L'Allemagne va-t-elle légaliser le cannabis ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues

L'Allemagne va-t-elle légaliser le cannabis ?

Se pourrait-il que l'Allemagne devienne le fer de lance de la réforme des lois européennes sur le cannabis ? Un nouveau projet de loi proposé par le Parti des Verts semble prometteur.

Cem Özdemir, co-président du parti politique allemand "Bündnis '90/Die Grünen" vient juste de poster un lien vers un article sur Facebook qui souligne que la prohibition a échoué et pourquoi la régulation est meilleure que les poursuites criminelles, de plus, certains points de base de leur proposition de loi sont mentionné. Est-il temps pour l'Allemagne de mettre à bas l'ancienne structure dépassée de leur loi sur les substances contrôlées, ou bien cette proposition sera-t-elle rejetée ? Consultez ici la proposition de loi complète (désolé, uniquement en allemand).

La tête d'affiche : la raison au lieu de l'idéologie

Ce slogan résume bien tout ce dont il s'agit : la prohibition d'une substance moins dangereuse que l'alcool n'est pas raisonnable : son interdiction ne fait pas de sens. La raison la plus souvent citée pour la prohibition est que « le cannabis pose des risques de santé ». Eh bien, chers politiciens, il en va de même pour l'alpinisme, alors pourquoi ne pas criminaliser tous les alpinistes ?

La prohibition est un échec

Cette proposition de loi affirme clairement que les anciennes lois (dépassées) ont échoué à réduire l'offre et la demande et font plus de mal que de bien. C'est une évidence si vous nous demandez notre avis … mais ils ont bien raison et font même référence à la position de la Commission Globale des Politiques de Drogues et son appel à un changement radical des lois dans le monde entier (en 2011). Les Verts ne se lancent pas dans une bataille perdue d'avance avec leur approche : 122 professeurs de droit criminel reconnus ont soumis une résolution demandant une réévaluation de la Loi sur les substances contrôlées, et la "Deutsche Gesellschaft für Suchtmedizin" (société allemande de narcologie) vient récemment de s'associer à cette demande.

Réguler plutôt que de criminaliser

« Un dealer ne demande pas de pièce d'identité et se soucie peu de l'âge de ses clients » et en effet, un marché noir est la porte ouverte au crime organisé, dans lequel les vendeurs n'ont rien à faire de la protection de la jeunesse ou de la pureté du produit. C'est en réalité l'opposé qui est vrai : tout mineur ayant de l'argent peut avoir accès à de l'herbe, qui est souvent peu pure. L'utilisation de produits de coupe est un plus grand risque pour la santé que le produit naturel lui-même : la protection du consommateur est également oubliée dans le marché noir. Le Parti des Verts veut assécher ce marais illégal et exonérer le système judiciaire des poursuites très coûteuses en temps contre des adultes matures qui choisissent le cannabis comme « produit de semi-luxe » au lieu de s'envoyer un pack de bière. Les Verts veulent établir un système contrôlé et régulé pour la culture, la distribution et le commerce, avant de pouvoir protéger la jeunesse et les consommateurs, tout en donnant aux adultes responsables la liberté de choisir.

Les fondements du projet de loi


• Décriminalisation : les adultes auraient le droit d'acheter et posséder jusqu'à 30g de cannabis ou trois plants femelles de cannabis pour une consommation personnelle.

• Sécurité des enfants : il serait totalement interdit pour les enfants et les adolescents de moins de 18 ans d'acheter et de posséder tout produit de cannabis.

• Contrôle : toutes les transactions (culture, traitement, transport, import et export, vente au détail et en gros) seraient réglementées par la loi.

• Vente réglementée : la vente de cannabis et de produits contenant du cannabis ne serait uniquement autorisée que dans des boutiques approuvées.

• Boutiques de Cannabis : les mineurs n'auraient pas le droit de rentrer dans ce type de boutique : l'âge et l'identité doivent être vérifiés à l'entrée. Le personnel doit avoir reçu une formation de sécurité pour la prévention. Les clients doivent être informés à propos de risques, des dangers de l'addiction et des mesures de réduction du danger et doivent être envoyés vers une aide médicale si besoin est.

• Protection du consommateur : la culture du cannabis serait soumise à de strictes régulations, comme par exemple pour l'utilisation des pesticides.

• Prévention : tous les produits devraient avoir un emballage avec des instructions sur la dose et les effets, les possibles interactions médicamenteuses ainsi que les mesures de précaution et d'urgence.

L'heure de se réjouir ?

Les roues de la légalisation tournent lentement et il n'y a pas encore de raison de sauter de joie. Ce n'est qu'une proposition de loi est je (citoyen allemand de Brème) doute fortement que les autres grands partis puissent suivre cette avancée. Mais qui sait, l'époque est au changement et comme un nombre croissant de pays, états et régions reconsidèrent leur politique sur les drogues, l'Allemagne le fera probablement aussi à un moment. Au pire, c'est toujours bien de voir que certains politiciens ne sont pas d'atroces réactionnaires quand il s'agit de notre Marie-Jeanne bien aimée.