Les Mutations Les Plus Dingues Du Cannabis 2.0

Publié :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis
Dernière édition :

Mutations Les Plus Dingues Du Cannabis 2.0


La plupart des variétés de cannabis ont toutes les mêmes feuilles vertes et pointues si distinctives. Cependant, certaines variétés varient grandement de la norme. Découvrez ces phénomènes hors du commun !

Toutes les weeds ne naissent pas égales. Après tout, le cannabis est une plante aux multiples facettes comme toutes les autres. Mais si vous pensez que la "norme" est tout ce que les espèces de cannabis sativa ont à offrir, réfléchissez-y à deux fois.

Le cannabis est cultivé partout à travers le monde et il y a certaines variantes intéressantes qui résultent des diversités géographiques où il pousse. Bien que certaines ne soient que des raretés des plus fascinantes, d'autres variantes risqueraient de vous surprendre ! Nous jetons ici un œil à ces intrigantes possibilités.

VARIÉGATION ET ALBINISME

Variégation Et Albinisme

Vous savez probablement d'ores et déjà que la marijuana peut avoir plusieurs couleurs. Par exemple, le violet est une nuance que l'on peut retrouver dans les indicas issues de climat plus froid. Cependant, saviez-vous qu'elle peut aussi être blanche ? Comme une albinos ? Donc sans pigmentation ?

Le terme technique pour cette situation s'appelle la variégation. Ce phénomène est causé par un dysfonctionnement génétique des gênes qui régulent la chlorophylle. Ces caractéristiques peuvent également être isolées dans certaines parties de la plante. Par exemple, seules les feuilles ou les têtes pourraient être sans couleur.

Bien qu'elles soient jolies, cela ne fait pas d'elles des productrices très efficaces en ce qui concerne les têtes. Elles ont également tendance à mourir rapidement puisqu'elles ne peuvent pas synthétiser la lumière du au manque de chlorophylle.

ARTICLE LIÉ
Un Examen Plus Approfondi Du Cannabis Albinos

Bien que rare, l’albinisme dans les plants de cannabis n’est pas inconnu. Certains cultivateurs malchanceux pourraient le rencontrer.

LES FEUILLES À DOUBLE TONS

Les Feuilles À Double Tons

Tandis que la plupart des plants de cannabis sont verts, il existe de nombreuse variétés qui apparaissent sur un spectre de couleurs culminant ainsi dans des teintes uniques rarement observées par la plupart des cultivateurs.

L'une des variations les plus communes sur ce thème sont les variétés violettes. Ces variétés de cannabis, la plupart du temps indica, développent des nuances de violet lorsqu'elles sont exposées à un air nocturne plus frais. Non seulement cela crée des feuilles à double tons, mais les têtes concernées peuvent également afficher des teintes de violet, de rouge voir même de jaune.

LES POUSSES JUMELLES

Les Pousses Jumelles

Certaines graines de cannabis peuvent faire germer deux plantes. Techniquement, c'est un phénomène que l'on appelle la polyembryonie. Cela arrive de la même façon que les espèces humaines. Cependant, dans ce cas, une plante sera normale tandis que l'autre sera un clone de sa mère. Comme avec les jumeaux siamois humains, on ne peut pas séparer ces plantes trop tôt.

On peut les séparer que lorsqu'elles atteignent 20-25 cm de hauteur. Il ne faut pas confondre ce phénomène avec de la vraie marijuana à tendance "Jumeaux Siamois" qui est en fait, une mutation dans laquelle les deux plantes partagent la même racine.

LES FEUILLES À TÊTES

Les Feuilles À Têtes

L'une des mutations les plus étranges du cannabis permet à la plante de développer des têtes à la base des feuilles, là où elles joignent la tige. Ce ne sont jamais de très grosses têtes. À l'heure d'aujourd'hui, personne ne sait vraiment ce qui cause ce phénomène.

Néanmoins, cette mutation est envisagée comme un nouveau moyen de pouvoir augmenter le rendement. Le temps nous révélera de plus amples informations sur cette variation des plus étonnantes.

LA POLYPLOÏDIE

La Polyploïdie

La polyploïdie est le terme scientifique pour les plantes qui développent des zones en plus. En d'autres termes, c'est un équivalent de l’éléphantiasis, mais dans le monde des plantes. Dans le cas du cannabis, les plantes sont bien plus grosses que leurs semblables lambdas de la même espèce.

Cela étant dit, ce n'est pas une caractéristique qui peut être transmise aux autres plantes ni quelque chose qui semble survivre aux croisements génétiques avec d'autres variétés.

DE LA MARIJUANA EN FORME DE TENTACULES

Il existe une sorte de ganja qui ressemble plus à des tentacules qu'à une plante. Cela est connu sous le nom de "phénotype rampant". La plante semble à première vue grandir normalement avant de finalement développer des branches ressemblant à des vignes tentaculaires. Elles s'enfoncent sous terre. Une fois qu'elles y sont, elles s'étendent à travers le jardin et prennent racine.

Cela peut-être génial si vous désirez un jardin rempli d'une seule sorte de cannabis, mais bien évidemment, ça peut être dans le cas contraire un gros problème. Et ça ne peut que s'empirer si elles persistent à apparaître spontanément dans des endroits inopportuns aux mauvais moments.

LA SUPER-PHOTOSYNTHÈSE

C'est une mutation dans la plante qui la pousse à développer des feuilles internodales en plus. On appelle aussi cela la phyllotaxie verticale. Une plante normale de cannabis développe deux feuilles internodales. Cependant, ces petits monstres eux en développent trois ou plus. Ce phénomène est parfois connu sous le nom de phyllotaxie verticillée.

En gros ? Si vous avez cette plante mutante, chérissez-la. Néanmoins, la plupart des cultivateurs n'aiment pas ce genre de variante. Tandis qu'elle peut absorber plus d'énergie avec la lumière que la plupart des autres plantes, elle a également une fâcheuse tendance à produire plus de têtes mâles. Cela semble également être une mutation évolutive qui se déploie avec le temps. Plus les feuilles sont larges, plus elles absorberont de lumière.

LES PLANTS DE CANNABIS AUX FORMES DIFFÉRENTES

Les Plants De Cannabis Aux Formes Différentes

L'ensemble des plants de cannabis ont tendance à se ressembler. Malgré tout, il existe quelques mutations étranges.

La ABC, ou Australian Bastard Cannabis est une des rares qui s'écarte radicalement de l'aspect traditionnel à feuille pointue. En fait, son apparence est tellement différente qu'on la confond souvent avec un buisson. C'est une bonne nouvelle pour les cultivateurs qui souhaitent dissimuler leurs cultures.

C'est aussi une mutation qui semble s'être attaché au continent jusqu'au point où elle est aujourd'hui reconnue comme une variété à part entière. Ses petites feuilles et sa structure délicate semblent s'être développé comme un mécanisme de défense naturel contre le froid.

Cela étant dit, elle n'est pas destinée à une grande carrière de variété commerciale. Elle a fait des vagues lorsqu'elle a été présentée pour la première fois dans la communauté cannabis, mais hélas, cela n'a fait que diminuer depuis. Premièrement, il semblerait qu'elle ne puisse pas créer de forts taux de THC. Aucune variante de cette espèce n'est disponible commercialement parlant.

Contrairement à l'ABC, la Ducksfoot est l'une des rares plantes dont l'apparence peut être transmise aux autres variétés. Dans ce cas précis, les rudes conditions de culture des montagnes australiennes et la main verte d'un reproducteur ont permis de stabiliser ce qu'on appelle une mutation récessive.

La plante semble être palmée, telle une patte de canard. Cette mutation ne se développe quasi exclusivement que dans les variétés sativa. Encore mieux ? C'est une mutation tenace. Si croisée avec d'autres espèces, vous avez 1 chance sur 3 de perdurer ces attributs.

Voyez-le plutôt comme ça : c'est un excellent moyen de protéger votre culture - son apparence et son odeur sont hautement fallacieuses. Cela a résulté en l'apparition de multiples croisements créatifs.

Marguerite Arnold

Écrit par: Marguerite Arnold
Avec des années d’expérience de l’écriture, Marguerite consacre son temps libre à explorer le secteur du cannabis et les développements du mouvement pour la légalisation.

De nos auteurs

Produits Connexes