Enquête britannique sur la drogue 2014 : Un oeil sur la culture des drogues au R

Publié le :
Catégories : BlogLois sur les droguesScience

Enquête britannique sur la drogue 2014 : Un oeil sur la culture des drogues au R

Le résultat de l'enquête de The Guardian de 2014 révèle une plongée fascinante dans les habitudes de consommation de drogue du pays.

Il semble que plus de 15 millions de Britanniques (c'est presque un adulte sur trois) a déjà pris des drogues illégales à un moment ou un autre. Parmi ce nombre, un cinquième semble toujours en consommer actuellement, dont 40 % viennent des couches les plus hautes de la société. De quoi faire voler en éclat tous les préjugés archaïques sur les consommateurs de drogue. Avec le fait que la consommation de drogues soit si répandue, l'ancienne « fracture des sexes » n'est plus aussi importante et est un passe de disparaître. Selon des études comparatives de 2002 et 2008, les données suggèrent maintenant que les deux sexes ont autant de chances d'avoir pris des drogues.

Le terrain semblant équilibré au niveau des sexes, quelle autre statistique intéressante nous révèle cette enquête ? Nous avons sélectionné quelques faits et chiffres intéressants et certains pourraient bien vous surprendre.

#1 Selon vous, pensez-vous avoir jamais eu un problème avec les drogues ?

Malgré l'augmentation significative de la consommation de drogue, pour la plupart des personnes interrogées ce n'était pas un problème. En fait, une majorité écrasante, avec 87 % de toutes les personnes ayant déjà consommé des drogues, pensent ne jamais avoir eu de problèmes avec la drogue. Cependant, le reste – soit 13 % des consommateurs de drogue – pensent avoir eu un problème, ce qui équivaut tout de même à environ 2 millions de personnes !

#2 Quel âge aviez-vous quand vous avez consommé pour la première fois une drogue illégale ?

L'enquête a découvert qu'en moyenne, les consommateurs de drogue ont leur première expérience à l'âge de 19 ans. Cette période de « flottement » continue en moyenne pendant sept ans avant que la moyenne n'arrête à l'âge de 26 ans. De manière intéressante, l'enquête suggère également que plus l'expérimentation avec les drogues commence tôt, plus la relation entre la personne et la drogue est longue. Les consommateurs ayant expérimenté les drogues à un plus jeune âge (pour eux la moyenne est de 16 ans) avaient beaucoup plus de chances de toujours consommer à l'heure actuelle.

#3/4 Envisageriez-vous de consommer des drogues illégales dans le futur / si elles étaient décriminalisées (2 questions)

Au total, 13 % des Britanniques envisageraient de prendre des drogues dans le futur. Ce pourcentage inclut d'anciens et actuels consommateurs, contre 87 % de personnes qui ne l'envisageraient pas, dont les non-consommateurs et d'anciens consommateurs. La question suivante prend en compte l'aspect criminel de la consommation de drogue et la situation est alors plus attirante. En résultat, 16 % des Britanniques ont déclaré qu'ils envisageraient prendre des drogues dans le futur si elles étaient décriminalisées.

#5 Pensez-vous que la « Guerre contre la Drogue » puisse être gagnée ?

Ce n'est pas une surprise : la majorité des Britanniques est généralement peu convaincue par une fin victorieuse de la « guerre contre la drogue ». Seuls 16 % pensent qu'elle puisse être un jour gagnée.

#6 Quelles drogues pensez-vous qu'il faudrait légaliser ou décriminaliser ?

Encore un résultat assez prévisible, 88 % des Britanniques pensent que le cannabis devrait être légalisé ou décriminalisé. Ceci dit, la légalisation ou la décriminalisation de toutes les drogues est fortement rejetée.

Ce ne sont que quelques-unes de questions présentes dans l'enquête. Pour la lire en entier, cliquez ici.

comments powered by Disqus