Blog
Comment Le Cannabis Influence-T-Il Le Rêve
9 min

Comment Le Cannabis Influence-T-Il Le Rêve

9 min

On entend souvent des histoires de copains adorateurs de cannabis racontant leurs rêves intenses après avoir fait une pause de tolérance. Certains témoignent même d’un nombre accru de cauchemars. Doit-on voir un lien entre la consommation de weed et les rêves ? Découvrons cela ensemble.

Demandez à n’importe quel amateur de cannabis de vous parler de ses rêves et vous obtiendrez probablement des réponses intéressantes. Ce sont les souvenirs les plus intenses et les plus cinématographiques que vous entendrez. Certains vivent des séquences différentes chaque nuit, et cela peut être un sacré trip. Mais en général, les consommateurs de marijuana ne décrivent ces rêves qu’après avoir fait une pause.

Des études ont également établi un lien entre la consommation de marijuana et ses effets potentiels sur divers aspects du sommeil et des rêves. Dans cet article, nous examinerons l’importance du rêve, la façon dont le cannabis affecte le cycle du sommeil et si le sevrage de la marijuana provoque des cauchemars ou des rêves inhabituels. À partir de là, nous pourrons avoir une meilleure idée de la façon dont le cannabis influence le rêve en général et s’il peut mettre un terme aux rêves ou même encourager le rêve lucide. Enfin, nous recommanderons ce que nous considérons comme les meilleures variétés de cannabis pour obtenir un repos bien mérité. C’est parti !

Comprendre le cycle du sommeil humain

Comprendre Le Cycle Du Sommeil Humain

Mais d’abord, pour poser les bases, nous devons comprendre comment fonctionne le cycle du sommeil humain.

Une recherche sur Google peut vous conduire à de nombreux ouvrages sur le sujet, alors permettez-nous de vous simplifier la tâche : chaque nuit, une personne passe par quatre phases différentes de sommeil dans le cadre d’un cycle de sommeil complet. Chaque cycle comprend des phases de mouvements oculaires rapides (REM) et de mouvements oculaires non rapides (NREM).

En moyenne, notre corps passe habituellement par ces phases de sommeil quatre à six fois par nuit. Mais au fur et à mesure que nous nous endormons, nous passons par moins de phases NREM et plus de phases REM.

Dans la prochaine section, nous allons approfondir chaque phase du cycle du sommeil et voir de quoi il s’agit.

Articles liés

Comment Consommer Du Cannabis Pour Améliorer Son Sommeil

Les Phases Du Sommeil

Les Phases Du Sommeil

Les trois premières phases du sommeil sont en NREM.

Phase 1 : N1. Il s’agit du sommeil léger, la phase la plus courte qui ne dure généralement pas plus de cinq minutes. C’est là où nous passons lentement de l’état de veille au sommeil.

Phase 2 : N2. Lors de cette phase, la fréquence cardiaque et la température corporelle commencent à baisser, car le corps passe à un sommeil lent. Cette phase dure généralement 25–60 minutes.

Phase 3 : sommeil lent profond. Lorsque vous atteignez cette phase, vous ne vous réveillez pas facilement. Les dormeurs profonds ne se réveillent pas, même s’ils entendent des bruits forts allant jusqu’à 100 décibels. Mais si vous vous réveillez, vous aurez probablement un certain brouillard mental, connu sous le nom d’inertie du sommeil. La phase 3 dure généralement jusqu’à 40 minutes.

Phase 4 : REM ou sommeil paradoxal. La quatrième et dernière phase du sommeil est celle où les rêves se produisent généralement. La respiration devient plus irrégulière. La phase REM dure généralement entre 10–60 minutes.

L’importance De Rêver

L’importance De Rêver

Il est facile de considérer le rêve comme un phénomène normal du sommeil. Nous savons que notre cerveau reste fonctionnel pendant cette période de repos et que les rêves sont le simple sous-produit de cette activité.

Mais selon les experts, le rêve a une fonction importante pour notre bien-être général. Dans un article écrit par le professeur de neuroscience Matthew Walker, il est souligné que le rêve est une forme de guérison cathartique. Walker affirme que le sommeil paradoxal, en particulier, aide à faire disparaître le « pincement douloureux » des moments traumatisants que nous vivons dans la journée.¹

Le sommeil paradoxal, comme l’explique Walker, est le seul moment où notre cerveau n’est pas rempli de noradrénaline, une molécule qui déclenche l’anxiété. Et grâce à cet état sans stress, nous sommes capables de traiter à nouveau ces souvenirs pénibles plus calmement.

Le cannabis et le rêve

Le Cannabis Et Le Rêve

Selon les recherches, le THC peut potentiellement supprimer le sommeil paradoxal. Il a également été démontré qu’il affecte la latence du sommeil (c’est-à-dire le temps qu’il faut à une personne pour s’endormir) et la fréquence des rêves.

Mais quelle est exactement la corrélation entre la consommation de cannabis et les rêves ? Une étude de 2019 a observé 11 consommateurs de cannabis et huit non-consommateurs. Les deux groupes étaient amenés à dormir chez eux, mais devaient porter des bandeaux d’acquisition du sommeil.

En termes de qualité du sommeil, le groupe de consommateurs de cannabis a montré une latence de sommeil plus longue et moins de temps en sommeil paradoxal. Ils n’ont montré aucune différence dans le rappel des rêves. Cependant, ils ont rapporté une « plus grande bizarrerie » dans leurs rêves.[1]

Marijuana Et Sommeil Paradoxal

Le sommeil paradoxal, comme nous l’avons mentionné, est la phase du sommeil où les rêves ont lieu. Il se produit aux environs de 90 minutes de sommeil lorsque vos yeux effectuent un mouvement rapide d’un côté à l’autre (d’où son nom de « sommeil à mouvements oculaires rapides »).

Nous avons également mentionné que le cannabis peut potentiellement le réduire. Les chercheurs ont constaté ce lien dans une étude de 2008 où les participants présentaient également une moins bonne efficacité du sommeil et un ensommeillement plus long (c’est-à-dire la transition de l’état de veille au sommeil).[2]

Mais d’un autre côté, cela signifie aussi que le fait de retirer le THC de l’équation pourrait induire l’effet inverse. La science soutient cette théorie avec ce qu’on appelle le rebond REM, qui a été observé dans une étude de 1975.[3] En d’autres termes, en s’abstenant de consommer du THC, les consommateurs de cannabis peuvent connaître un pic de sommeil REM et des rêves inhabituels.

Qu’en Est-Il Du CBD Et Des Rêves ?

Qu’en Est-Il Du CBD Et Des Rêves ?

Jusqu’à présent, nous avons exposé les effets plausibles du THC sur les rêves. Mais qu’en est-il de son cousin cannabinoïde non intoxicant, le CBD ? A-t-il un impact quelconque ?

Tout d’abord, il convient de noter que le CBD est un ingrédient courant dans les compléments de sommeil. Bien que l’on ne pense pas qu’il l’induise directement, ses effets indirects favoriseraient potentiellement la préparation au sommeil.

Par exemple, une étude de 2019 souligne le potentiel du cannabidiol à réduire la tension associée aux problèmes de sommeil.[4] Et dans une expérience de 2007 présentée dans Chemistry & Biodiversity, 40–50 % des participants « ont atteint une bonne ou très bonne qualité de sommeil » en utilisant le Sativex : un spray oromucosal 1:1 THC:CBD.[5]

Parce qu’il n’y a pas assez de recherches sur l’effet spécifique du CBD sur les rêves, nous ne pouvons que nous baser sur des preuves anecdotiques. Conclusion : d’autres études et expériences sont nécessaires pour tirer une conclusion définitive sur le CBD et les rêves.

Le sevrage de la marijuana et les rêves

Le Sevrage De La Marijuana Et Les Rêves

Il est bon d’effectuer une pause de tolérance de temps en temps. Cela permet à vos poumons de respirer (sans jeu de mots) tout en permettant à votre organisme de s’habituer à l’absence de THC. Du point de vue de la tolérance, vous reviendrez à un niveau similaire à celui que vous avez atteint lorsque vous avez commencé à fumer et cette première inhalation vous fracassera comme il faut.

Plus tôt, nous avons mentionné des anecdotes sur des personnes faisant des rêves plus intenses après avoir arrêté de fumer. Et comme le THC est connu pour supprimer le sommeil paradoxal, on peut dire que les rêves soudains font partie des symptômes de sevrage, pour le meilleur ou pour le pire.

Le Cannabis Peut-Il Provoquer Des Rêves Lucides ?

Le Cannabis Peut-Il Provoquer Des Rêves Lucides ?

Bien qu’il n’existe pas d’études complètes sur les effets des différents constituants du cannabis sur le rêve lucide en particulier, il semble que l’herbe – ou plutôt l’abstinence – puisse provoquer des expériences de rêve étranges ou inhabituelles.

Revenons à l’effet de rebond REM. Lorsque vous vous abstenez de consommer du THC, cette augmentation soudaine du sommeil paradoxal est le résultat d’une « réinitialisation » de votre cerveau qui s’habitue à l’absence du cannabinoïde. C’est comme si le système recevait un coup de jus.

La recherche soutient cette théorie. Une étude de 2011 met en évidence les effets potentiels du sevrage du cannabis en montrant que « les cauchemars ou les rêves étranges étaient l’item le plus valide ».[6] En utilisant l’échelle de sevrage du cannabis, 49 consommateurs de cannabis dépendants se sont portés volontaires pour fournir des scores quotidiens pendant une semaine de référence suivie de deux semaines sans cannabis. Bien qu’une grande partie d’entre eux aient fait des rêves ou des cauchemars inhabituels, cela « a causé relativement peu de détresse associée ».

Des résultats similaires sont démontrés dans une étude de 2016 où 41 % des participants ont signalé des troubles du sommeil.[7]

Donc, bien que ces études ne soutiennent pas ou ne nient pas la capacité de la weed à induire ou à maintenir des rêves lucides, le cannabis, ou le THC spécifiquement, semble avoir la capacité de modifier notre état de rêve inconscient.

Articles liés

Quels Sont Les Risques Du Rêve Lucide ?

Le cannabis peut-il mettre un terme aux rêves ?

Le Cannabis Peut-Il Mettre Un Terme Aux Rêves ?

D’après les résultats présentés ci-dessus, le THC peut potentiellement supprimer le sommeil paradoxal. En fait, cela signifie que l’on passe moins de temps dans cette phase de rêve. Il n’empêche pas exactement les rêves, mais il pourrait vraisemblablement les écourter.

Or, pour notre bien-être, le sommeil lent profond est tout à fait nécessaire. Si vous avez du mal à trouver un sommeil de qualité, ne vous inquiétez pas. Certaines variétés pourraient vous aider !

Des Variétés De Cannabis Pour Favoriser La Préparation Au Sommeil

Lorsqu’il s’agit d’utiliser du cannabis pour favoriser la préparation au sommeil, de nombreux guides suggèrent des variétés à dominance indica. Bien que le type de variété soit secondaire par rapport à la teneur en cannabinoïdes et en terpènes, les indicas lourdes ont tendance à contenir des niveaux élevés de THC et de terpènes somnifères qui sont en effet un aller simple pour le pays des rêves. Cela dit, certaines personnes trouvent que les variétés contenant du CBD sont plus efficaces pour obtenir un sommeil profond et réparateur.

En gardant cela à l’esprit, avant de vous laisser vous coucher pour une bonne nuit de repos, voici quelques suggestions de variétés si vous avez des problèmes de sommeil. Pour les noctambules, ceci pourrait être la réponse à votre problème de longue date.

• Bubba Kush

Tout d’abord, nous avons la Bubba Kush. Cette variété à dominance indica vous laissera dans un état intense et rêveur qui vous donnera envie d’éteindre les lumières et de vous reposer. Avec 18 % de THC, vous ressentirez ses effets apaisants dès les premières inhalations.

Bubba Kush (Greenhouse Seeds) féminisée

(5)
Parents: Bubble Gum x Kush
Génétique: 80% Indica / 20% Sativa
Periode De Floraison: 9-10 semaines
THC: 18%
CBD: 0-1%
Type de floraison: Photopériodique

• Northern Light

Ensuite, nous avons la Northern Light tout droit issue des belles personnes de Royal Queen Seeds. Avec 18 % de THC, cette indica pure fournit un stone profond et satisfaisant qui anéantit la tension dans l’esprit et le corps.

Northern Light (Royal Queen Seeds) féminisée

(21)
Parents: Northern Light
Génétique: 100% Indica
Periode De Floraison: 7-8 semaines
THC: 18%
CBD: Moyenne
Type de floraison: Photopériodique

• CBD Critical Mass

CBD Critical Mass est parfaite pour ceux qui recherchent quelque chose d’un peu plus doux. Cette variété présente de faibles niveaux de THC et de CBD et vous prépare à un sommeil relaxant avec un festival d’agrumes sur les papilles.

CBD Critical Mass (CBD Crew) féminisée

(3)
Génétique: 80% Indica / 20% Sativa
Periode De Floraison: 8-9 semaines
THC: 5%
CBD: 5%
Type de floraison: Photopériodique

• Blue Mystic

Si vous voulez une variété puissante pour vous assommer de la meilleure façon possible, voici celle qu’il vous faut. Une indica à 80 % avec 22 % de THC : ce n’est pas une variété à prendre à la légère, à moins que vous ne prévoyiez de rester sous les couvertures.

Blue Mystic (Royal Queen Seeds) féminisée

(8)
Parents: Blueberry x Northern Light
Génétique: 80% Indica / 20% Sativa
Periode De Floraison: 9-10 semaines
THC: 20%
CBD: Moyenne
Type de floraison: Photopériodique

En soi, le rêve est un domaine d’étude fascinant. Ajoutez une substance psychotrope comme le THC au mélange et soudain, les choses deviennent plus étranges et encore plus intéressantes. Que vous cherchiez à utiliser le cannabis pour faciliter le sommeil ou que vous vous demandiez pourquoi le sevrage de la marijuana vous donne des cauchemars, sachez que le THC peut – en particulier – avoir un impact sur votre cycle de sommeil et donc sur tout ce qui l’accompagne.

Miguel Antonio Ordoñez
Miguel Antonio Ordoñez
Titulaire d’une License en médias de masse et communications, Miguel Ordoñez est un auteur expérimenté de 13?ans et plus, et couvre le contenu lié au cannabis depuis 2017. Des recherches continues et méticuleuses ainsi que des expériences personnelles l’ont aidé à construire un puits de connaissances assez profond sur le sujet.
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. Bradshaw, C., Borcsok, R., Taylor, M., Segust, S., Ford, D., & Carr, M. (2019). P039 REM sleep and dream reports in frequent cannabis versus non-cannabis users. Poster Presentations. - https://bmjopenrespres.bmj.com
  2. Bolla, K. I., Lesage, S. R., Gamaldo, C. E., Neubauer, D. N., Funderburk, F. R., Cadet, J. L., David, P. M., Verdejo-Garcia, A., & Benbrook, A. R. (2008). Sleep disturbance in heavy marijuana users. Sleep, 31(6), 901–908 - https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Feinberg, I., Jones, R., Walker, J. M., Cavness, C., & March, J. (1975). Effects of high dosage delta-9-tetrahydrocannabinol on sleep patterns in man. Clinical Pharmacology & Therapeutics, 17(4), 458–466. - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  4. Shannon, S. (2019). Cannabidiol in anxiety and sleep: A large case series. The Permanente Journal, 23 - https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  5. Russo, E. B., Guy, G. W., & Robson, P. J. (2007). Cannabis, pain, and sleep: Lessons from therapeutic clinical trials of sativex®, a cannabis-based medicine. Chemistry & Biodiversity, 4(8), 1729–1743. - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  6. Allsop, D. J., Norberg, M. M., Copeland, J., Fu, S., & Budney, A. J. (2011). The cannabis withdrawal scale development: Patterns and predictors of cannabis withdrawal and distress. Drug and Alcohol Dependence, 119(1-2), 123–129 - pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  7. Gates, P., Albertella, L., & Copeland, J. (2015). Cannabis withdrawal and sleep: A systematic review of human studies. Substance Abuse, 37(1), 255–269 - https://www.med.upenn.edu
Actualités Lifestyle
Recherche par catégories
ou
Rechercher