La Consommation À Long Terme d’Ayahuasca Change La Structure Physique Du Cerveau

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

La Consommation À Long Terme d’Ayahuasca Change La Structure Physique Du Cerveau

L’Ayahuasca est plus qu’une substance hallucinogène ouvrant l’esprit ; elle pourrait changer la façon dont on pense de manière permanente.

L’Ayahuasca est utilisée depuis longtemps comme remède traditionnel et enthéogène, permettant aux consommateurs d’explorer les profondeurs de leur âme, de leur esprit et de leur être. Le résultat est souvent une sensation d’unicité, de spiritualité et de contentement de l’existence. Ceci en a fait un excellent traitement pour les personnes souffrant d’addiction, au point que la médecine occidentale est à présent en train d’explorer ses applications potentielles.

Mais bien entendu, quand la science se met à explorer les potentiels effets thérapeutiques d’une substance, les scientifiques essayent de découvrir absolument tout ce qu’ils peuvent sur la substance - et pour de bonnes raisons : il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre, même après des décennies d’études sur un sujet. Une de ces découvertes sur l’Ayahuasca est qu’une consommation à long terme semble changer la structure même de régions du cerveau, ainsi que les capacités personnelles et cognitives que ces régions contrôlent.

L’ÉTUDE

En 2012, un groupe de scientifiques de l’Institut Sant Pau à Barcelone se sont embarqués dans une investigation scientifique pour déterminer si la consommation d’ayahuasca à long terme était sans danger - c’est très bien que la substance soit capable de traiter des problèmes comme la dépendance, mais si elle provoquait potentiellement des dégâts sans que nous le sachions ? Heureusement, le groupe a conclu que non, l’ayahuasca ne provoquait pas de dégâts à long-terme sur les consommateurs.

À peu près au même moment, un autre groupe de scientifiques a aussi décidé d’explorer la façon dont l’ayahuasca peut nous affecter après une consommation à long terme, mais en suivant une approche légèrement différente. Au lieu de déterminer s’il y avait des dégâts, ils ont voulu chercher s’il y avait des changements, et ce qu’ils ont découvert est extrêmement significatif.

Les chercheurs ont comparé les images du cerveau par IRM de 22 consommateurs réguliers d’ayahuasca avec 22 participants témoins, qui n’en avaient jamais consommé de leur vie. Les consommateurs d’ayahuasca en avaient tous consommé au moins 50 fois au cours de l’année dernière dans des pratiques spirituelles, ce qui en moyenne donnait une consommation une fois toutes les deux semaines. Beaucoup de soins ont été apportés pour contrôler que les consommateurs n’avaient jamais souffert de troubles cognitifs ou psychiatriques, et n’avaient jamais consommé d’autres drogues dans des quantités significatives - afin de garantir une forte probabilité pour que tout changement découvert soit dû à la consommation d’Ayahuasca.

Il a été découvert que l’épaisseur corticale de huit régions du cerveau avaient significativement changé quand chaque image a été comparée avec les participants de contrôle. Le changement le plus notable a eu lieu dans le cortex cingulaire postérieur, qui s’est affiné. C’est la région du cerveau largement responsable de l’ego et du soi. Au contraire, le cortex cingulaire antérieur s’est épaissi - la région responsable de l’attention et du contrôle cognitif. Une corrélation a également été découverte entre les années de consommation régulière de l’ayahuasca et l’importance des changements dans le cerveau.

COMMENT L’AYAHUASCA POURRAIT-ELLE CHANGER LE CERVEAU

Les auteurs ont lié ces changements à l’activation par l’ayahuasca de certains gènes responsables de la modulation de la croissances des connexions neurales. Alors que ces gènes sont activés quand ces régions du cerveau sont activées par l’Ayahuasca, cela pourrait avoir du sens que leur structure change aussi.

D’après les mots exacts des chercheurs, «il est possible que l’action pharmacologique directe de la DMT soit responsable des différences structurelles observées après une exposition répétée à l’ayahuasca.»

LES IMPLICATIONS PRATIQUES

Alors qu’est-ce que tout cela signifie ? Eh bien, un changement dans la structure du cerveau n’est pas une mauvaise chose. Beaucoup de choses influencent la façon dont le cerveau se développe ; c’est juste un exemple observable - mais bien entendu, plus de recherches sont nécessaires pour voir les réelles implications de ceci.

Dans cette étude, il y avait quelques différences notables provoquées par le changement dans la structure du cerveau. Par exemple, les participants ont eu des scores différents du groupe de contrôle dans des tests de personnalité et de neuropsychologie, avec les consommateurs d’ayahuasca ayant des scores plus faibles dans les traits de personnalité associés avec le pessimisme et l’inquiétude, et des scores plus élevés pour la transcendance du soi.

À un niveau pratique, les consommateurs d’ayahuasca ont eu des performances significativement plus élevées que le groupe de contrôle dans des tests sur la mémoire, la planification. Aucun effet négatif n’a été découvert. Cependant, comme cette étude n’explore qu’un moment précis dans le temps, elle ne peut établir de manière irréfutable la causalité, ou l’absence définitive d’effets négatifs. Plus de recherches et la répétition de cette étude sur une base plus large sont nécessaires.

Une chose est sûre cependant, ces résultats sont extrêmement intéressants et ont d’énormes implications pour le futur de la consommation d’ayahuasca - les choses s’annoncent sous un jour positif. Nous attendons impatiemment les prochaines découvertes sur ce que l’ayahuasca peut et ne peut pas faire !

comments powered by Disqus