La Suisse décriminalise la possession de cannabis

Publié le :
Catégories : BlogMonde

La Suisse décriminalise la possession de cannabis

Encore une fois, la législation interdisant le cannabis encaisse un coup puissant venu de la recherche scientifique et sociale ! A compter du 1er Octobre, la possession de petites quantités de cannabis a été décriminalisée en Suisse.

Encore une fois, la législation interdisant le cannabis encaisse un coup puissant venu de la recherche scientifique et sociale ! A compter du 1er Octobre, la possession de petites quantités de cannabis a été décriminalisée en Suisse.

Bien que ce ne soit pas la levée totale de la prohibition dans le pays, c'est un pas dans la bonne direction, pour plus de tolérance au sein de la population locale. Avec les nouvelles lois en place, quiconque trouvé en possession de 10 grammes ou moins de cannabis n'aura plus besoin de s'inquiéter d'éventuelles poursuites judiciaires. Il sera à la place frappé par une amende immédiate de 100 francs suisses (environ 81 euros) et pourra continuer sa route. Ceci ne figurera pas sur son casier judiciaire et ne compromettra donc pas son avenir.

Un peu de clarification sur le sens de la décriminalisation : cela ne signifie pas (encore) la légalisation. La consommation, la culture et la possession de cannabis restent illégales, mais la possession de petites quantités est dorénavant considérée avec plus de tolérance, ce qui permet à ceux qui veulent s'en procurer de le faire plus facilement, sans avoir à craindre de poursuites ou de répercussions.

Ce changement a pour cible les enfants suisses : une récente étude de 2013 par l'UNICEF montre que plus de 24 % des enfants en Suisse âgés de 11, 13 ou 15 ans ont fumé de l'herbe au cours de l'année précédente. C'est le second taux le plus élevé au monde. Avec la décriminalisation de l'herbe, les enfants devraient pouvoir demander de l'aide plus facilement, sans craindre les ramifications à long terme qui les auraient sinon suivies pour le reste de leur vie. Les lois ont été durcies pour ceux pris à vendre à des mineurs de moins de 18 ans, dissuadant encore plus la consommation des mineurs. Pourquoi vendre à des mineurs alors que vendre à des majeurs vous fait courir bien moins de risques ?

Bien que nous adorons le monde du cannabis, fumer n'est jamais une bonne chose pour les enfants, quelle que soit la substance. Des enfants qui consomment du cannabis sont dans l'erreur : ils ne sont pas assez âgés pour prendre des décisions totalement conscientes sur leur consommation et se plient souvent à la pression de leurs pairs. C'est une décision extrêmement censée du gouvernement suisse : elle va aider la jeunesse suisse à être plus informée sur le monde du cannabis sans avoir à craindre des conséquences sévères. Comme vous le savez, des mesures punitives sévères pour ce genre de chose ne marchent pas, il faut en revanche une culture de la tolérance, de la connaissance et de la compréhension pour que les enfants grandissent vraiment. Cette mesure va apporter une vision bien plus objective de la drogue, résultat probablement dans la diminution de la consommation chez les mineurs (de la même façon que très peu de mineurs en consomment aux Pays-Bas), tout en permettant aux adultes consentants de fumer discrètement, et à juste titre, pour leur plaisir.

La décision de décriminaliser le cannabis en Suisse va aussi aider à économiser l'argent du gouvernement et du contribuable : cette décision va réduire de 30 000 le nombre des affaires traitées par la justice et moins de temps sera dépensé à poursuivre ceux arrêtés en possession de cannabis.

Quelles qu'en soient les raisons, c'est une bonne nouvelle pour la communauté du cannabis et un pas de plus dans la guerre pour mettre fin à la prohibition. Bien joué les Suisses !

comments powered by Disqus