Nouvelle étude : l'Ayahuasca aide à combattre la dépression

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

Nouvelle étude : l'Ayahuasca aide à combattre la dépression

Une nouvelle étude explorant les liens entre l'Ayahuasca et la dépression a été publiée. Jusqu'ici, les résultats sont très prometteurs. Récemment dans les médias, l'Ayahuasca, la boisson amazonienne

Récemment dans les médias, l'Ayahuasca, la boisson amazonienne hallucinogène, a été rapportée comme étant un traitement efficace à la fois pour la lutte contre l'addiction et le soulagement du SSPT. Les rapports les plus récents suggèrent à présent que ce remède des forêts humides pourrait avoir la clé pour traiter la dépression, un champ pour lequel les remèdes pharmaceutiques échouent souvent.

QU'EST-CE QUE L'AYAHUASCA ?

L'Ayahuasca est une infusion amazonienne traditionnelle composée d'un cocktail de deux plantes de la forêt humide : Banisteriopsis caapi et psychotria viridis. Le résultat est une boisson qui contient de bonnes quantités de DMT et d'un inhibiteur de la MAO, ce qui rend la DMT active par voie orale. Vous pouvez trouver plus de détails sur ce que c'est et comment la boisson est utilisée sur notre page d'information sur l'Ayahuasca.

L'ÉTUDE

Cette nouvelle étude nous vient d'une équipe de chercheurs brésiliens qui ont exploré les applications potentielles de l'Ayahuasca. Même s'il reste encore beaucoup à faire, les résultats préliminaires publiés dans le journal Revista Brasileira de Psiquiatria son très positifs.

Les chercheurs ont donné une dose d'Ayahuasca à 6 participants souffrant tous d'une dépression diagnostiquée que les antidépresseurs du commerce avaient échoué à traiter. Les participants ont ensuite été assis dans une pièce faiblement éclairée et on leur a posé une variété de questions visant à pister les symptômes au cours de leur voyage psychédélique. Il a été découvert que les symptômes de la dépression ont commencé à diminuer 3 heures après le début des effets, ceux-ci durant en moyenne 5 heures. Et le plus important : cette réduction positive des symptômes a été rapportée comme durant jusqu'à 3 semaines après l'absorption de la dose.

L'étude conclut : «ces résultats suggèrent que l'Ayahuasca a des effets rapides anxiolytiques et antidépresseurs chez les patients souffrant de troubles dépressifs. »

POURQUOI L'AYAHUASCA AGIT LÀ OÙ LES MÉDICAMENTS ÉCHOUENT ?

En parlant de cette étude, Brian Anderson, un psychiatre de l'Université de Californie, a déclaré : « c'est la preuve de ce que de nombreuses personnes utilisant l'Ayahuasca dans un cadre rituel savent déjà : l'Ayahuasca peut aider quelqu'un à se sentir très bien, non seulement durant l'expérience, mais aussi jusqu'à des jours et des semaines après. La relation entre les effets psychédéliques de l'Ayahuasca et ses effets thérapeutiques doit être étudiée empiriquement. »

C'est un signal clair, bien que non concluant. Il existe de nombreuses preuves qui suggèrent que l'Ayahuasca peut traiter des troubles psychologiques là où les médicaments du commerce échouent. Mais pourquoi ?

Une théorie explique que tout tient dans les différences fondamentales entre la nature des antidépresseurs et celle des substances hallucinogènes. Les antidépresseurs ont tendance à se focaliser sur les symptômes de la dépression de manière directe, en ajustant les équilibres chimiques afin de soulager le problème. Les substances hallucinogènes, d'un autre côté, ne traitent pas le problème de la même façon. Au contraire, elles ont tendance à changer la façon dont la personne se perçoit et perçoit le monde qui l'entoure, ce qui lui permet de briser les cycles de pensées négatives et de voir les choses d'un autre point de vue pendant une période de temps. Quand on combine ces effets avec des situations constructives, le résultat peut être une vision bien plus positive de la vie grâce à des changements fondamentaux dans la pensée. Bien entendu, c'est très difficile à prouver scientifiquement, mais pour ceux qui ont testé les substances hallucinogènes, c'est souvent un point de vue partagé.

La recherche scientifique derrière l'Ayahuasca continue à s'épanouir et à trouver des résultats positifs. Nous pourrions bien ne pas avoir à attendre longtemps avant de voir des fondations plus concrètes pour ouvrir la voie à des essais cliniques.