Blog
Comprendre La Différence Entre Cannabis Brut Et Décarboxylé
7 min

Comprendre La Différence Entre Cannabis Brut Et Décarboxylé

7 min

Les cannabinoïdes sont les composés les plus connus du cannabis, mais saviez-vous qu’ils pouvaient être divisés en deux catégories : acides et décarboxylés ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les cannabinoïdes acides et décarboxylés pour déterminer quelle forme de cannabis vous conviendrait le mieux.

Le cannabis est une plante complexe qui contient plus de 400 substances chimiques actives différentes. Parmi eux, les cannabinoïdes sont sans doute les plus connus, mais il y a encore une tonne de choses que nous ne savons pas sur la façon dont ils fonctionnent et affectent notre corps.

Dans cet article, nous allons examiner les acides cannabinoïdes par rapport aux cannabinoïdes décarboxylés en explorant leurs différences, leurs avantages, leurs mécanismes d’action et bien plus encore.

Cannabis brut ou décarboxylé : quelle est la différence ?

Cannabis Brut Ou Décarboxylé : Quelle Est La Différence ?

Le cannabis brut désigne la matière végétale du cannabis qui n’a pas encore été séchée et affinée. Elle est soit vivante sur la plante elle-même, soit fraîchement récoltée. Le séchage et l’affinage des têtes permettent de prolonger leur durée de conservation et de préserver leurs saveurs et leurs arômes. Si vous omettez le processus de séchage et d’affinage et que vous stockez des têtes brutes et fraîchement récoltées dans un récipient, elles se gâteront en quelques jours seulement, car l’accumulation d’humidité dans et autour des fleurs crée un terrain propice aux bactéries et aux moisissures.

De plus, le processus de séchage et d’affinage permet de préparer les fleurs de cannabis à la consommation en déclenchant un processus chimique appelé décarboxylation. Ce processus va concrètement servir à rompre certaines liaisons chimiques dans la résine des fleurs et ainsi « activer » plusieurs des cannabinoïdes qui confèrent au cannabis ses effets uniques.

Articles liés

Comment Récolter, Sécher Et Affiner Votre Cannabis

Une introduction rapide aux cannabinoïdes

Parmi les plus de 100 cannabinoïdes présents dans le cannabis, les plus abondants et les plus connus sont le THC et le CBD. De ce fait, ces deux cannabinoïdes ont fait l’objet de la majeure partie des recherches.

Bien que cela puisse paraître surprenant, le THC, le CBD et tous les autres composés secondaires que vous connaissez peut-être (CBG, CBC, CBN, etc.) ne sont pas naturellement présents dans les plants de cannabis vivants ou bruts. Au contraire, ils sont progressivement synthétisés à partir des acides cannabinoïdes par des processus catalysés par des enzymes.

Que sont les cannabinoïdes bruts (ou acides) ?

Que Sont Les Cannabinoïdes Bruts (Ou Acides) ?

Les acides cannabinoïdes sont les premiers cannabinoïdes produits par les plants vivants de cannabis. La biosynthèse des cannabinoïdes commence avec le CBGA ou acide cannabigérolique. Le CBGA est produit dans les trichomes du cannabis en pleine floraison et contribue à réguler la nécrose cellulaire et la taille naturelle des feuilles, deux processus clés qui aident les plants en pleine floraison à concentrer leur énergie sur le développement des têtes.

Bien que le CBGA ait été isolé pour la première fois dans les années 60 par des chercheurs en Israël, il n’a pas attiré beaucoup d’attention depuis et cela signifie qu’il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas sur la fonction de ce composé et sur la façon dont il affecte les humains (Hazekamp et al., 2004). Avec le CBGA, l’autre acide cannabinoïde principal biosynthétisé par le cannabis est le CBGVA, ou acide cannabigerovarinique, qui a fait l’objet d’encore moins d’études.

Lorsque les plants de cannabis en pleine floraison arrivent à maturité, le CBGA et le CBGVA se synthétisent pour produire 6 acides cannabinoïdes majeurs : le CBGA se synthétise en THCA (acide tétrahydrocannabinolique), en CBDA (acide cannabidiolique) et en CBCA (acide cannabichroménique) tandis que le CBGVA se synthétise en THCVA (acide tétrahydrocanabivarinique), en CBDVA (acide cannabidivarinique) et en CBCVA (acide cannabichromevarinique).

La concentration de ces acides cannabinoïdes dans les plants récoltés varie en fonction de la génétique, de la façon dont ils sont cultivés et du moment où ils sont récoltés. Enfin, lorsque les têtes sèchent après la récolte, les acides cannabinoïdes qu’elles contiennent commencent à se décarboxyler lentement en cannabinoïdes non acides.

Sources d’acides cannabinoïdes

Les acides cannabinoïdes se trouvent généralement en plus fortes concentrations dans les trichomes présents sur :

  • Les jeunes fleurs de cannabis (concentration la plus élevée)
  • Les feuilles résineuses (concentration moyenne)
  • Les feuilles nourricières (concentration la plus faible)

L’une des façons les plus populaires d’utiliser ces parties « vivantes » est de les incorporer dans des jus frais, des smoothies et des salades.

Que sont les cannabinoïdes décarboxylés (ou activés) ?

Que Sont Les Cannabinoïdes Décarboxylés (Ou Activés) ?

Les cannabinoïdes décarboxylés (ou activés) sont les successeurs des cannabinoïdes acides que nous avons mentionnés précédemment. Le processus de décarboxylation repose sur la chaleur pour retirer un atome de carbone des chaînes carbonées des acides cannabinoïdes qui les transforme en leurs homologues non acides. Pendant la décarboxylation :

  • CBCA devient CBC
  • CBCVA devient CBCV
  • CBDA devient CBD
  • CBDVA devient CBDV
  • CBGA devient CBG
  • THCA devient THC
  • THCVA devient THCV

Le processus de décarboxylation se produit naturellement à un rythme très progressif pendant le processus de séchage et d’affinage. Cependant, la majeure partie de ce processus a lieu lorsque nous fumons, vaporisons ou cuisons le cannabis avant de le consommer. Lorsque la chaleur de votre briquet, vaporisateur, cuisinière ou four pénètre dans les têtes, elle décompose les chaînes de carbone des acides cannabinoïdes en altérant leur structure chimique et libérant du CO₂ sous forme de fumée ou de vapeur.

Sources de cannabinoïdes activés

Les cannabinoïdes décarboxylés ne sont pas naturellement présents dans les plants vivants de cannabis et sont en réalité synthétisés lorsque nous :

  • Fumons ou vaporisons des fleurs de cannabis séchées
  • Cuisinons avec du cannabis
  • Transformons des fleurs séchées en extraits ou concentrés

Cannabinoïdes acides ou décarboxylés : lequel est le meilleur ?

Cannabinoïdes Acides Ou Décarboxylés : Lequel Est Le Meilleur ?

Votre préférence pour les cannabinoïdes acides ou activés/décarboxylés dépend largement de la raison pour laquelle vous consommez du cannabis. Si votre objectif principal est de planer ou de vous fracasser, les cannabinoïdes décarboxylés (en particulier le THC) vous y conduiront. Le THC a une grande affinité pour les récepteurs CB1, un élément clé du système endocannabinoïde humain. En se liant à ces récepteurs, le THC produit l’euphorie emblématique que nous associons au cannabis. Aucun autre cannabinoïde végétal (décarboxylé ou acide) n’a une telle affinité pour les récepteurs CB1 et c’est pourquoi le THC est communément appelé « le cannabinoïde qui fait planer ».

En dehors de l’usage récréatif, le THC et d’autres cannabinoïdes activés, y compris le CBD et le CBG, sont utilisés pour leurs effets non psychotropes et font depuis quelques années de plus en plus l’objet d’études pour déterminer leur potentiel pharmacologique. Les études sont en cours, mais les cannabinoïdes décarboxylés ont été vantés pour lutter contre de nombreux troubles de l’esprit et du corps.

D’autre part, les acides cannabinoïdes peuvent s’avérer intéressants pour les personnes qui souhaitent consommer du cannabis sans effet psychotrope. Bien que très peu de recherches aient été menées sur les composés acides comme le CBGA, le CBDA et le THCA, la tendance croissante des « jus verts » attire l’attention sur ces cannabinoïdes. Certains chercheurs sur le cannabis, comme le célèbre Dr Ethan Russo, ont également parlé ouvertement des bienfaits potentiels uniques des acides cannabinoïdes (Project CBD, 2020).

Bien que davantage de recherches soient nécessaires pour comprendre pleinement leurs mécanismes d’action et leurs avantages potentiels, les acides cannabinoïdes sont actuellement explorés pour leur impact sur :

  • La douleur et l’inflammation (Palomares et al., 2020)
  • Les bactéries (Martinenghi et al., 2020)
  • La réponse immunitaire (van Bremen et al., 2022)
  • Les pathogènes fongiques (Radwan et al., 2009)

Pour mieux comprendre les différences entre les cannabinoïdes décarboxylés et acides, examinons de plus près leur structure chimique, leur application, leurs effets et leur salubrité.

Structure chimique

En raison de leurs structures chimiques distinctes, les cannabinoïdes acides et décarboxylés agissent probablement sur des cellules réceptrices différentes dans le corps, ou du moins à des degrés différents, et répondent donc à des besoins et des préférences différents. Parallèlement, les chercheurs étudient actuellement si la combinaison des acides cannabinoïdes avec les cannabinoïdes activés pourrait constituer une approche à double effet pour traiter divers problèmes.

Application

L’un des moyens les plus simples et les plus faciles de consommer des cannabinoïdes décarboxylés est de fumer ou de vaporiser des fleurs ou des extraits de cannabis séchés (ce qui reste illégal dans la plupart des régions du monde). Les acides cannabinoïdes doivent quant à eux provenir de plants vivants qui peuvent être consommés crus ou en jus. Si cette méthode est plus discrète que d’allumer un joint ou d’un bang, elle nécessite l’accès à des plants vivants et cela est illégal dans la plupart des pays du monde.

Effets pharmacologiques

Comme nous l’avons mentionné, notre compréhension du cannabis en est encore à ses balbutiements. Cela dit, les cannabinoïdes décarboxylés ont fait l’objet de beaucoup plus d’études que les acides cannabinoïdes. Si la salubrité des acides cannabinoïdes suscite peu d’inquiétude, il n’en reste pas moins que nous en savons beaucoup moins sur ces composés que sur leurs homologues non acides et que nous devons donc faire preuve de prudence lorsqu’il s’agit de spéculer sur leurs effets potentiels.

Salubrité

Les cannabinoïdes sont connus pour leur très faible toxicité, mais cela ne signifie pas qu’ils sont tous sans danger pour tout le monde. Par conséquent, même si les cannabinoïdes, qu’ils soient décarboxylés ou acides, sont couramment consommés à des fins récréatives et de bien-être, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le vérifier avant de pouvoir fournir des conseils spécifiques à chaque cas.

Cannabinoïdes acides, décarboxylés et de synthèse : comprendre les différences

Cannabinoïdes Acides, Décarboxylés Et De Synthèse : Comprendre Les Différences

Les cannabinoïdes acides, activés et de synthèse (ceux créés en laboratoire) ont tous des structures chimiques, des effets potentiels (positifs et négatifs) et des utilisations uniques. Le monde du cannabis est vaste, et nous ne faisons qu’effleurer la surface lorsqu’il s’agit de comprendre les nombreuses facettes fascinantes de ce plant ancestral. Au fur et à mesure que la recherche sur le cannabis et ses composés continue d’émerger, il en sera de même pour les façons excitantes et sûres d’utiliser la plante à des fins holistiques et récréatives.

Steven Voser
Steven Voser
Steven Voser est un journaliste indépendant spécialisé dans le cannabis. Il a plus de six ans d’expérience dans la rédaction d’articles sur tout ce qui touche au cannabis?: comment la cultiver, comment en profiter au mieux, l’essor de l'industrie et le climat juridique en zone grise qui l’entoure.
Références
  • (n.d.). Hazekamp, A., Simons, R., Peltenburg‐Looman, A., Sengers, M., van Zweden, R., & Verpoorte, R. (2004). Preparative isolation of cannabinoids from cannabis sativa by centrifugal partition chromatography. Journal of Liquid Chromatography & Related Technologies, 27(15), 2421–2439. - https://doi.org
  • (n.d.). Project CBD (2020, January 11). LIVE INTERVIEW: Ethan Russo, MD talks about CBG, cannabinoid acids, and the global CBD phenomenon [VIDEO]. Youtube. - https://www.youtube.com
  • Laura Daniela Martinenghi, Rie Jønsson, Torben Lund, & Håvard Jenssen. (2020, June). Martinenghi, L. et al (2020). Isolation, Purification, and Antimicrobial Characterization of Cannabidiolic Acid and Cannabidiol from Cannabis sativa L. Biomolecules 10(6). - https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  • Palomares B, Ruiz-Pino F, Garrido-Rodriguez M, Eugenia Prados M, Sánchez-Garrido MA, Velasco I, Vazquez MJ, Nadal X, Ferreiro-Vera C, Morrugares R, Appendino G, Calzado MA, Tena-Sempere M, & Muñoz E. (2020 Jan). Palomares, B. et al (2020). Tetrahydrocannabinolic acid A (THCA-A) reduces adiposity and prevents metabolic disease caused by diet-induced obesity. Biochemical Pharmacology 171(11). 10.1016/j.bcp.2019.113693 - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • Radwan MM, Elsohly MA, Slade D, Ahmed SA, Khan IA, & Ross SA. (05/22/2009). Radwan, M. et al (2009). Biologically Active Cannabinoids from High-Potency Cannabis sativa. Journal of Natural Products 72(5). 10.1021/np900067k - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • van Breemen RB, Muchiri RN, Bates TA, Weinstein JB, Leier HC, Farley S, & Tafesse FG. (01/28/2022). van Bremen, R. et al (2022). Cannabinoids Block Cellular Entry of SARS-CoV-2 and the Emerging Variants. Journal of Natural Products 85(1). 10.1021/acs.jnatprod.1c00946 - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
Actualités Faits
Recherche par catégories
ou
Rechercher