Blog
D'Étranges Et Formidables Mutations Génétiques Du Cannabis
11 min

D'Étranges Et Formidables Mutations Génétiques Du Cannabis

11 min

Chaque fois qu’une cellule se reproduit, il y a une chance qu’elle puisse muter. Que cela ait une conséquence anodine, terrible ou bien capable d’ouvrir une nouvelle voie révolutionnaire dépend du hasard. De nombreuses mutations apparaissent de temps en temps dans les plants. Voici nos préférées.

La mutation évoque des changements étranges et merveilleux dans un organisme. Bien qu’il s’agisse d’un processus tout à fait normal, il peut occasionnellement faire apparaître des caractéristiques étranges et fascinantes et le cannabis n’y fait pas exception.

Nous présentons ci-dessous les mutations les plus intéressantes trouvées dans les plants de cannabis et les effets qu’elles peuvent avoir sur la croissance d’un plant. Pour certains, il ne s’agit guère plus que d’une différence esthétique. Pour d’autres, la plante entière change radicalement !

Que Sont Les Mutations Du Cannabis ?

Que Sont Les Mutations Du Cannabis ?

Les mutations génétiques se produisent continuellement lorsque les cellules se reproduisent, que ce soit au sein d’un organisme ou lorsque deux organismes en créent un nouveau. Lorsque la reproduction cellulaire entraîne une mutation, les résultats sont soit anodins, soit mauvais. En revanche, lorsque la mutation se produit dans la création d’un nouvel être, elle peut être bonne ou mauvaise. C’est le processus de l’évolution.

En raison de la nature des allèles récessifs, de nombreuses mutations passent totalement inaperçues. Par exemple, si une personne possède les gènes des yeux bleus et bruns, elle aura presque toujours des yeux bruns, car le brun est l’allèle dominant et le bleu est récessif. Le génotype représente la composition génétique alors que le phénotype lui représente l’expression génétique.

En ce qui concerne le cannabis, de nombreux plants sont porteurs du code génétique contenant les mutations évoquées ci-dessous, mais la plupart du temps, elles ne s’expriment jamais. Cependant, de temps en temps, deux plants se reproduisent et les allèles récessifs deviennent dominants, ce qui donne lieu à un phénotype mutant. C’est de ceux-là que nous allons parler ci-dessous.

Guide de culture du cannabisCliquez-ici

Les Mutations Des Feuilles De Cannabis

Au moins sur le plan visuel, les feuilles de cannabis sont peut-être la partie la plus reconnaissable et la plus célèbre du plant de cannabis. Même ceux qui n’ont jamais mis un spliff à leurs lèvres auparavant peuvent reconnaître une feuille de cannabis en une fraction de seconde. Il est donc étrange d’imaginer qu’au lieu de ces cinq folioles dentelées, une feuille puisse avoir une apparence complètement différente.

Bien que rares, il existe des mutations qui peuvent donner aux feuilles une apparence tout à fait différente de celle à laquelle on s’attendrait. Entre autres choses, elles peuvent être excellentes pour la furtivité et la dissimulation.

Cannabis Duckfoot

Cannabis Duckfoot

Cette mutation est si populaire que les humains ont décidé de la faire perdurer. Grâce à la sélection, quelques banques de graines sont aujourd’hui en mesure de vous offrir la possibilité de cultiver ce trait intrigant : l’un des exemples les plus célèbres étant la Frisian Duck.

« Duckfoot » est l’argot du cannabis pour pinnatifidofilla. On l’appelle aussi « mutation simple de la feuille », « lobes palmés » ou « pied palmé ». Elle a été photographiée pour la première fois dans The Journal of Heredity en 1922 par Walter Scott Malloch qui étudiait l’héritage sexuel chez les espèces.

Cette mutation a été stabilisée en 1916. Lyster Dewey a été le premier à isoler ce gène récessif. La variété originale a été nommée Ferramington d’après ses parents – Kymington (une sélection de la Minnesota #8) et d’une landrace qui venait de Ferrare, en Italie, d’où l’on pense que cette mutation est originaire.

Frisian Duck (Dutch Passion) féminisée

(22)
Parents: Frisian Dew x DucksFoot
Génétique: Indica-dominant
Periode De Floraison: 8-9 semaines
THC: 7%
CBD: Inconnu
Type de floraison: Photopériodique

Australian Bastard Cannabis

Australian Bastard Cannabis

L’Australian bastard cannabis (ABC) est un autre excellent exemple de la manière dont une mutation naturelle est maintenue et utilisée pour améliorer le cannabis destiné à la consommation humaine. Comme son nom l’indique, cette mutation est originaire d’Australie.

Au milieu des années 70 à Sydney, en Australie, cette mutation a commencé à faire des vagues dans les cercles de sélection. Une croissance courte et touffue, l’absence de feuilles dentelées et une apparence générale de vigne ont fait de cette mutation un excellent candidat pour l’expérimentation du cannabis. En dépit de sa faible teneur en THC, il était possible d’en faire une variété plus forte tout en conservant un plant à l’aspect très discret. C’est précisément ce qui s’est passé et c’est ce qui explique sa popularité.

Il y a eu plusieurs tentatives pour isoler ces gènes dans une variété viable commercialement, mais il reste encore du travail à faire jusqu’à ce que la stabilité soit garantie.

Variégation Et Albinisme

Variégation Et Albinisme

Vous savez probablement que les plants de marijuana peuvent prendre différentes couleurs. Le violet, par exemple, est une teinte que l’on retrouve chez de nombreuses indicas originaires des régions froides. Mais saviez-vous que la marijuana peut aussi être albinos ? C’est-à-dire sans pigmentation ?

Le terme technique pour cette situation s’appelle la variégation. Ce phénomène est dû à un dysfonctionnement génétique des gènes qui régulent la chlorophylle. Ces caractéristiques peuvent également être isolées à certaines parties de la plante. Par exemple, seules les têtes ou les feuilles peuvent être incolores. Bien qu’ils soient jolis, ces plants ne produisent pas beaucoup de belles têtes. Ils ont également tendance à mourir rapidement parce qu’ils ne peuvent pas synthétiser la lumière en raison d’un manque de chlorophylle, un élément essentiel de la vie d’un plant !

Articles liés

Un Examen Plus Approfondi Du Cannabis Albinos

Feuilles Bicolores

Feuilles Bicolores

Les feuilles bicolores sont elles-mêmes le résultat d’une variégation probablement liée à un chimérisme génétique et prennent essentiellement plusieurs tons sur une seule feuille. Les chimères sectorielles ne sont pas à redouter en culture, mais il ne faut pas confondre les feuilles bicolores avec les signes d’une carence en nutriments (qui affecte généralement la majorité des feuilles de la plante). En revanche, les feuilles bicolores dues à une mutation n’apparaissent souvent que sur une ou très peu de feuilles de la plante entière.

Les Mutations Des Fleurs De Cannabis

Il n’y a pas que les feuilles de cannabis qui peuvent muter en des formes inhabituelles et surprenantes. Les fleurs sont également plus que capables d’afficher des expressions étranges et uniques. Parfois, elles offrent des effets et des arômes surprenants pour le fumeur curieux, et de temps en temps, il est possible de les manipuler pour obtenir une récolte massive. Ces mutations peuvent aussi parfois être de simples nuisances intéressantes à observer.

Têtes Foxtail

Têtes Foxtail

La « Foxtail » qu’on appelle communément queue de renard est un sujet sensible pour certains. Nous savons maintenant que cela peut se produire pour plusieurs raisons – de la génétique pure au stress de chaleur, en passant par les attaques de nuisibles, les boosters de nutriments et même le meilleur ratio NPK possible d’avoir. Concrètement, les foxtails peuvent être décrites comme des poussées soudaines de croissance au sommet d’une tête qui s’étendent en spirale vers l’extérieur, comme la queue d’un petit renard. Il s’agit d’un phénomène très courant dans les salles de culture intérieure.

La foxtail a eu une mauvaise réputation et, pour être honnête, ce n’est pas la caractéristique la plus prisée. Elle est visuellement assez étrange, et peut avoir un effet positif ou négatif sur la productivité.

Dans certains cas, l’attrait visuel réduit est compensé par des rendements incroyables. Dans d’autres, c’est exactement le contraire qui se produit. Les meilleurs cultivateurs identifient ce phénotype et apprennent à ajuster leurs programmes d’engraissage et à « bidouiller » leurs cultures pour obtenir des rendements massifs. Si l’on s’y prend mal, la plante peut devenir stressée et sa croissance peut être ralentie par un surengraissage.

Il n’y a pas de réel danger pour la plante en cas de foxtailing et la qualité réelle des têtes n’est pas affectée en ce qui concerne les effets et le goût. Lorsqu’il résulte directement d’un trait génétique, ce phénotype produira des plantes fragiles, petites, avec de petits sites de têtes. Personne n’aime vraiment cela. D’un autre côté, certaines variétés tolérantes au phosphore peuvent commencer à produire des foxtails juste après un boost de PK au milieu et à la fin de la phase végétative. En choisissant le bon moment, vous pourriez vous retrouver avec des branches de têtes de la taille d’une balle de baseball qui sont essentiellement des amas massifs et compactes de petites foxtails.

Articles liés

Le Foxtailing Du Cannabis Est-Il Néfaste ?

Feuilles À Têtes

Feuilles À Têtes

Une des mutations les plus étranges du cannabis permet aux plantes de développer des têtes à partir de la base de leurs feuilles, là où elles se rejoignent sur la tige. Ce ne sont jamais de très grosses fleurs. À l’heure actuelle, personne ne sait exactement ce qui provoque ce phénomène. Toutefois, cette mutation est également étudiée comme un moyen d’augmenter les rendements. Le temps révélera d’autres informations sur cette variation fascinante.

Polyploïdie

Polyploïdie

La polyploïdie est le terme scientifique utilisé pour désigner les plantes présentant des zones surdéveloppées ; en d’autres termes, l’éléphantiasis du monde végétal. Dans le cas du cannabis, les plantes sont globalement beaucoup plus grandes que leurs homologues ordinaires de la même variété. Cela dit, ce n’est pas une caractéristique qui peut être transmise à d’autres plantes et elle ne semble pas survivre aux croisements génétiques avec d’autres variétés.

Des preuves anecdotiques affirment que cette mutation peut conduire à des rendements très élevés et à une grande puissance, car le nombre de gènes est doublé par rapport à une plante normale. Cependant, cela ne semble pas être vérifié scientifiquement. Mais si cela arrive à l’une de vos plantes, laissez-la pousser et voyez ce qui se passe !

Têtes Filandreuses

Têtes Filandreuses

Il s’agit d’une mutation qui a été rendue célèbre par des variétés telles que la Dr Grinspoon. Quand le cannabis fait cela, les calices poussent entièrement séparément les uns des autres plutôt que d’être regroupés en fleurs compactes : elles seront donc plutôt dispersées qu’amassées les unes contre les autres.

C’est également l’une des mutations les plus courantes, en particulier dans les variétés locales d’Asie du Sud et d’Amérique du Sud. Comparées aux têtes normales, elles sont assez peu productives et mettent beaucoup de temps à mûrir. Alors pourquoi les gens ont-ils choisi de les isoler et de créer des variétés commerciales à vendre ?

Bien qu’elles soient moins productives que les autres, les variétés à têtes filandreuses offrent des qualités psychotropes et aromatiques uniques, ce qui les rend très recherchées par ceux qui ont la passion d’explorer les très nombreux phénotypes différents du cannabis.

Dr. Grinspoon (Barney's Farm) féminisée

(7)
Parents: heirloom
Génétique: 100% Sativa
Periode De Floraison: 13-14 semaines
THC: 25%
CBD: 0-1%
Type de floraison: Photopériodique

Les Mutations Des Plants De Cannabis

Certaines mutations affectent l’ensemble de la plante ou la façon dont elle pousse. Elles ont tendance à être plus extrêmes et plutôt que de modifier un certain aspect du plant, elles lui donnent un aspect fondamentalement différent. Particulièrement fascinantes pour ceux qui s’intéressent aux mutations, elles pourraient être parmi les plus intéressantes à observer par vous-même même si elles ont un impact négatif sur votre rendement.

Phyllotaxie Verticillée (Semis À Trois Feuilles)

Phyllotaxie Verticillée (Semis À Trois Feuilles)

Il s’agit d’une mutation qui entraîne la croissance de feuilles internodales supplémentaires. Ce phénomène est également connu sous le nom de phyllotaxie verticale. Un plant de cannabis normal produit deux feuilles internodales. Ces petits monstres, en revanche, en font pousser trois ou plus. Ce phénomène est aussi parfois appelé phyllotaxie verticillée.

En gros, si votre plante présente une phyllotaxie verticillée, chérissez-la. Cependant, la plupart des cultivateurs n’aiment pas ce type de variante. Bien qu’elle puisse absorber plus d’énergie lumineuse que la plupart des plantes, elle tend également à l’hermaphrodisme : gardez l’œil ouvert !

Articles liés

Repérer Rapidement Les Plants De Cannabis Mâles Et Hermaphrodites

Cannabis Grimpant

C’est ici que les mutations commencent à devenir plus intéressantes, et même plus bizarres. Le « vine cannabis » ou cannabis grimpant est un dérivé de l’ABC susmentionné, un phénomène rare qui semble apparaître lorsqu’il est croisé avec un pool génétique contenant une autre mutation non identifiée.

Le résultat est un cannabis qui commence à se comporter comme son proche parent, le houblon, qui est une plante grimpante. Le houblon, Humulus lupulus, fait partie de la famille des Cannabaceae. Dans le cas de cette mutation, la plante de cannabis produit des tiges plus fines et allongées qui s’enroulent en spirale les unes autour des autres. Ce comportement de vrille en spirale n’est pas du tout originaire du cannabis et reflète des caractéristiques ancestrales bien ancrées.

Il s’agit toutefois d’une mutation très intéressante qui donne à réfléchir.

Plante Rampante

Plante Rampante

Nous entrons maintenant dans la zone mystérieuse des mutations. Et si la plante était si énorme que les branches latérales se courbaient jusqu’au sol et s’enracinaient à nouveau ?

C’est exactement ce qui a été constaté dans la nature. Dans les régions tropicales qui connaissent des taux d’humidité élevés, certaines sativas présentent cette caractéristique bizarre. Elles font pousser des tiges très allongées qui ressemblent plus à des lianes qu’à des tiges de cannabis typiques. En prenant du poids, elles se renversent et finissent par toucher le sol et s’enraciner ! Au fur et à mesure que la rhizosphère s’accroche, une nouvelle croissance se produit avec une vigueur accrue - On dirait presque des tentacules qui pousseraient et tenteraient de se déplacer.

On sait très peu de choses sur cette mutation, mais elle offre un potentiel intéressant aux sélectionneurs.

Plantules Jumelles

Plantules Jumelles

Certaines graines de cannabis (graines polyembryonnaires) peuvent faire germer deux plantes. Techniquement, il s’agit d’un phénomène connu sous le nom de polyembryonie. Cela se produit tout comme dans l’espèce humaine. Cela dit, dans ce cas, une plante sera normale et l’autre sera un clone de la mère.

Comme pour les jumeaux siamois, on ne peut pas séparer ces plantules trop tôt. Ils peuvent être séparés lorsqu’ils atteignent une hauteur de 20–25 cm. Ce phénomène ne doit pas être confondu avec la marijuana dite « jumelle siamoise », qui est une mutation dans laquelle deux plantes partagent la même racine.

Auto-Ététâge

Auto-Ététâge

Il n’est pas tout à fait clair s’il s’agit d’une mutation inhabituelle ou d’un phénomène dont chaque plante de cannabis est capable dans certaines conditions. Il semble que cela ait quelque chose à voir avec un mauvais apport en nutriments dès le début du développement et cela amène la plante à rediriger son énergie vers la croissance des feuilles vers l’extérieur plutôt que vers le haut.

Quelle que soit la cause, le résultat est une plante qui se débarrasse de son apex. Ce n’est en aucun cas dévastateur et cela peut toujours conduire à des rendements décents. Selon le moment où cela se produit, vous ne perdrez peut-être même pas la branche de têtes principale !

Devriez-Vous Vous Inquiéter Des Mutations Cannabiques ?

Vous ne devez absolument pas vous inquiéter des mutations du cannabis : elles se trouvent dans l’ADN même de vos plantes. Par conséquent, dans la plupart des cas, vous ne pouvez rien y faire. Quelques mutations, comme les têtes foxtails peuvent être aggravées par le stress environnemental. Cependant, dans ce cas, s’il est géré correctement, vous pouvez en fait augmenter votre rendement dans une proportion significative, même si l’apparence visuelle en prend un coup.

Dans la plupart des cas, vos plants de cannabis seront des mutants ou non. La principale chose à laquelle il faut faire attention est que certaines mutations semblent avoir plus de chances de provoquer l’hermaphrodisme, auquel cas une plante pourrait polliniser le reste de votre culture et endommager la récolte.

Il est bon de préciser que la plupart des mutations valent la peine d’être suivies jusqu’à la récolte, même si les résultats ne sont pas très bons. Si vous avez la main verte et que vous aimez les plantes, regarder quelque chose comme le cannabis grimpant se développer sera tout à fait fascinant plutôt qu’ennuyeux. Qui sait, étendez-le sur un treillis et vous pourriez avoir une surprise de haut rendement.

Luke Sholl
Luke Sholl
Luke Sholl écrit sur le cannabis, le potentiel de bien-être des cannabinoïdes et l’influence positive de la nature depuis plus de dix ans. Travaillant avec plusieurs revues centrées sur les cannabinoïdes, il publie une variété de contenus numériques grâce à de solides connaissances techniques et scientifiques.
Actualités Faits
Recherche par catégories
ou
Rechercher