Blog
Les Nuisibles Et Les Maladies Typiques Du Piment
10 min

Les Nuisibles Et Les Maladies Typiques Du Piment

10 min

Une culture de piment ne se résume pas qu’à l’arrosage et à l’apport de nutriments, car il faut aussi se préparer à s’en occuper lorsqu’ils tombent malades ! Pour une belle culture sans tracas, ce guide vous aidera à identifier et traiter les problèmes les plus fréquents que peuvent rencontrer vos piments.

Cultiver des plantes, que ce soit du cannabis, des tournesols ou des piments, est bon pour l’esprit, le corps et l’âme. Les piments font partie des plantes les plus faciles et les plus gratifiantes à cultiver, ce qui vous permet d’épicer votre vie culinaire et d’en apprendre beaucoup sur l’horticulture par la même occasion.

Une partie de la culture consiste à apprendre à éviter, identifier et repousser les invasions bactériennes, virales, fongiques et d’insectes. Ce guide vous montrera certaines des invasions et maladies les plus courantes susceptibles de se produire dans une culture de piments et ce qu’il faut faire pour y remédier.

Bactéries et virus typiques du piment

Les humains ne sont pas les seuls à pouvoir développer des infections et à en souffrir. Les piments peuvent aussi tomber malades, à leur détriment comme au nôtre. Un plant de piment malade est un plant malheureux qui ne produira pas le rendement généreux que nous désirons.

Apprendre à identifier et traiter les maladies typiques du piment puis à revigorer vos plants infectés est donc une compétence cruciale dans la culture du piment.

Voici quelques-unes des plus courantes.

Tache bactérienne

Tache bactérienne

Xanthomonas campestris pv. vesicatoria provoque le développement de taches sur les feuilles et les fruits des plants de piment (et de tomate). C’est une infection agressive qui peut être problématique. Le plus souvent, elle est présente dès le début de vie de la graine, car elle est transmise par la plante mère. Il est donc essentiel de ne jamais cultiver de graines de piment provenant d’une plante atteinte de la maladie de la tache bactérienne.

L’avantage est que les graines de bonne qualité devraient, avec un peu de chance, être exemptes de cette infection. Cependant, le maintien d’un faible niveau d’humidité est un autre bon moyen de tenir cette bactérie à distance, car elle se développe dans l’humidité comme de nombreux parasites.

Symptômes

  • Trous et crevasses sur les feuilles avec un centre noir et une bordure jaune pouvant atteindre 0,6 cm.
  • Taches surélevées et semblables à des croûtes sur la face inférieure des feuilles.
  • Taches surélevées sur les piments.
  • Si on les laisse continuer, les feuilles finissent par jaunir, se flétrir et tomber.
  • Les fruits finissent par pourrir.

Solution

  • Utilisez des graines/clones de bonne qualité.
  • Utilisez de la terre fraîche ou de la terre que vous savez exempte de contamination.
  • Dès que vous identifiez l’infection, retirez les parties infectées de la plante.
  • Maintenez les piments bien fertilisés (mais pas trop), ce qui les aidera à rester en bonne santé et à combattre eux-mêmes l’infection.
  • Un fongicide à base de cuivre administré en pulvérisation foliaire est connu pour aider à vaincre la tache bactérienne.

La pourriture molle bactérienne

Bacterial soft rot

La pourriture molle bactérienne est une infection causée par plusieurs espèces de bactéries : Erwinia, Pectobacterium et Pseudomonas. Elle affecte toute la plante, mais s’attaque surtout aux fruits qui se flétrissent et pourrissent. Ces bactéries vivent dans le sol et se développent dans des conditions humides et chaudes. Elle infecte la plante par le biais de blessures produites soit par des cassures, soit par des nuisibles.

Cette infection ne doit pas être confondue avec la maladie du cœur noir qui est causée par une carence en calcium. Ces deux maladies peuvent se ressembler, car les fruits semblent pourrir. Elles sont cependant très différentes et d’une gravité divergente.

Symptômes

  • Nervures foncées et nécroses sur les feuilles.
  • Lésions humides et béantes sur les feuilles, la tige et les fruits.
  • Finalement, le fruit entier se remplit d’eau, pourrit et tombe de la plante.

Solution

  • Maintenez des conditions fraîches et aussi sèches que possible.
  • Évitez d’endommager vos plantes.
  • Retirez les parties de la plante que vous soupçonnez d’être infectées.
  • Évitez que les plantes ne se touchent entre elles.
  • Respectez les règles d’hygiène.
  • Envisagez de vous débarrasser des plantes infectées.

Verticilliose

Verticilliose

Cette bactérie problématique, que l’on trouve le plus souvent dans les régions où l’on cultivait autrefois le tabac, peut entraîner une détérioration massive des cultures.

Étant difficile à distinguer rapidement, cette infection bloque les vaisseaux de la plante et l’empêche de transporter l’eau dans son corps. Éventuellement, après s’être entièrement fanée, elle s’effondre et meurt. Une fois qu’on a identifié la verticilliose dans une plante, elle doit être retirée pour éviter qu’elle n’infecte les autres.

Si vous pensez que votre plante est atteinte de cette maladie, arrosez-la et voyez ce qui se passe. Elle est peut-être simplement déshydratée. Si elle ne réagit pas à l’arrosage, il y a peut-être un problème.

Symptômes

  • Jaunissement et flétrissement commençant souvent d’un côté avant de s’étendre à l’autre.
  • Les vaisseaux internes peuvent sembler bruns et pourris.

Solution

  • Retirez les plantes affectées.
  • Luttez contre les nuisibles qui peuvent transmettre l’infection d’une plante à l’autre.
  • Ajoutez des bactéries bénéfiques au sol.

Virus de la gravure du tabac (TEV)/virus de la mosaïque du tabac (TMV)

Virus de la gravure du tabac (TEV)/virus de la mosaïque du tabac (TMV)

Ces virus sont irréversibles et entraînent la mort de votre plante. Certains plants de piment ont une résistance naturelle à divers virus du tabac et les utiliser est un bon moyen d’éviter complètement ce problème. Cependant, il existe des variantes du virus que toutes les plantes peuvent attraper.

Le virus de la mosaïque du tabac se propage principalement par « transmission mécanique », c’est-à-dire en manipulant une plante infectée puis une plante non infectée. Soyez donc prudent si vous soupçonnez une plante d’être atteinte. Le virus de la gravure du tabac peut également se propager par des moyens mécaniques, ainsi que par des insectes suceurs de sève tels que les pucerons.

Même si vous devez retirer les plantes infectées, les fruits produits sont propres à la consommation et tout n’est donc pas perdu.

Symptômes

  • Feuilles tachetées de vert et de jaune.
  • Surface bosselée sur les fruits.
  • Ralentissement de la croissance.
  • Réduction de la production de fruits.

Solution

  • Lavez vos mains si vous pensez avoir manipulé une plante infectée.
  • Gardez vos plantes à l’écart des mauvaises herbes qui peuvent propager ces virus ou abritées des parasites qui le font.
  • Gardez les parasites à distance

Champignons typiques du piment

Les bactéries et les virus sont loin d’être les seules choses qui peuvent chercher à causer du tort à vos piments. Certains champignons peuvent également décider que vos plants de piment sont un bon endroit pour s’installer. Malheureusement, il s’agit rarement d’une relation consensuelle !

La fonte des semis

La fonte des semis

La fonte des semis est un terme général décrivant les jeunes plantes qui deviennent la proie d’un certain nombre d’infections fongiques et finissent par en mourir. Le plus souvent, ce problème survient dans des conditions humides, fraîches et mal ventilées.

Symptômes

  • Les semis ne germent pas du tout.
  • Taches brunes sur les feuilles des semis.
  • Brunissement de la partie inférieure de la tige.
  • Feuillage mollasson et visqueux.
  • Les plantules s’effondrent et meurent.

Solution

  • Ne pas trop arroser : cela ne ferait que favoriser le développement des champignons.
  • Utilisez des tapis de semis et des lampes de culture pour maintenir des températures plus élevées afin de renforcer vos plantes et affaiblir les champignons.
  • Gardez vos mains et vos outils propres pour éviter de contaminer les semis avec des spores fongiques.

Anthracnose

Anthracnose

Colletotrichum piperatum et C. capsici provoquent cette infection. Contrairement à certaines autres infections mentionnées ici, elle n’est pas nécessairement grave et peut être surmontée avec des soins. De plus, à moins qu’elle ne devienne incontrôlable, elle ne devrait pas endommager votre récolte de manière significative.

Elle affecte les plants de poivrons et de piments de la même manière et se propage plus facilement dans des conditions chaudes, humides et mal ventilées. Le maintien d’un environnement sain et aéré devrait donc vous aider à l’éviter en premier lieu.

Symptômes

  • Taches brunes et béantes sur les fruits.
  • Apparition de masses de spores roses ou jaunes.

Solution

  • Retirez les fruits malades : cela peut suffire.
  • Utilisez des graines provenant de plantes saines.
  • Si la maladie est grave, utilisez un fongicide naturel.

Oïdium

Oïdium

L’oïdium est une infection fongique courante dans le royaume végétal. Bien qu’il puisse être fort problématique, il est également assez simple à traiter et n’est pas synonyme de fin du monde.

Causé par le champignon Leveillula taurica, il affecte principalement les feuilles âgées juste avant ou au moment de la fructification, mais il peut apparaître à tout moment. Il se propage dans des conditions chaudes et humides.

Symptômes

  • Feuilles recouvertes d’une poudre blanche.
  • Les feuilles finissent par tomber.
  • Les fruits exposés peuvent souffrir de brûlures.

Solution

  • La ventilation est essentielle pour éviter ce problème.
  • Retirer les feuilles infectées peut suffire.
  • Dans certains cas, un fongicide ou une pulvérisation foliaire de soufre et de bicarbonate de potassium devrait éliminer le problème.

Mildiou de la pomme de terre

Mildiou de la pomme de terre

Le mildiou Phytophthora, ou mildiou de la pomme de terre, n’est qu’un type de mildiou, mais chacun est similaire et se propage de la même façon.

Il s’agit d’agents pathogènes transmis par le sol qui peuvent potentiellement tuer vos plantes. Bien qu’ils soient transmis par le sol, ils ne pénètrent pas par les racines, mais par les feuilles du bas. Via la pluie ou l’arrosage, les spores peuvent être projetées et entrer en contact avec les feuilles inférieures et engendrer une infection.

Symptômes

  • Grosses taches brunes sur les feuilles entraînant leur flétrissement.
  • Excroissance brune ou noire à la base de la tige.
  • Pourriture des racines.
  • Pourriture des fruits.
  • Mort de la plante.

Solution

  • Plantez dans des pots ou des parterres surélevés pour le drainage : ce pathogène se trouve généralement dans le sol naturel.
  • Sinon, amassez de la terre autour de la base de votre plant de piment pour éviter l’eau stagnante.
  • L’ajout de paillis autour de la base aidera également à éviter les éclaboussures d’eau jusqu’aux feuilles inférieures.
  • Ne pas trop arroser.
  • Utilisez un sol de bonne qualité.

Nuisibles typiques du piment

Maintenant que nous avons passé en revue les différents types d’infections, nous allons nous intéresser aux nuisibles les plus communs (et les plus mobiles) qui aiment se régaler et envahir les piments.

Les araignées rouges

Les araignées rouges

Ces parasites vivent et se nourrissent de vos plants de piment. Les araignées rouges pondent leurs œufs sur votre plante et lorsqu’ils éclosent, elles commencent à la vider de ses nutriments. Si elles ne sont pas éliminées, votre plante peut finir par en mourir.

Symptômes

  • Accumulation d’œufs le long des nervures des feuilles.
  • Nuisibles visibles (bien qu’ils puissent être trop petits pour être vus à l’œil nu).
  • Feuilles endommagées ou enroulées sur elles-mêmes.
  • Taches sombres sur les feuilles.
  • Parties de la plante couvertes de toile d’araignée.

Solution

  • Maintenez de l’espace entre les plantes pour empêcher la propagation des parasites.
  • Vaporisez de l’huile de neem pour éliminer les araignées rouges écloses.
  • En fin de compte, il faut aussi s’occuper des œufs et il peut donc être habile d’introduire une faune bénéfique.

Les Phytoseiulus persimilis sont des prédateurs d’araignées rouges et se nourrissent de ces derniers et de leurs œufs. Une fois l’invasion réduite à néant, les P. persimilis mourront de faim. Si vous cultivez à l’extérieur, encouragez la présence d’autres prédateurs comme les coccinelles pour tenir à distance toutes sortes de parasites.

Articles liés

Comment Préparer Des Pesticides Naturels Pour Plants De Piment

Charançon du piment

Charançon du piment

Les charançons du piment sont sans gêne et agressifs envers les piments. En fait, on pense qu’ils envahissent et détruisent tous les types de piments connus et sont l’une des plus grandes craintes des producteurs de piments.

Les adultes mangent les fruits et les bourgeons, creusent dans les calices et pondent leurs œufs. Une fois les œufs éclos, ils se frayent un chemin jusqu’aux graines en tuant les fruits au passage. Comme ils se reproduisent et se développent rapidement, ils deviennent vite incontrôlables et détruisent toute la récolte.

Symptômes

  • Fruits pourris.
  • Pourriture des bourgeons foliaires.
  • Invasion visible.

Solution

  • Maintenez les plantes séparées pour éviter la contamination croisée.
  • Maintenez les plantes à l’écart des autres plantes de la famille des Solanaceae, y compris les mauvaises herbes, car elles peuvent héberger le charançon du piment.
  • Certaines guêpes parasites sont connues pour se nourrir du charançon du piment, mais elles ne sont pas assez efficaces pour mettre à mal toute une invasion.
  • Il est possible (si vous voulez sauver vos piments) d’utiliser un insecticide. Si vous optez pour cette solution — et certains diront que laisser mourir votre culture est préférable — essayez d’utiliser des insecticides qui causent le moins de dégâts possible. Par exemple, certains ne causeront pas de tort aux abeilles qui se nourrissent des fleurs de vos piments.

Les asticots du piment

Les asticots du piment

Il s’agit de petits vers blanc-jaune qui percent à l’intérieur de vos cosses, les faisant rougir prématurément puis pourrir. Par rapport aux autres nuisibles et maladies mentionnés ici, ils sont plutôt bénins, et peuvent être éliminés avec une inspection, et une réaction adéquates.

Les asticots du piment sont des mouches des Solanacées qui pondent leurs œufs sur les plants de piment. La mouche est problématique, car elle pond les œufs, mais c’est l’asticot qui perce et mange l’intérieur des fruits.

Symptômes

  • Pourriture et rougissement prématuré des fruits.
  • Trous dans les fruits.
  • Asticots visibles.

Solution

  • Retirer les fruits contaminés.
  • Maintenir les plantes éloignées les unes des autres.
  • Des pièges collants peuvent attirer la mouche adulte pour l’empêcher de pondre des œufs sur vos plantes.

Les invasions de plants de piment : une crainte justifiée ?

De nombreuses cultures de piment, si ce n’est la plupart, passent de la graine à la récolte sans problème. Les plantes ont développé des mécanismes de défense depuis des centaines de millions d’années et c’est la raison même qui explique leur côté épicé !

Il arrive cependant que des infections et des invasions se produisent, surtout dans les cultures humides et où les plants sont trop proches. La plupart du temps, avec un peu de connaissances, d’amour et de soins, ces problèmes peuvent être surmontés sans trop de dégâts pour vos plantes bien-aimées. Le maintien d’un bon environnement et l’inspection régulière de votre culture vous aideront à éviter les pires scénarios et vous feront aimer vos plantes encore plus.

Max Sargent
Max Sargent
Max est pigiste depuis plus de 10 ans et s’est tourné vers le journalisme du cannabis et des produits psychédéliques ces dernières années. Rédacteur pour des entreprises telles que Zamnesia, Royal Queen Seeds, Cannaconnetion, Gorilla Seeds, MushMagic et bien d’autres, il est fort d’une grande expérience dans ce secteur.
Culture Peppershop
Recherche par catégories
ou
Rechercher