La Suisse Va Tester Les Cannabis Clubs

Publié le :
Catégories : BlogCannabisEuropeLois sur les drogues

La Suisse Va Tester Les Cannabis Clubs

Pour repenser une politique des drogues dépassée, la Suisse va tester les cannabis clubs, apportant un environnement sûr pour la culture et la distribution du cannabis.

Il y a certains pays ici en Europe qui sont connus pour être un peu plus progressistes pour ce qui est de la consommation de cannabis ; un de ces pays est la Suisse. Bien qu’illégal en Suisse, de nombreux policiers ferment les yeux sur le cannabis, tant que c’est pour une consommation personnelle pas trop voyante. Eh bien, les choses avancent encore, car quatre villes ont décidé de prendre part à un projet menant à l’installation de cannabis clubs sur leur territoire.

C’est un grand pas en avant dans le combat progressif pour voir un changement de politique sur le cannabis ici en Europe, et c’est un autre exemple de réformes plus près de chez nous que la légalisation en cours aux États-Unis. Genève, Zurich, Berne et Bâle sont les villes qui ont rejoint le projet et elles verront les premiers clubs ouvrir en 2017. Pour commencer, seuls ceux souffrant de maladies pour lesquelles la consommation de cannabis est bénéfique pourront rejoindre les clubs, jeunes comme adultes. Il est estimé qu’environ 2.000 personnes pourront bientôt fumer légalement.

LE RAISONNEMENT

Pourquoi la Suisse fait-elle ce pas en avant audacieux ? Actuellement, avec l’illégalité du cannabis, les gens doivent se tourner vers le marché noir pour se procurer leur herbe (sauf s’ils cultivent eux-mêmes, bien sûr !). Ceci rend impossible pour le gouvernement suisse de taxer, réglementer, garantir la qualité ou mener des programmes de prévention adaptés. En essayant les cannabis clubs, ceci ouvre une voie potentielle vers la régulation, apporte beaucoup d’informations sur les aspects pratiques, et garantir que le cannabis soit consommé de manière sûre et sans danger.

QU’EST-CE QU’UN CANNABIS CLUB ?

Les cannabis sont un phénomène assez récent et ils sont extrêmement dans des pays comme l’Espagne, où les lois sur le cannabis ne sont pas excessivement strictes. C’est un groupe de personnes se rassemblant pour former un club officiel, dans lequel du cannabis est cultivée de manière privée et distribué parmi les membres. Chaque membre paye des frais d’entretien qui servent à couvrir les frais de fonctionnement, mais n’achètent pas de cannabis. Chaque membre a également un droit de regard sur ce qui est cultivé, la façon dont c’est cultivé, garantissant un degré de qualité. Selon le club, les conditions d’admissions peuvent être assez strictes. Les clubs ne donnent ni ne vendent de cannabis à des non-membres.

La création des cannabis clubs apporte plusieurs avantages. Premièrement, cela éloigne l’argent du marché noir. Ils sont également assez faciles à réguler, et garantissent aux membres de savoir exactement ce qu’ils reçoivent en termes de variété et de qualité. Les cannabis clubs, bien que privés par nature, sont en général assez publics - surtout dans la façon dont ils sont formés, souvent en liaison avec l’administration locale et les forces de police en gage de bonne volonté, pour montrer que tout se passe bien et dans les règles. C’est pour cela que les cannabis clubs responsables montrent que le cannabis peut être consommé en sécurité et discrètement, ce qui améliore souvent l’opinion sur le cannabis au sein des communautés locales et dans la société dans son ensemble.

C’est en effet une bonne nouvelle que d’apprendre l’arrivée en Suisse des cannabis clubs pour les consommateurs médicaux. Nous sommes certains que tout se passera bien, en espérant non seulement montrer aux gens les bienfaits d’un cannabis club, mais aussi que ceci aura pour résultat leur déploiement à plus grande échelle. Le mouvement pour mettre fin à la prohibition en faveur d’une politique basée sur des preuves avance toujours.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs