilleur des cas, les changements radicaux d’humidité et de température peuvent rendre le processus de décongélation très stressant, de quoi exposer votre cannabis au risque de perdre son caractère ou d’attirer des pathogènes.

ARTICLE LIÉ
L'Eau Glacée Et L'Obscurité Peuvent-elle Accroître La Production De Trichomes Du Cannabis ?

Certains cultivateurs affirment que la combinaison du rinçage à l’eau glacée et de l'obscurité avant la récolte peut améliorer l’aspect,...

PUIS-JE CONGELER D’AUTRES PRODUITS DE L’HERBE ?

Des concentrés comme le hasch et la BHO tolèrent bien plus la congélation que les fleurs brutes. La raison est évidente : les trichomes ont déjà été brisés et traités, il n’y a donc plus de petits morceaux friables qui peuvent se détacher. Pour stocker un concentré au congélateur, pliez-le dans du papier parchemin, mettez-le dans un bocal en verre hermétique et emballez le tout dans quelque chose d’opaque.

ALORS, COMMENT DOIS-JE CONSERVER MON HERBE ?

Comment Dois-je Conserver Mon Herbe ?

Premièrement, abandonnez donc les pochons en plastique froissés. Investissez dans des bocaux en verre de qualité pour conserver votre herbe à l’abri de l’air, de l’humidité et de la friction. Parmi quelques bons choix, on peut citer la Stashbox Tightvac Mini et le Weed Curing Jar. Ensuite, trouvez un moyen de protéger vos bocaux d’herbe de la lumière. Placez-les à l’obscurité, ou emballez vos bocaux dans des sacs en toile de jute. Assurez-vous de trouver un endroit pour les stocker à une température de 20–25 °C.

Stashbox Tightvac Mini

Voir Stashbox Tightvac Mini

Si vous voulez faire passer votre conservation de l’herbe à un niveau supérieur, envisagez d’investir dans un humidor pour garder un meilleur contrôle sur les niveaux d’humidité de votre herbe.

Garder l’herbe fraîche est une science exacte et, si vous suivez le principes présentés plus haut, il n’y a aucune raison pour que votre herbe ne garde pas sa puissance et sa fraîcheur pendant au moins six mois. Évitez le congélateur et gardez votre herbe dans un endroit obscur, frais, légèrement humide et sans friction – et tout ira bien !

Arielle

Écrit par: Arielle Friedman
Arielle est basée à Toronto, au Canada et adore les sujets liés au cerveau. Quand elle n’écrit pas, elle apprécie faire de l’art, en apprendre plus sur la biorémédiation, et essayer de prévenir l’apocalypse robotique qui nous guette.

De nos auteurs

Read more about
Growing Seedshop
Recherche par catégories
ou
Rechercher