Pourquoi manger du cannabis est plus fort que de le fumer

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Pourquoi manger du cannabis est plus fort que de le fumer

Manger du cannabis peut avoir des effets profondément différents de le fumer, et voici pourquoi.

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi manger du cannabis le rendait beaucoup plus puissant que de juste le fumer ? Mettre de l'herbe dans un brownie plutôt qu'un joint peut sublimer l'expérience en termes de puissance et de durée. Souvent un régal, mais parfois une épreuve pour le consommateur.

Le cannabis ingéré possède une force à ne pas sous-estimer et qui peut facilement dépasser ceux qui n'y sont pas préparés. La raison derrière tout cela se trouve dans la façon dont les composants du cannabis interagissent avec le corps. Quand vous mangez du cannabis, il doit passer par le système digestif. Pendant le processus d'absorption, le THC passe par le foie, où il est converti en une forme bien plus puissante. Le delta-9 THC (la forme normale du THC) devient du 11-hydroxy-THC, qui passe la barrière hémato-encéphalique avec beaucoup plus de facilité et de puissance !

Quand vous inhalez du cannabis, sous forme de fumée ou de vapeur, les composants sont absorbés directement dans le sang à travers les poumons. Ceci empêche le THC de passer par le foie et il se dirige directement vers le cerveau. L'effet est donc plus instantané mais moins puissant.

Il faut noter que quand vous fumez de l'herbe, le THC qui ne passe pas la barrière hémato-encéphalique la première fois repasse à travers la circulation sanguine pour faire un tour de l'organisme. Sur son chemin, il finit par passer par le foie où, de la même manière que quand vous le manger, il est converti en 11-hydroxy-THC. Ceci vous fait ressentir les effets des deux formes du THC, une fois que la circulation sanguine le ramène au cerveau.

La principale différence entre manger et fumer, c'est que TOUT le THC que vous consommez en mangeant est converti en 11-hydroxy-THC, alors que seule une petite portion du THC fumé l'est.

Vient ensuite la question du contrôle du dosage. Quand vous mangez du cannabis, tout est absorbé en une fois et vous n'avez que peu de contrôle sur la dose comme il faut longtemps avant que les effets ne soient ressentis. Quand vous fumez du cannabis, vous avez un aperçu immédiat de l'effet qu'il a sur vous et vous pouvez contrôler la dose en fonction. C'est ce qu'un appelle techniquement le titrage : contrôler et ajuster la puissance au fur et à mesure. Quand le cannabis est fumé, en général le pic de puissance a lieu après 10 minutes et se dissipe ensuite rapidement pendant les 30 à 60 minutes qui suivent. Donc, avec le titrage, vous pouvez vous maintenir à un certain niveau pendant une période de temps. Ce n'est pas possible quand vous mangez du cannabis puisque vous absorbez tout en une fois. Cependant, quand vous connaissez votre herbe et la force de vos préparations culinaires, vous pouvez avoir une idée très précise de la dose et vous pouvez la contrôler très précisément. Pour y parvenir, mesurez toujours combien de grammes vous mangez : vous pouvez ainsi déterminer facilement quel dose vous convient le mieux.

Ça dure plus longtemps

Mesurer combien de temps le THC reste dans l'organisme est en réalité assez compliqué. L'indicateur utilisé pour mesurer combien de temps une substance reste dans le corps est appelé la demi-vie (combien de temps il faut pour que la moitié de la substance quitte le corps). Mais comme le THC peut être stocké dans la graisse et re-libéré plus tard, c'est une mesure difficile à effectuer. Ceci dit, tout est lié à la façon dont le THC est métabolisé. Si le THC ne passe pas par le foie, il se dissipe très rapidement. S'il passe par le foie, il peut rester dans l'organisme entre 6 et 10 heures. Ce qui veut dire que si vous mangez de l'herbe et donc que vous avez une pure dose de 11-hydroxy-THC, vous allez planer pendant un bon moment.

La vitesse

Le dernier facteur à considérer est la montée. Qu'il soit fumé ou vaporisé, les effets du cannabis montent rapidement, parfois presque instantanément. Cependant, quand vous le mangez, il peut prendre entre 45 minutes et une heure et demie pour monter.

Ceci est dû à deux différences majeures. La première est que quand vous fumez de l'herbe, elle passe instantanément dans le sang et tout ce qu'elle a à faire, c'est d'arriver au cerveau. Quand vous en mangez, le cannabis doit d'abord passer par le système digestif avant de trouver son chemin pour passer dans le sang, puis au cerveau.

Deuxièmement, les concentrations jouent également un rôle. Fumer du cannabis fait passer beaucoup plus de THC dans le sang que d'en manger. Environ 50-60 % des cannabinoïdes inhalés passent dans le sang, alors que seuls 10-20 % des cannabinoïdes mangés le font. Voilà pourquoi la montée du cannabis ingéré est bien plus lente.

Quand le cannabis devient un voyage

Chaque substance possède un niveau particulier où elle peut déployer ses effets sous leur forme la plus merveilleuse. Dépasser ce niveau n'augmente pas souvent les aspects les plus agréables mais fait souvent ressortir les aspects désagréables, comme l'anxiété et l'augmentation du rythme cardiaque. Le cannabis n'est pas couramment considéré comme une substance psychédélique au même titre que les champignons magiques ou le LSD mais, néanmoins, fumer une herbe très puissante peut amener au premier niveau des effets psychédéliques. Mais quand le cannabis est mangé, ceci a tendance à être considérablement amplifié et les effets peuvent prendre la caractéristique d'un trip : une longue durée (4-6 heures) et un aspect visionnaire léger, bien que souvent teinté d'une sédation et d'une lourdeur des membres, avec des crises de rire et une fringale. En plus de n'avoir besoin que d'une quantité bien plus faible pour arriver à un effet longue durée, manger du cannabis fait ressortir sa nature psychédélique bien mieux que tout autre mode de consommation.

Pour ce qui est du dosage, il est conseillé de commencer au bas de l'échelle et d'expérimenter car même de petites quantités peuvent être étonnamment fortes. Si vous ne connaissez pas la puissance de votre herbe, commencez avec 0,3 ou 0,5g de têtes et augmentez par la suite si besoin.

comments powered by Disqus