Blog
Qu'Est-ce Que Le Curcuma (Curcuma Longa) ?
5 min

Qu'Est-Ce Que Le Curcuma (Curcuma Longa) ?

5 min

Souvent présent dans les plats d’Asie, le curcuma est une ressource culinaire aux multiples facettes depuis fort longtemps. Saviez-vous qu’il est aussi beaucoup utilisé en tant que complément pour le bien-être ? Le curcuma n’a jamais été aussi populaire qu’aujourd’hui et voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

En fouillant dans les épices d’un de vos tiroirs, il est plus que probable que vous tombiez sur un pot de poudre de curcuma. Bien qu’il ait de nombreuses applications en cuisine, vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’il est très apprécié dans le monde des compléments pour le bien-être. De ce fait, voici tout ce que vous devez savoir sur le curcuma.

Qu’est-ce que le curcuma exactement ?

Qu’est-Ce Que Le Curcuma exactement ?

Faisant partie de la famille du gingembre, le curcuma, aussi appelé Curcuma longa, est une plante originaire d’Inde et d’Asie du Sud-Est. La plante produit des rhizomes (racines) qui sont récoltés et le plus souvent utilisés en cuisine.

Les rhizomes sont traditionnellement séchés et moulus en poudre de curcuma à la couleur jaune/orange caractéristique et celle-ci est souvent utilisée dans les plats asiatiques pour donner une couleur intense et une saveur rappelant le poivre noir. Le curcuma est sans aucun doute une épice polyvalente dont l’usage est encore assez répandu dans le monde moderne.

Il constitue également un excellent ajout aux compléments, car le curcuma présente une multitude d’effets potentiels. Mais nous y reviendrons sous peu.

D’où vient le curcuma ?

Comme nous l’avons dit, le curcuma est originaire de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est et est imprégné d’histoire avec des liens avec l’hindouisme et le bouddhisme. En fait, le curcuma en poudre était même utilisé pour teindre les robes des prêtres et des moines.

Curcuma vs curcumine

Lorsque vous lisez des articles sur le curcuma, vous verrez généralement la mention de curcumine non loin, et ce, pour une bonne raison. Alors que le curcuma est l’épice faite à partir des racines du Curcuma longa, la curcumine est le principal composé actif d’intérêt du curcuma, aussi connu sous le nom de « curcuminoïde ».

On sait que la curcumine affecte les niveaux d’antioxydants dans l’organisme et présente pléthore d’autres effets intrigants. De ce fait, si vous achetez des compléments à base de curcuma, vous verrez souvent la concentration de curcumine en volume.

À quoi sert le curcuma ?

À quoi sert le curcuma ?

Nous avons évoqué le fait qu’il présente plusieurs avantages potentiels, mais à quoi sert-il exactement ? Et pourquoi est-il si recherché comme ingrédient clé dans les compléments alimentaires ?

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que le curcuma a des liens assez importants avec le système immunitaire, la santé cardiaque et même la fonction cérébrale. Décryptons tout ça.

Le curcuma et le système immunitaire

Diverses études scientifiques ont évalué le potentiel antioxydant et anti-inflammatoire de la curcumine. Dans ces études, elle a démontré sa capacité à influencer le système immunitaire en agissant sur les cellules B et T et les cellules tueuses naturelles. Ces cellules régulent les anticorps dans le corps humain et éliminent les agents pathogènes envahissants. Un essai réalisé en 2007 montre que lorsqu’il est administré à faible dose, le curcuma peut améliorer les réponses des anticorps (Jagetia & Aggarwal).

Bien que les études sur les effets pharmacologiques du curcuma n’en soient qu’à leurs débuts, les résultats obtenus jusqu’à présent indiquent une relation bénéfique entre l’épice et le système immunitaire.

Le curcuma et la santé cardiaque

Le curcuma s’est aussi fait remarquer dans le monde de la santé cardiaque. Grâce à son potentiel d’impact sur le système immunitaire et l’oxydation, une étude préliminaire identifie un mécanisme possible par lequel le curcuma pourrait avoir un impact sur la santé cardiaque (Sharifi-Rad et al., 2020).

De plus, un essai clinique de 2017 a surveillé les effets de la curcumine chez des adultes d’âge moyen pendant 12 semaines et constaté que le composé augmente potentiellement la fonction endothéliale des artères de résistance (Jiang et al.).

Dans une autre étude, un groupe de 121 patients ayant récemment subi un pontage coronarien a reçu 4 g de curcuma par jour pour évaluer le potentiel cardioprotecteur des curcuminoïdes (Wongcharoen et al., 2012). Bien que des recherches cliniques plus concluantes soient nécessaires pour comprendre toute l’étendue des effets du curcuma sur la santé cardiaque, les recherches actuelles constituent sans aucun doute un pas dans la bonne direction.

Articles liés

Les 15 Meilleures Herbes Naturelles Pour L'énergie Et La Vitalité

Curcuma et fonction cérébrale

L’impact du curcuma sur les fonctions cérébrales est également suivi de près par les professionnels de la médecine et de la science. Une étude menée sur une période de 18 mois a administré à des patients 90 mg de curcumine deux fois par jour (Small et al., 2018). Les résultats ont montré des marqueurs associés à une amélioration de la mémoire et de meilleures performances cognitives chez la plupart des sujets.

Bien sûr, il va sans dire que le cerveau est un organe extrêmement complexe, mais les premières recherches examinent le potentiel de la curcumine pour retarder ou même inverser les symptômes de la maladie d’Alzheimer (Dong et al., 2012). Il a été démontré que la curcumine augmente la production d’une protéine présente dans le cerveau et la colonne vertébrale. Connue sous le nom de facteur neurotrophique issu du cerveau (BDNF), cette protéine a le pouvoir de maintenir les cellules nerveuses et d’assurer la communication : un processus primordial pour l’apprentissage et la mémoire.

Différentes formes de curcuma

Différentes formes de curcuma

Lorsqu’il s’agit de consommer du curcuma, vous avez le choix entre plusieurs formes. Bien sûr, vous pouvez prendre le pot d’épices de votre tiroir et en saupoudrer à vos plats préférés. Certains saupoudrent même du curcuma dans leur café ou leur thé du matin pour une touche poivrée d’antioxydants.

Cependant, pour ceux qui recherchent une dose plus concentrée de curcumine, il existe toute une gamme de compléments et d’extraits au curcuma avec certains affirmant contenir jusqu’à 98 % de curcuminoïdes. Les compléments au curcuma peuvent être pris sous forme de gélules ou incorporés à divers liquides.

Une autre méthode de consommation du curcuma est une boisson chaude connue sous le nom de « lait doré ». Cette boisson chaude est généralement composée de lait de coco, d’édulcorants et d’une quantité importante de curcuma. Le résultat est une boisson qui renforce le système immunitaire et dont le goût est étonnamment agréable.

Les compléments alimentaires au curcuma sont-ils sûrs ?

Les compléments alimentaires au curcuma sont-ils sûrs ?

Comme indiqué dans les études ci-dessus, le curcuma et la curcumine présentent un bon profil de sécurité et sont habituellement bien tolérés. Étant donné que les compléments de haute qualité contiennent une quantité prédéfinie de curcuma, il est très peu probable qu’un consommateur en prenne trop. Cependant, certains effets secondaires légers sont associés à la prise de curcuma comme des maux d’estomac et des maux de tête qui peuvent affecter une minorité de personnes. Sachez que ceux sous anticoagulants devraient consulter leur médecin avant de prendre des compléments au curcuma.

Mais en général, les compléments au curcuma sont sûrs et faciles à consommer : un moyen idéal de goûter à tout ce que cette épice légendaire a à offrir. Si vous vous êtes déjà demandé ce que le curcuma pouvait faire pour vous, c’est l’occasion idéale pour le constater par vous-même !

Adam Parsons
Adam Parsons
Journaliste, auteur et rédacteur professionnel spécialisé dans le cannabis, Adam Parsons est un membre de Zamnesia depuis un certain temps. Chargé de couvrir un large éventail de sujets allant du CBD aux psychédéliques et tout ce qu’il y a entre les deux, Adam crée des articles de blog, des guides et explore une gamme toujours plus importante de produits.
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. Dong, S., Zeng, Q., Mitchell, E. S., Xiu, J., Duan, Y., Li, C., Tiwari, J. K., Hu, Y., Cao, X., & Zhao, Z. (2012). Curcumin Enhances Neurogenesis and Cognition in Aged Rats: Implications for Transcriptional Interactions Related to Growth and Synaptic Plasticity. PLoS ONE, 7(2), e31211. - https://doi.org
  2. Jagetia, G. C., & Aggarwal, B. B. (2007). “Spicing up” of the immune system by curcumin. Journal of Clinical Immunology, 27(1), 19–35. - https://doi.org
  3. Jiang, S., Han, J., Li, T., Xin, Z., Ma, Z., Di, W., Hu, W., Gong, B., Di, S., Wang, D., & Yang, Y. (2017). Curcumin as a potential protective compound against cardiac diseases. Pharmacological Research, 119, 373–383. - https://doi.org
  4. Sharifi-Rad, J., Rayess, Y. E., Rizk, A. A., Sadaka, C., Zgheib, R., Zam, W., Sestito, S., Rapposelli, S., Neffe-Skocińska, K., Zielińska, D., Salehi, B., Setzer, W. N., Dosoky, N. S., Taheri, Y., El Beyrouthy, M., Martorell, M., Ostrander, E. A., Suleria, H. A. R., Cho, W. C., & Maroyi, A. (2020). Turmeric and Its Major Compound Curcumin on Health: Bioactive Effects and Safety Profiles for Food, Pharmaceutical, Biotechnological and Medicinal Applications. Frontiers in Pharmacology, 11. - https://doi.org
  5. Small, G. W., Siddarth, P., Li, Z., Miller, K. J., Ercoli, L., Emerson, N. D., Martinez, J., Wong, K.-P., Liu, J., Merrill, D. A., Chen, S. T., Henning, S. M., Satyamurthy, N., Huang, S.-C., Heber, D., & Barrio, J. R. (2018). Memory and Brain Amyloid and Tau Effects of a Bioavailable Form of Curcumin in Non-Demented Adults: A Double-Blind, Placebo-Controlled 18-Month Trial. The American Journal of Geriatric Psychiatry, 26(3), 266–277. - https://doi.org
  6. Wongcharoen, W., Jai-aue, S., Phrommintikul, A., Nawarawong, W., Woragidpoonpol, S., Tepsuwan, T., Sukonthasarn, A., Apaijai, N., & Chattipakorn, N. (2012). Effects of Curcuminoids on Frequency of Acute Myocardial Infarction After Coronary Artery Bypass Grafting. The American Journal of Cardiology, 110(1), 40–44. - https://doi.org
Healthshop Produits
Recherche par catégories
ou
Rechercher