Étude : L'Herbe Légale N'Augmente Pas La Consommation Adolescente

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Étude : L'Herbe Légale N'Augmente Pas La Consommation Adolescente

La consommation de cannabis par les mineurs est un gros sujet dans le débat pour la légalisation et un problème de santé publique dans le monde entier. Heureusement, il semble que le cannabis légal ne fait pas empirer les choses.

Une des plus grosses inquiétudes des prohibitionnistes du cannabis, et un des arguments principaux contre la légalisation, est que le cannabis légal, même juste à des fins médicales, augmente la consommation chez les adolescents. Et pourtant, études après études, il a été démontré que non, ce n’est pas le cas. Certains études ont même montré que la consommation de cannabis chez les adolescents diminue là où c’est légal.

Une équipe de l’Université Columbia à New York a décidé d’ajouter sa voix au débat, en analysant les données fédérales de consommation auto-rapportée de cannabis chez les adolescents de 12 à 17 ans dans les états où le cannabis médical est légal, entre 2002 et 2011.

Ce qui a été découvert, c’est qu’un changement dans la loi permettant la prescription de cannabis médical n’avait pas provoqué une augmentation de la consommation de cannabis chez les mineurs. Ils ont mis en lumière le fait que les états où le cannabis médical était légalisé avait tendance à avoir un taux de consommation chez les adolescents en général plus élevé en comparaison des états n’ayant pas de programme de cannabis médical, mais ces taux de consommation plus élevés étaient déjà en place avant que l’herbe ne soit légalisée et ils n’ont pas été affectés par la légalisation.

«Alors que les états avec des MML (lois sur le cannabis médical) affichent des taux de consommation de cannabis chez les adolescents plus élevés, aucun ensemble majeur de données aux États-Unis, dont le NSDUH (l’enquête nationale américaine sur la consommation de drogue dans les ménages) ne soutient l’idée que les MML soient une cause de ces taux plus élevés», conclut l’article. «[Quand] des changements dans les états sont correctement considérés et que la prévalence pré-MML est correctement contrôlée, il n’y a aucune preuve d’une augmentation différentielle dans la consommation de cannabis au cours du mois passé chez les adolescents qui pourrait être attribuée aux lois sur le cannabis médical des états.»

Ceci montre bien que les preuves en faveur de la légalisation, en particulier sur des bases médicales, se renforcent de jour en jour. Ceux qui nient les bienfaits potentiels pour la société doivent sortir leur tête du table et s’adapter à l’époque. Ce n’est plus l’époque des années 1970, insulter le cannabis en espérant que personne ne s’en aperçoive ne fonctionne plus de nos jours.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs