Conseil de culture : comment reconnaître et prévenir la pourriture des têtes

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

Conseil de culture : comment reconnaître et prévenir la pourriture des têtes

How To Spot And Prevent Bud Rot

Personne n'a envie de devoir traiter un problème de pourriture des têtes, mais en connaître les signes et savoir comment la traiter peut aider à sauver la majorité d'un plant.

La pourriture des têtes est le pire cauchemar de tous les cultivateurs : échouer si près de la ligne d'arrivée, il y a de quoi être vraiment désespéré. Cependant, même si c'est une leçon bien dure, c'est une bonne leçon, car la pourriture des têtes est facile à éviter avec une bonne préparation.

QU'EST-CE QUE LA POURRITURE DES TÊTES ET À QUOI ÇA RESSEMBLE ?

Globalement, la pourriture des têtes est une infection de champignons toxiques qui tuent et altèrent les fleurs de votre cannabis. Une fois installée, elle est très contagieuse et passe rapidement d'une tête à l'autre. Heureusement, la pourriture des têtes ne peut s'installer que dans des conditions très précises : elle est donc assez facile à éviter.

Cette pourriture affecte en général des têtes densément regroupées, mais elle peut se répandre même sur les sites de têtes les plus clairsemés, surtout dans des conditions de culture humides. Vous pourrez constater que sur le site de têtes affecté, tout (pistils, feuilles et têtes) commence à devenir sombre et décoloré. La tête se met à sécher et à flétrir, même si le reste du plant n'est pas affecté.

Si vous prenez le problème suffisamment tôt, vous pourrez constater l'apparition d'un duvet blanc à la surface du site de têtes. C'est cette moisissure qui se développe ensuite en une pourriture généralisée. Ce duvet est la première étape de la pourriture des têtes et vous avez encore une chance de sauver une partie du plant et d'éviter la contamination des autres. Mais cette étape peut être difficile à détecter, car ce duvet ne reste pas très longtemps. Le plus probable est que vous constatiez que des têtes commencent à se décolorer et à sécher.

Dans le stage le plus avancé de la pourriture des têtes, vous pouvez voir de petites tâches noires sur les têtes. Elles sont dues à la reproduction des champignons. Ces tâches sont de nouvelles spores prêtes à être emportées par un coup de vent vers de nouveaux plants de cannabis. Ne les respirez pas et éloignez-les au possible des autres plants.

TRAITER LA POURRITURE DES TÊTES

Si la pourriture s'est installée, alors la meilleure (et la seule) chose à faire est de couper toutes les traces de l'infection et la zone qui les entoure. Jetez les parties coupées et assurez-vous qu'elles ne soient jamais en contact avec d'autres végétaux. Il vous faut ensuite transporter votre cannabis dans un endroit chaud, sec, avec un léger courant d'air.

À partir de là, vous pouvez soit récolter vos plants dans leur état actuel, ou prendre le pari de les laisser mûrir.

LES CAUSES DE LA POURRITURE DES TÊTES ET COMMENT LA PRÉVENIR

Comme mentionné précédemment, la pourriture des têtes est très facile à éviter sur des plants de cannabis sains, car il lui faut des conditions bien spécifiques pour germer. Peu importe le nombre de spores qui entrent en contact avec vos plants si les conditions ne sont pas réunies pour qu'elles poussent et attaquent. Les conditions de la germination sont celles de la moisissure. Il lui faut :

Des conditions humides/mouillées (alors surveillez la pluie en extérieur)

De l'air stagnant/pas de courant d'air

Une température fraîche (en dessous de 20 degrés)

Le meilleur moyen d'éviter la pourriture des têtes est donc de s'assurer que ces conditions ne persistent jamais pendant trop longtemps et surtout jamais en même temps.

Pour la culture en extérieur, il peut être difficile de contrôler ces conditions et le mieux à faire est de s'assurer que le site de culture soit dans un courant d'air et qu'il reste au chaud, avant même de commencer à planter. Certains cultivateurs en extérieur secouent également leurs plants de cannabis après la pluie pour éliminer les gouttes d'eau. Certains cultivateurs vont même jusqu'à construire un cadre autour de leurs têtes pour pouvoir y mettre une bâche quand de la pluie est annoncée. Ceci protège les têtes de l'eau, mais il faut alors arroser manuellement les plants plus souvent. Si vous décidez de le faire, assurez-vous que la bâche ait un support au centre. Ceci permet à la pluie de s'écouler par les côtés plutôt que de s'accumuler au centre, ce qui pourrait provoquer un écroulement potentiel de l'installation.

En intérieur, la pourriture des têtes devrait être facilement évitable, car toutes ces conditions sont faciles à contrôler. Assurez-vous simplement que les températures ne descendent jamais en-dessous de 20 degrés et que vous ayez une bonne ventilation, pour prévenir la stagnation de l'air et une humidité trop importante.

Enfin, n'utilisez jamais de fongicide, d'huile de margousier ou de soufre pour essayer de traiter la pourriture. Ces solutions ne sont pas efficaces contre la pourriture des têtes et les têtes que vous pourrez sauver auront un goût étrange. Certains cultivateurs essayent de prendre des mesures préventives avec des sprays antifongiques spécifiques durant la période de croissance végétative, mais l'effet est limité à cette période. La meilleure prévention est de contrôler l'environnement pour que les conditions favorables à la pourriture ne soient jamais en place. N'aspergez rien sur vos têtes !

Si la pourriture s'est installée au point qu'il n'y a plus aucun espoir, acceptez vos pertes et jetez le plant. Il est préférable de s'en débarrasser plutôt que de risquer de répandre partout la pourriture.

comments powered by Disqus