L’Irlande A L’intention De Décriminaliser La Possession De Petites Quantités De Drogue

Publié le :
Catégories : BlogLois sur les drogues

L’Irlande A L’intention De Décriminaliser La Possession De Petites Quantités De Drogue

Grande nouvelle ! Il semble que l'Irlande a l'intention de décriminaliser les petites quantités de drogues pour une consommation personnelle, mettant ainsi fin à la persécution des consommateurs de drogue !

C’est un changement monumental de politique des drogues et cela pourrait être un gigantesque bienfait pour le pays tout entier. Cette nouvelle a été annoncée par Aodhán Ó Ríordáin, le chef de la Stratégie Nationale pour les Drogues en Irlande. Avec la nouvelle loi, les drogues seraient décriminalisées pour une consommation personnelle, pour garantir que la toxicomanie soit traitée comme un problème de santé et non un problème de criminalité.

Selon le ministre en charge des drogues, le modèle actuel de prohibition ne fonctionne pas et un «changement culturel radical» est nécessaire pour lutter contre la toxicomanie - il faut s’éloigner de la politique de répression des consommateurs de drogue et au contraire les aider à se réintégrer. Il a aussi souligné qu’il y avait une grande différence entre la décriminalisation et la légalisation - les drogues illégales seraient toujours illégales à la vente, la production ou la possession en grandes quantités. Ceci pourrait non seulement aider les consommateurs de drogue à recevoir l’aide dont ils ont potentiellement besoin, mais aussi libérer les ressources policières pour la répression active des revendeurs, au lieu de remplir les quotas en chassant des consommateurs ordinaires.

«Je soutiens fermement l’opinion qu’il faut un changement culturel sur la façon dont nous considérons l’abus de substances si nous voulons briser ce cercle et faire une tentative sérieuse de lutte contre l’addiction à l’alcool et aux drogues,» a déclaré Ó Ríordáin.

Ó Ríordáin est allé plus loin en disant qu’il y avait un «fort consensus pour que toutes les drogues soient décriminalisées.»

Au même moment, le ministre a également annoncé qu’il avait l’intention d’ouvrir des centres d’injection supervisés, pour donner aux toxicomanes un endroit sûr, supervisé et hygiénique pour s’injecter, avec pour but de réduire et au final éliminer la consommation.

UN COUP MAJEUR À LA LOI CONTRE LES SUBSTANCES PSYCHOACTIVES DU ROYAUME-UNI

Le désir de décriminaliser toutes les drogues est un coup majeur porté au gouvernement Conservateur du Royaume-Uni. Pourquoi ? Parce qu’ils essayent actuellement de faire passer une Loi sur les Substances Psychoactives qui rendrait interdites toutes les substances psychoactives, sauf quelques médicaments autorisés. C’est un projet de loi basé sur la Loi sur les Substances Psychoactives irlandaise dont le gouvernement britannique prétend qu’elle a été un succès. Ce mouvement radical dans la direction opposée montre bien que cette loi a été un échec total et qu’elle le sera probablement aussi au Royaume-Uni, comme ont déjà averti des critiques.

Ce n'est pas que le Royaume-Uni qui va se prendre un retour à la froide et dure réalité. Toute l’Europe, si ce n’est le monde entier, va regarder de près l’efficacité de cette nouvelle politique.

RIEN N’EST CERTAIN

Il faut noter qu’aucune date n’a encore été avancée et que la loi pour décriminaliser les petites quantités de drogue n’a pas encore été préparée. Elle est encore en phase de planification et il faut qu’elle soit discutée en détail par le parlement. Il y a un risque qu’elle soit bloquée, cependant, l’idée générale semble être que tout le monde est d’accord avec cette décision, alors il y a de fortes chances pour qu’elle arrive à terme - surtout quand le Ministre des Drogues la soutient.

Cette décision ferait de l’Irlande le deuxième pays en Europe à décriminaliser les petites quantités de drogue pour une consommation personnelle, après le Portugal. Le Portugal a décriminalisé toutes les drogues il y a plus d’une décennie pour répondre au problème ingérable de l’héroïne, et depuis elle va de victoire en victoire, avec une forte diminution de la consommation, des décès et du VIH - très peu de personnes, peu importe l’appartenance politique, voudraient voir le pays revenir à la vieille méthode punitive.

Une chose est sûre, le fait même que le gouvernement irlandais envisage la décriminalisation est une excellente nouvelle, qui montre bien que les gens sont lassés du modèle dépassé et rétrograde de répression pour la politique sur les drogues. C’est d’autant plus visible dans le récent rapport de l’ONU appelant tous les états membres à décriminaliser les drogues - rapport qui a été étouffé par des forces anonymes avant même sa publication officielle. Le monde est en train de changer, que les conservateurs dans nos sociétés le veulent ou non. Les gens sont de plus en plus révoltés par la nature dégradante et dommageable de la Guerre contre les Drogues. Espérons que l’Irlande connaîtra le succès !